Haïti

Des rescapés haïtiens du séisme franchissent la frontière dominicaine pour se faire soigner

Image de l'UNICEF
© US Fund for UNICEF/2010/Alleyne
Une partie du personnel médical d'un hôpital de Jimani, situé en République dominicaine à la frontière d'Haïti, prépare des médicaments pour les rescapés blessés du séisme.

Par Richard Alleyne

SAINT-DOMINGUE, République dominicaine, 21 janvier 2010 – Neuf jours après le tremblement de terre qui a dévasté Haïti, l'UNICEF apporte toujours une aide vitale aux enfants et aux femmes dans le besoin. Plusieurs cargaisons aériennes ont atterri à Haïti et en République dominicaine, le pays voisin. Une demi-douzaine de vols supplémentaires transportant du matériel de secours devraient arriver d'ici la fin de la semaine.

Pendant ce temps, des rescapés blessés – dont de nombreux enfants souffrant de lésions d'écrasement et de traumatismes – ont traversé la frontière de la République dominicaine en quête de soins médicaux difficilement disponibles à Port-au-Prince, la capitale haïtienne.

 VIDÉO : regarder maintenant

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Un enfant haïtien blessé lors du tremblement de terre dans un lit d' un hôpital de la République dominicaine.

Les hôpitaux dominicains du long de la frontière – particulièrement l'hôpital public situé dans la ville de Jimani – ont tenté de répondre à la demande qui est énorme. Le Ministère de la santé a fait venir du personnel médical supplémentaire des districts des environs mais la capacité de réponse de ces établissements face à une demande croissante reste désespérément inadaptée.

Enfants amenés par avion

Afin d'essayer d'alléger un peu la pression, le Gouvernement dominicain a réservé un service de l'hôpital Dario Contreras aux plus jeunes victimes du séisme. 

Situé juste en dehors d'une voie rapide très fréquentée dans la capitale dominicaine, Saint-Domingue, le service est spécialisé dans le traitement des traumatismes. Les enfants les plus gravement blessés sont transportés de la frontière à Dario Contreras par avion.

Image de l'UNICEF
© US Fund for UNICEF/2010/Alleyne
Le directeur de l'hôpital, le Dr Hector Quezada dirige les soins donnés aux enfants haïtiens gravement blessés qui ont été amenés depuis la zone du tremblement de terre.

« A ce jour, nous avons 47 enfants haïtiens qui sont traités ici, » a déclaré hier le directeur de l'hôpital, le Dr Hector Quezada. « Nous avons des enfants dont l'âge varie d'un an seulement à 14 ans et nous les avons traités pour des contusions, des traumatismes à la tête et des os fracturés. »

Dario Contreras est une première étape pour ces enfants. Dans le cadre de son programme de protection de l'enfance, l'UNICEF collabore avec le Conseil national des enfants et divers partenaires pour créer des espaces sécurisés à leur intention pour quand ils devront partir.

Soins et informations

Les couloirs du service faiblement éclairé de l'hôpital sont encombrés par le personnel et des bénévoles ainsi que par les membres des familles à la recherche d'informations sur  leurs proches. Des prières à voix haute et autres invocations se mêlent aux cris perçants des enfants en bas âge.    

Emmanuel, un Haïtien qui vit en République dominicaine mais qui a de la famille dans la zone sinistrée va de chambre en chambre demandant de l'aide. « Je n'ai eu aucune nouvelle de mon fils et je suis allé dans tous les hôpitaux de Saint-Domingue, » dit-il. « S'il vous plaît. Il s'appelle Maximo. S'il vous plaît, aidez moi à le trouver ! »

Image de l'UNICEF
© US Fund for UNICEF/2010/Alleyne
Un tout jeune enfant haïtien blessé dort sleeps dans la salle spéciale de l'hôpital Dario Contreras Hospital, où un groupe de femmes dominicaines donne du lait aux bébés séparés de leur mère.

Dans les jours et les semaines à venir, alors que davantage d'Haïtiens arriveront en quête d'un traitement médical et d'informations à Dario Contreras, le Dr Quezada prévoit qu'il aura besoin d'aide pour maintenir l'ordre et adapter la logistique. « Nous avons de plus en plus de patients qui arrivent chaque jour, » remarque-t-il.

« Un geste de générosité »

Pour le moment, un groupe de femmes dominicaines veillent à ce que les bébés du service disposent d'une nourriture adéquate. 

« Beaucoup d'enfants en bas âge sont arrivés sans leurs parents à l'hôpital. Ils ont besoin du lait de la mère pour continuer à vivre, » raconte le Dr Quezada. « Nous avons actuellement des mères qui ont fait don de leur lait pour nourrir ces bébés. C'est un geste de générosité et de solidarité. »

Retour à Haïti où l'UNICEF conduit les opérations de secours pour protéger la santé des enfants en distribuant 200 000 litres d'eau potable par jour dans les communautés sinistrées et 120 000 litres dans les hôpitaux. L'eau est indispensable pour empêcher un second désastre qui pourrait être provoqué par des flambées de maladies hydriques, particulièrement parmi les enfants. 

Des aliments à haute teneur en protéines et prêts à la consommation sont déjà prêts à être distribués et davantage sont en cours d'acheminement pour prévenir la malnutrition sévère et aiguë parmi les milliers d'enfants haïtiens menacés.

L'UNICEF va poursuivre sa collaboration avec les autorités à Haïti et en République dominicaine pour répondre aux besoins médicaux des enfants touchés par le séisme et à ceux de leurs familles ainsi que pour les aider à faire face à l'impact psychologique de ce qu'ils ont subi. Ces enfants sont la toute première priorité de l'UNICEF. Ils doivent être trouvés, nourris, maintenus vivants et placés en sécurité.

Avec la collaboration à New York de Chris Niles


 

 

Vidéo (en anglais)

21 janvier 2010 : le reportage de la correspondante de l'UNICEF Chris Niles et de Richard Alleyne, du Fonds américain pour l'UNICEF, sur les opérations de secours à Haïti et en République dominicaine à la suite du tremblement de terre.
 VIDÉO  hautbas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Séisme en Haïti


Reportage photo : un espoir fragile pour les enfants d'Haïti 
(en anglais)

"Enfants d'Haïti : un an après  des secours à la reconstruction : un long parcours" [PDF]

En Haïti, un centre de santé appuyé par l'UNICEF offre prise en charge et traitement aux femmes séropositives au VIH
 avec vidéo

Des stars du basketball se rendent dans un centre de malnutrition appuyé par l'UNICEF en Haïti

Haïti est la première destination humanitaire du nouvel Ambassadeur UNICEF d'Irlande, Rory McIlroy

Communiqué de presse :
Un an après le séisme, il est impératif de mettre en place des services de base pour les enfants d'Haïti

L'UNICEF soutient la reconstruction d'écoles en Haïti

Pour les enfants d'Haïti, des opérations de secours au redressement : un chemin difficile
avec vidéo

L'histoire de Jean : en Haïti, la foi d'une adolescente dans l'éducation est source d'espoir
 avec vidéo

À la frontière haïtienne, du personnel de l'UNICEF participe à la lutte contre la traite des enfants
 avec vidéo

Carnet de route : la lutte contre la traite des enfants à la frontière d'Haïti

Un centre d'accueil résidentiel fournit un refuge aux enfants des rues de Cap-Haitien
avec vidéo

À la frontière haïtienne, l'UNICEF et ses partenaires s'efforcent de protéger les enfants vulnérables
avec vidéo

En Haïti, l'histoire de Christian : un garçon qui récupère tout ce qui peut l'être et reste optimiste, suite au séisme
 avec vidéo

Les spécialistes de la logistique de l'UNICEF font parvenir des compléments alimentaires aux enfants haïtiens
avec vidéo

Toutes les histoires sur le séisme en Haïti

Recherche