Haïti

La radio offre un lien indispensable aux rescapés du tremblement de terre d'Haïti

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-0105/LeMoyne
Une fillette collecte de l'eau à un robinet public dans un campement de tentes pour rescapés du tremblement de terre, à Port-au-Prince, à Haïti. Des programmes radio ont diffusé des informations vitales sur l'aide et les services destinés aux familles déplacées.

Par Guy Hubbard

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 2 février 2010 – Une cacophonie de chansons et de voix s'élève du campement de tentes tandis que des milliers de radios portables, réglées sur une foule de stations, offrent une distraction et, chose plus importante, des informations.

 VIDÉO : regarder maintenant

Plusieurs radios branchées sur « Radio One », de Port-au-Prince, diffusent à plein volume un message d'intérêt public de l'UNICEF sur la nutrition.  La station figure parmi la bonne vingtaine de la capitale haïtienne qui travaillent avec le partenaire de l'UNICEF Internews, une organisation internationale de développement des médias diffusant d'importants bulletins d'informations à l'intention des centaines de milliers de personnes affectées par le tremblement de terre du 12 janvier. 

« Dans une situation d'urgence, la première priorité est la distribution d'aide indispensable, » dit le coordinateur humanitaire d'Internews Jacobo Quntanilla. « Mais les communautés ont besoin de davantage que cela. Il est essentiel pour elles de savoir où elles peuvent avoir de l'eau, où elles peuvent obtenir certains services, comme elles peuvent accéder à ces centres médicaux, [s'il] est sûr de rentrer chez soi. »

Une aide vitale

La diffusion d'émissions constitue une part importante des efforts de l'UNICEF pour garantir l'aide vitale parvient bien aux enfants déplacés et à leurs familles en Haïti, où près de 40 pour cent de la population à moins de 14 ans. C'est pourquoi, les conséquences du tremblement de terre touchent  en priorité les enfants.

 

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
Des jeunes garçons sont en train d'écouter l'une des quelque 20 stations de radio de la capitale haïtienne, Port-au-Prince, qui diffusent des informations d'importance vitale aux centaines de milliers de personnes touchées par le séisme du 12 janvier.

Beaucoup d'enfants haïtiens sont maintenant menacés  par des maladies comme par exemple la diphtérie, la rougeole et le tétanos, et leurs familles ont besoin d'être informées qu'une campagne de vaccination vient dêtre lancée par l'UNICEF et ses partenaires pour protéger les enfants.

Garantir l'accès à l'eau potable et à des sanitaires est aussi une préoccupation urgente. Il est donc important de faire savoir aux victimes du tremblement de terre que l'UNICEF distribue plus de 2.6 millions de litres d'eau potable chaque jour dans Port-au-Prince, Leogane et Jacmel.

Évaluer les besoins

« Dans une situation d'urgence, la première priorité est la distribution d'aide indispensable, » dit le coordinateur humanitaire d'Internews Jacobo Quntanilla. « Mais les communautés ont besoin de davantage que cela. Il est essentiel pour elles de savoir où elles peuvent avoir de l'eau, où elles peuvent obtenir certains services, comme elles peuvent accéder à ces centres médicaux, [s'il] est sûr de rentrer chez soi. »

Chaque jour, des journalistes d'Internews se rendent dans les rues et les campements pour parler à ceux qui ont tout perdu, pour savoir quels sont leurs besoins et permettre d'évaluer s'ils obtiennent le soutien qu'ils demandent. « Nous essayons de savoir comment vivent ces gens, » dit le journaliste haïtien Johnny Cesar Etienne. « Réussissent-ils à obtenir de la nourriture ? Peuvent-ils avoir de l'eau ? »

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-0124/LeMoyne
Des enfants observent leurs pères en train de construire un abri improvisé en utilisant des matériaux provenant de leurs maisons détruites à Port-au-Prince, la capitale haïtienne.

Un bulletin d'informations quotidiennes est associé aux messages d'intérêt public de l'UNICEF et  d’autres agences humanitaires. Le programme est recopié sur des CD et distribué aux stations partenaires; il est diffusé sur les ondes en l'espace de quelques minutes.

Mise en commun des messages

« Ceci est pour nous l'occasion de réunir des informations sur la santé, principalement en ce qui concerne l'hygiène, » explique la Responsable de la communication sociale de l'UNICEF en Haïti, Elizabeth Augustin. Elle ajoute : « Les programmes radio offrent aussi des conseils sur la prévention du SIDA, sur l'alimentation des enfants (dont l'allaitement exclusif au sein) et sur d'autres sujets fondamentaux. »

« Nous avons mis en commun les messages que nous avons préparés avec le ministère de la Santé et ils les diffusent pour nous, » explique Elizabeth Augustin.

Pour veiller à ce que les informations soient reçues, Internews est en train de distribuer des milliers de radios portables aux mêmes stations de radio qui diffusent le programme. Les stations, de leur côté, signent un accord pour distribuer les radios à ceux qui sont le plus dans le besoin : d'abord les foyers placés sous la responsabilité de femmes et les familles déplacées par le séisme. 

Le bruit des radios

Les radios qui sont à manivelle et fonctionnent à l'énergie solaire, peuvent capter différentes fréquences et sont doublées de lampes de poches pour pouvoir s'éclairer la nuit, de manière à ce que les familles qui vivent dans les camps et qui ont tout perdu puissent toujours pouvoir être à l'écoute.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
Le partenaire de l’UNICEFInternews a distribué des milliers de radios portables qui diffusent les informations indispensables aux rescapés du tremblement de terre à Port-au-Prince, à Haïti. Les radios sont à manivelle et fonctionnent à l'énergie solaire; elles servent également de lampes de poche.

Le bruit des radios qui accueille les visiteurs dans de nombreux camps en est la preuve

« Nous voyons autour des tentes, dans de nombreux camps, que les gens utilisent maintenant les radios miniatures pour écouter l'émission, » dit Johnny Cesar Etienne. 

Internews fait partie de Communications avec les communautés affectées par les catastrophes, un partenariat qui comprend le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA), le World Service Trust de la BBC, Thompson-Reuters, Save the Children et la Croix-Rouge. Ensemble, ces partenaires veillent, alors que les opérations de déblaiement de et reconstruction se déroulent, à ce que ceux qui ont survécu au séisme obtiennent les informations dont ils ont besoin pour reconstruire leurs vies.


 

 

Vidéo (en anglais)

29 janvier 2010 : le reportage du correspondant de l'UNICEF Guy Hubbard sur la façon dont l'UNICEF et ses partenaires transmettent par radio des informations d'importance vitale aux rescapés du tremblement de terre en Haïti.
 VIDÉO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Séisme en Haïti


Reportage photo : un espoir fragile pour les enfants d'Haïti 
(en anglais)

"Enfants d'Haïti : un an après  des secours à la reconstruction : un long parcours" [PDF]

En Haïti, un centre de santé appuyé par l'UNICEF offre prise en charge et traitement aux femmes séropositives au VIH
 avec vidéo

Des stars du basketball se rendent dans un centre de malnutrition appuyé par l'UNICEF en Haïti

Haïti est la première destination humanitaire du nouvel Ambassadeur UNICEF d'Irlande, Rory McIlroy

Communiqué de presse :
Un an après le séisme, il est impératif de mettre en place des services de base pour les enfants d'Haïti

L'UNICEF soutient la reconstruction d'écoles en Haïti

Pour les enfants d'Haïti, des opérations de secours au redressement : un chemin difficile
avec vidéo

L'histoire de Jean : en Haïti, la foi d'une adolescente dans l'éducation est source d'espoir
 avec vidéo

À la frontière haïtienne, du personnel de l'UNICEF participe à la lutte contre la traite des enfants
 avec vidéo

Carnet de route : la lutte contre la traite des enfants à la frontière d'Haïti

Un centre d'accueil résidentiel fournit un refuge aux enfants des rues de Cap-Haitien
avec vidéo

À la frontière haïtienne, l'UNICEF et ses partenaires s'efforcent de protéger les enfants vulnérables
avec vidéo

En Haïti, l'histoire de Christian : un garçon qui récupère tout ce qui peut l'être et reste optimiste, suite au séisme
 avec vidéo

Les spécialistes de la logistique de l'UNICEF font parvenir des compléments alimentaires aux enfants haïtiens
avec vidéo

Toutes les histoires sur le séisme en Haïti

Recherche