Haïti

« Un Haïti digne des enfants »

L'UNICEF et les ONG partenaires dressent des plans pour "reconstruire en mieux"

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-0425/Markisz
À l'UNICEF : (depuis la gauche) Françoise Gruloos, Représentante intérimaire de l'UNICEF en Haïti; Frank Williams, Directeur national de Vision mondiale Haïti; Jo-Ann Garnier-Lafontant, Directrice de Plan International Haïti; Marie Soudnie Rivette, coordinatrice générale d'Oxfam GB; Celigny Darius, Directeur national de SOS Villages d'enfants Haïti; Cynthia Koons, Spécialiste protection de l’enfance, Suivi et évaluation pour Save the Children Haïti, et Matthew Price, correspondant de la BBC.

Par Chris Niles

NEW YORK, États-Unis, 31 Mars 2010 – Six organisations humanitaires internationales se sont réunies lors d'un symposium public hier au siège de l'UNICEF afin d'organiser les moyens de placer les enfants au centre des efforts de reconstruction en Haïti, suite au tremblement de terre du 12 janvier.

 VIDÉO : regarder maintenant

Le symposium, intitulé « Un Haïti digne des enfants », a accueilli des représentants de Save the Children, SOS Villages d'enfants Haïti, Plan international, Vision Mondiale, Oxfam et l'UNICEF. Il précédait une réunion de donateurs internationaux sur Haïti qui a débuté aujourd'hui à l'ONU.

« Le programme de redressement dont nous discutons, » a déclaré le Directeur des programmes de l'UNICEF, Nicholas Alipui, « implique nécessairement que nous trouvions un moyen de projeter le visage des enfants d'Haïti sur les politiques et les efforts opérationnels que nous accomplissons. »

De tels efforts sont considérés comme essentiels, car la situation d'urgence qui affecte énormément les enfants est la conséquence du tremblement de terre récent en Haïti. Près de 1,5 million d'enfants, en effet, ont directement été touchés par la catastrophe et beaucoup d'autres continuent d'être en danger.

Trouver des solutions

Avant les propos d'introduction de Nicholas Alipui, le symposium d'hier s'était ouvert par une minute de silence en l'honneur des quelque 200 000 Haïtiens qui ont péri dans le tremblement de terre et des centaines de milliers d'autres qui ont perdu leur habitation et continuent de vivre dans des camps.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-0427/Markisz
Le ministre haïtien de la Jeunesse, des Sports et de l'Action civique Evans Lescouflair s'exprimant lors du symposium intitulé « Un Haïti digne des enfants » qui s'est déroulé au siège de l'UNICEF.

Le ministre haïtien de la Jeunesse, des Sports et de l'Action civique, Evans Lescouflair a demandé à ce que tous les moyens possibles soient rapidement utilisés pour aider les jeunes Haïtiens. « Nous allons nous efforcer d'ouvrir les écoles la semaine prochaine, » a-t-il dit. « Ce sera difficile parce que la saison des pluies va commencer. Nous devons mettre en place des activités sportives et culturelles. J'espère que toutes les ONG pourront trouver des solutions à nos problèmes. »

Le Représentant permanent du Mexique aux Nations Unies, l'Ambassadeur Claude Heller, s’est fait l’écho de l'appel de Monsieur Evans Lescouflair.

« Les enfants rescapés en Haïti sont traumatisés et se trouvent dans des conditions de vie extrêmes et en situation vulnérable. Ils ont impérativement besoin d’aide. Ils sont également confrontés au défi à long terme de grandir en bonne santé, de faire des études et d'être des citoyens productifs apportant leur contribution à un avenir meilleur, » a déclaré l'Ambassadeur Claude Heller. 

Les défis sont en effet très nombreux. Haïti était l'un des pays les plus pauvres de la planète même avant que ne se produise le tremblement de terre, avec très peu d'infrastructures et un système éducatif fonctionnant mal.

Saisir l'opportunité du changement

Lors d'un débat dirigé par le correspondant pour les actualités internationales de la BBC, Matthew Price, les participants étaient d'accord pour dire que les ravages énormes provoqués par le tremblement de terre représentaient aussi une chance de créer un avenir meilleur pour les enfants d'Haïti qui les protège contre la violence et le trafic, de promouvir des services sociaux forts et un enseignement de qualité pour tous.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-0429/Markisz
Le Directeur de programmes Nicholas Alipui accueillant les participants au symposium « un Haïti digne des enfants ».

Les priorités ont déjà été dressées par 1000 jeunes Haïtiens qui ont répondu à une enquête menée par Plan international et l'UNICEF.

« Les enfants et les jeunes voient une chance énorme de reconstruire ce pays en mieux,» a annoncé la Directrice en Haïti de Plan International, Jo-Ann Garnier-Lafontant. « Personne ne devra être oublié. Pendant cette consultation, ils ont fait ressortir quatre priorités principales : la participation, la protection, l'éducation et la réduction des risques liés aux catastrophes. Ils veulent un enseignement gratuit et de qualité pour tous les enfants. »  

Il est temps d'avoir un grand rêve

« Martin Luther King n'a pas dit, ‘ J'ai des statistiques’, il a dit : ‘J'ai un rêve’, » a relevé le Directeur international de Vision mondiale Haïti, Frank Williams. « Je pense qu'il est temps aujourd'hui pour le Gouvernement haïtien; pour les donateurs internationaux, en collaboration avec les ONG, les acteurs de la société civile et les entreprises; ainsi que pour la Diaspora, de rêver d'un nouveau paradigme en matière d'enseignement pour le pays d'Haïti. »

 Avant le tremblement de terre en Haïti, seulement environ la moitié des enfants en âge de fréquenter l'école primaire étaient scolarisés, a fait valoir Frank Williams.

L'ONU a demandé 1,4 milliard de dollars pour la réparation des dégâts en Haïti. A ce jour, elle a reçu 718 millions de dollars de la part des donateurs internationaux et 36 autres millions de dollars ont été promis.

Les participants au symposium de l'UNICEF ont reconnu qu'il était important de collaborer avec le Gouvernement haïtien – les enfants du pays – afin de créer un système qui puisse établir un système efficace de suivi des dépenses de l'argent des donateurs.

« La coordination est essentielle, » a déclaré la Représentante intérimaire de l'UNICEF en Haïti, Françoise Gruloos. « La coordination en vue d'épauler le Gouvernement haïtien doit être gérée nationalement, il doit s'agir d'une réponse haïtienne. »


 

 

Vidéo (en anglais)

30 mars 2010 : le reportage de la correspondante de l'UNICEF Chris Niles sur l'action de l'UNICEF et de ses partenaires pour veiller à ce que les enfants d'Haïti soient au centre des efforts de restructuration en Haïti.
 VIDÉO  hautbas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Séisme en Haïti


Reportage photo : un espoir fragile pour les enfants d'Haïti 
(en anglais)

"Enfants d'Haïti : un an après  des secours à la reconstruction : un long parcours" [PDF]

En Haïti, un centre de santé appuyé par l'UNICEF offre prise en charge et traitement aux femmes séropositives au VIH
 avec vidéo

Des stars du basketball se rendent dans un centre de malnutrition appuyé par l'UNICEF en Haïti

Haïti est la première destination humanitaire du nouvel Ambassadeur UNICEF d'Irlande, Rory McIlroy

Communiqué de presse :
Un an après le séisme, il est impératif de mettre en place des services de base pour les enfants d'Haïti

L'UNICEF soutient la reconstruction d'écoles en Haïti

Pour les enfants d'Haïti, des opérations de secours au redressement : un chemin difficile
avec vidéo

L'histoire de Jean : en Haïti, la foi d'une adolescente dans l'éducation est source d'espoir
 avec vidéo

À la frontière haïtienne, du personnel de l'UNICEF participe à la lutte contre la traite des enfants
 avec vidéo

Carnet de route : la lutte contre la traite des enfants à la frontière d'Haïti

Un centre d'accueil résidentiel fournit un refuge aux enfants des rues de Cap-Haitien
avec vidéo

À la frontière haïtienne, l'UNICEF et ses partenaires s'efforcent de protéger les enfants vulnérables
avec vidéo

En Haïti, l'histoire de Christian : un garçon qui récupère tout ce qui peut l'être et reste optimiste, suite au séisme
 avec vidéo

Les spécialistes de la logistique de l'UNICEF font parvenir des compléments alimentaires aux enfants haïtiens
avec vidéo

Toutes les histoires sur le séisme en Haïti

Recherche