Haïti

Un jeune metteur en scène haïtien parle du tremblement de terre et de ses répercussions

Image de l'UNICEF
© Ciné Institute
Jean-Bernard Bayard, metteur en scène de 29 ans, et rescapé du tremblement de terre à Jacmel sa ville natale, travaille sur le script d'un récent projet de film.

NEW YORK, États-Unis, 26 janvier 2010 – Jean-Bernard Bayard a 29 ans et est en deuxième année d’études cinématographiques au Ciné Institute, la seule école de cinéma dans le port de la citéde Jacmel située au sud d'Haïti. Depuis que le tremblement de terre a dévasté le pays, le 12 janvier, Jean-Bernard et d'autres étudiant en cinéma utilisent leur caméra pour montrer les événements et les histoires se déroulant sous leurs yeux.

 AUDIO : écouter maintenant

Radio UNICEF l'a récemment joint par téléphone pour l'entendre parler de ce qu'il a vécu pendant le séisme ainsi que des films tournés sur les répercussions du tremblement de terre dans sa ville natale où l'UNICEF, le Programmealimentaire mondial (PAM) et d'autres partenaires humanitaires apportent de la nourriture, de l'eau et d'autres produits de première nécessité pour environ 34 000 personnes affectées par le séisme.

Une couverture internationale

Jean-Bernard était en train de tourner alors qu'un jeune rescapé était extrait de décombres, huit jours après le tremblement de terre. Il a filmé les terribles conditions dans lesquelles vivent les rescapés, beaucoup dans des abris improvisés ou dorment dehors chaque nuit, comme lui et sa famille.

Deux images d'une visite dans un hôpital local l'ont particulièrement frappé : un homme hurlant de douleur alors qu'il était opéré sans anesthésie et une jeune fille avec une jambe blessée complètement ouverte, les blessures totalement exposées devant l'objectif de sa caméra.  

Les scènes tournées par lui et ses collègues ont été montrées sur les sites Internet du Wall Street Journal, de CNN et de nombreux autres médias internationaux. Son film a été diffusé sur Internet et, au niveau international, sur des chaînes de télévision des États-Unis, du Canada et d'Europe.

« Nous voulons juste faire savoir au monde ce qui se passe et que nous attendons de l'aide, » explique-t-il.

« On essaye de rester forts »

Les secouristes ont distribué des nécessaires de cuisine portables le jour précédent mais, comme la plupart du temps, Jean-Bernard se trouvait à l'école. Comme il n'était pas au camp pendant la distribution d'aide humanitaire, il a manqué celle-ci.

« Chaque jour, j'essaie de raconter ce qui se passe,  j'essaie de monter des films et des vidéos avec l'école et je ne peux pas aller chercher de l'aide, de la nourriture et tout ce qui est distribué, » explique-t-il.

Jean-Bernard affirme qu'il a concentré ses efforts pour essayer de saisir des images permettant de montrer au monde ce qui se passe dans son pays natal.

« Même si moi-même et mes autres camarades étudiants nous filmons l'urgence, nous sommes nous aussi profondément et personnellement affectés par le séisme, nous essayons juste de rester forts pour raconter ce qui se passe ici. »  ajoute Jean-Bernard.

Un appel urgent

Jean-Bernard affirme qu'il a plu et qu'il y a eu un vent incroyable à Jacmel et il dit que sa famille et les autres personnes se trouvant dans les camps sont en situation d'urgence, avec un besoin immédiat et urgent en tentes.

Le président haïtien René Préval a aussi lancé un appel urgent pour obtenir plus de tentes afin d'héberger le million de personnes qui se sont retrouvées sans abri à la suite du séisme qui s'est produit il y a deux semaines. René Préval a déclaré que 200 000 tentes étaient nécessaires avant le début de la saison des pluies prévu pour mai.

L'école de Jean-Bernard, le Ciné Institute, est né d'un festival du cinéma soutenu par l'UNICEF il y a plusieurs années. L'école fournit aux jeunes gens un enseignement cinématographique, une formation technique et des opportunités pour des projets de micro-entreprise média.


 

 

Audio (en anglais)

Radio UNICEF s'entretient avec le metteur haïtien Jean-Bernard Bayard des documents filmés qu'il a rassemblés sur le récent tremblement de terre et ses répercussions à Jacmel, en Haïti.
AUDIO écouter

Séisme en Haïti


Reportage photo : un espoir fragile pour les enfants d'Haïti 
(en anglais)

"Enfants d'Haïti : un an après  des secours à la reconstruction : un long parcours" [PDF]

En Haïti, un centre de santé appuyé par l'UNICEF offre prise en charge et traitement aux femmes séropositives au VIH
 avec vidéo

Des stars du basketball se rendent dans un centre de malnutrition appuyé par l'UNICEF en Haïti

Haïti est la première destination humanitaire du nouvel Ambassadeur UNICEF d'Irlande, Rory McIlroy

Communiqué de presse :
Un an après le séisme, il est impératif de mettre en place des services de base pour les enfants d'Haïti

L'UNICEF soutient la reconstruction d'écoles en Haïti

Pour les enfants d'Haïti, des opérations de secours au redressement : un chemin difficile
avec vidéo

L'histoire de Jean : en Haïti, la foi d'une adolescente dans l'éducation est source d'espoir
 avec vidéo

À la frontière haïtienne, du personnel de l'UNICEF participe à la lutte contre la traite des enfants
 avec vidéo

Carnet de route : la lutte contre la traite des enfants à la frontière d'Haïti

Un centre d'accueil résidentiel fournit un refuge aux enfants des rues de Cap-Haitien
avec vidéo

À la frontière haïtienne, l'UNICEF et ses partenaires s'efforcent de protéger les enfants vulnérables
avec vidéo

En Haïti, l'histoire de Christian : un garçon qui récupère tout ce qui peut l'être et reste optimiste, suite au séisme
 avec vidéo

Les spécialistes de la logistique de l'UNICEF font parvenir des compléments alimentaires aux enfants haïtiens
avec vidéo

Toutes les histoires sur le séisme en Haïti

Recherche