Haïti

Actualité

Atteindre les régions les plus isolées d’Haïti pour éliminer le tétanos maternel et néonatal

Comment Haïti lutte contre le choléra
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 27 décembre 2013 – Le centre de traitement du choléra de Camp Perrin dispose d’un jeune patient qui est suspecté d’avoir le choléra. Exile Sylveus Junior et son équipe se précipitent sur place, aux Cayes, au sud de Port-au-Prince.

En cartographiant les risques d'une ville, de jeunes Haïtiens acquièrent des connaissances sur la santé et la technologie
PORT -AU- PRINCE, Haïti, 28 août 2013 - Carl Dorceus en connait long sur le VIH : comment la maladie se transmet, comment se protéger et l'importance de partager ses connaissances avec ses amis.

En Haïti, les cliniques d'urgence aident à réduire les décès maternels et néonatals
MARIGOT, Haïti, le 25 juillet 2013 - Madette Perrique laissa échapper un gémissement déchirant. Elle donnait naissance et avait mal. Quelques minutes seulement après être arrivée à la clinique de Marigot, elle avait été transférée en urgence dans la salle d'accouchement par une équipe d'infirmières habillées en bleu. Quelques instants plus tard, le cri d’un bébé retentit.

En Haïti, un dispensaire cherche à améliorer la prise en charge des enfants et des jeunes adultes séropositifs
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 12 juin 2013 – En Haïti, le Dr Rachel Bertrand s’est donné pour mission d’améliorer la prise en charge des enfants et des jeunes adultes séropositifs. Elle est responsable d’un dispensaire pour adolescents de Port-au-Prince géré par GHESKIO et appuyé par l’UNICE qui traite de jeunes patients âgés de 10 à 24 ans.

En Haïti, la reconstruction est l’occasion d’une approche davantage fondée sur l’intégration
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 31 mai 2013 – Lors du tremblement de terre de 2010, Jean Saint-Phar a été enseveli dans l’effondrement des murs de la classe où il étudiait la mécanique puis il a perdu connaissance. Une fois revenu à lui, des heures se sont passées sans le moindre signe d’arrivée des secours. Il redoutait de mourir comme les élèves sans vie se trouvant à ses côtés.

Des enfants souffrant de malnutrition sévère s'épanouissent grâce à des remèdes simples et bon marché
JÉRÉMIE, Haïti, 24 avril 2013 –  Au travers des feuilles de plants de haricots, Derilus Firdemont regarde sa fille Sendy, âgée de quatre ans,  jouer avec ses camarades dans le jardin.

Une communauté d’Haïti s’efforce de protéger ses sources d’eau et d’améliorer l’assainissement
PETIT BOURG DU BORGNE, Haïti, 21 mars 2013 – Celianne Jean et sa petite fille de 5 ans, Wislaine, avaient l’habitude de se joindre aux autres membres de la communauté tous les jours à la source d'eau locale. Les villageois positionnaient leurs seaux pour recueillir l'eau de la source, de l’eau qui coulait sur une feuille que quelqu'un avait placée soigneusement pour recueillir et canaliser ce filet d’eau non protégée qui coulait de la montagne.

Petit-Goâve, une ville d’Haïti ravagée par le tremblement de terre de 2010, se relève et reconstruit son réseau d’alimentation en eau potable
PETIT-GOÂVE, Haïti, 13 décembre 2012 – Le violent tremblement de terre qui a frappé Haïti en 2010 a détruit le réseau d’alimentation en eau de Petit-Goâve, une ville côtière proche de l'épicentre du séisme.

Des élèves haïtiens diffusent le message pour le lavage des mains, une mesure cruciale pour lutter contre la maladie
FRECHOU, Haïti, 16 octobre 2012 – Dans ce petit village de montagne aux alentours de Port-au-Prince, la mère de Derilus a failli mourir du choléra l’année dernière.

L’UNICEF appuie le Gouvernement d’Haïti dans ses efforts pour donner une éducation gratuite de qualité à autant d’enfants que possible
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 9 octobre 2012 –Gloria Lincee, six ans, va à l’école pour la première fois cette année.

La poursuite de l’iodation universelle du sel en Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti, le 21 septembre 2012 – Vue de l’extérieur, la clinique ne ressemble pas du tout à une clinique. Elle fait partie d’un groupe de modestes bâtiments entassés sous le soleil brûlant, au milieu de très nombreuses tentes. Mais à l’intérieur, la clinique grouille d’activité. Des femmes font la queue pour recevoir de la nourriture, des femmes enceintes attendent patiemment sur des chaises et, partout, des bébés se tortillent, pleurent bruyamment ou sommeillent dans les bras de leurs mères.

Des adolescents cartographient le risque VIH, dans le cadre d’une approche complète pour traiter le VIH/SIDA en Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haiti, 25 July 2012 – Before an earthquake devastated Haiti in 2010, the country’s HIV and AIDS response focused largely on treatment, care and support – with much less attention given to preventing the spread of the virus.

Une nouvelle étude montre que les taux de malnutrition sont en baisse en Haïti
Port-au-Prince, Haïti, 18 juin 2012 - En mars, un peu plus de deux ans après le séisme de 2010 qui a dévasté Haïti, l'UNICEF et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont fourni un appui au Ministère de la santé pour mener l'étude nationale SMART sur la nutrition.

Haïti, avec le soutien de l’UNICEF et de partenaires, démarre des efforts intenses pour améliorer la santé des enfants
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 22 mai 2012 – Le Ministère haïtien de la santé publique et de la population a accéléré ses efforts de vaccination à travers le pays, grâce à l’intensification d’un plus vaste ensemble d’activités mettant en avant la santé des enfants. Ces interventions sont soutenues par l’UNICEF et ses partenaires nationaux et internationaux, dont l’Organisation Panaméricaine de la Santé/Organisation mondiale de la Santé (OPS/OMS), la Banque interaméricaine de développement (BID), et le Centre pour le contrôle et la prévention de la maladie (CDC).

L’eau salubre apporte un nouvel espoir aux quartiers pauvres de Port-au-Prince en Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 27 mars 2012 – Tout au long de la journée, une file constante de résidents, jeunes ou vieux, fait la queue pour remplir leur seau avec une eau salubre et abordable aux points d’eau de Cité l’Éternel, un quartier de Port-au-Prince en Haïti.

L’UNICEF et ses partenaires combattent la malnutrition persistante de l’enfant en Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 7 mars 2012 – À Port-au-Prince, après la destruction des maisons et des infrastructures par le séisme de janvier 2010, un certain nombre de familles déplacées se sont installées sur une vieille piste d'atterrissage privée dans le voisinage de Carrefour, installant leurs tentes entre les carcasses d’avions et d’hélicoptères.

Améliorer l’approvisionnement en eau et l’assainissement dans les écoles haïtiennes
PORT-AU –PRINCE, Haïti, 7 février 2012 – Yves Nolly Lindor, 18 ans, apprend aux élèves du Lycée Nationale de Pétion-Ville l’importance d’un meilleur système d’assainissement.

L’UNICEF aide les restaveks victimes de maltraitance et d’exploitation en Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 31 janvier 2012 – En 2007, Larissa Saint-Claire (son nom a été modifié), âgée alors de 10 ans, vivait paisiblement chez ses parents à Beaumont, dans le sud-ouest de Haïti, lorsque la visite de l’une de ses soeurs a changé sa vie.

Podcast #51 : un programme innovateur forme la jeunesse haïtienne à l'utilisation des médias
NEW YORK, 30 janvier 2012 – 43 pour cent de la population en Haïti est âgée de moins de 18 ans. C’est l’une des populations les plus jeunes au monde. Cependant, la jeunesse de ce pays continue de souffrir du manque de perspectives et demeure fragile après le séisme de 2010.

En Haïti, on assiste à une expansion sans précédent des services de nutrition pour les enfants et les femmes
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 18 janvier 2012 – Dans deux tentes exiguës de l'UNICEF, plantées au beau milieu de l'Hôpital général, l'Infirmière en chef Bluette Jean-Louis et le Dr Josiane Andrianarisoa s'occupent des enfants sévèrement mal nourris. Beaucoup d'entre eux sont malades.

Quatre cinéastes haïtiens témoignent des conditions de vie des enfants, deux ans après le tremblement de terre
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 12 janvier 2012 – L'UNICEF a demandé à de jeunes cinéastes haïtiens de révéler comment ils voient leur pays et les conditions de vie des enfants, deux ans après le séisme de janvier 2010.

Deux ans après le séisme, des victoires au quotidien pour les enfants d’Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 10 janvier 2012 – le tremblement de terre d’une magnitude de 7.0 qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010, demeure très présent dans la mémoire de Renold Telford, le Directeur de l'enseignement fondamental au  Ministère haïtien de l’éducation (MENFP).

En Haïti, améliorer la prise en charge des enfants des rues et placés en institution
CAP HAITIEN, Haïti, 6 janvier 2012 – Presque chaque jour, le Père Stra se promène en ville, à Cap Haïtien à la recherche de garçons qui sont prêts à quitter la rue pour le sanctuaire du Centre Don Bosco.

Augmenter les capacités locales pour mettre fin à la malnutrition en Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haiti, 4 janvier 2012 – Plus de 40 femmes, qui pour la plupart bercent leur bébé, sont assises épaule contre épaule dans la petite salle d’attente de la clinique communautaire de Martissant. D’ici à la fin de la journée, plus de 150 femmes arriveront ainsi pour une consultation auprès du personnel médical ou nutritionnel de la clinique.

En Haïti, l'UNICEF et ses partenaires protègent les familles du choléra avec un produit pour le traitement de l'eau fabriqué sur place
LÉOGÂNE, Haïti, 22 décembre 2011 – « Mes enfants boivent seulement de l'eau traitée », dit  Celie Bien Aimé, à Léogâne, en Haïti. « Quand ils vont dans les maisons de leurs camarades, ils n'y boivent pas d'eau ».

Une formation radiophonique appuyée par l'UNICEF encourage les jeunes d'Haïti à raconter leur propre histoire
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 18 novembre 2011 — Les jeunes d'Haïti s'expriment sur les problèmes qui, dans leurs vies, sont importants et leurs reportages sont actuellement diffusés à la radio haïtienne avec l'aide, pour la formation et le soutien, de l'UNICEF et de son partenaire haïtien Panos Caraïbes.

En Haïti, l'art aide les enfants à faire face aux situations qui bouleversent leurs vies

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 16 novembre 2011 – « Nous résistons et la vie continue... Venez vous joindre à nous pour notre hommage à la vie », chantent en choeur des voix haïtiennes. «Nous chantons cette chanson pour inviter les enfants à se joindre à nous et s'amuser »,  explique Bertrand Labarre, Directeur général et artistique de Haïti en scène.  Cette ONG partenaire de l'UNICEF est spécialisée dans l'utilisation de l'art pour aider les enfants à exprimer leurs sentiments et leurs idées, ce qui renforce leur résilience et facilite leur bon développement psychosocial.  

Un nouveau programme gouvernemental vise la gratuité de l'éducation pour tous les enfants haïtiens
PORT AU PRINCE Haïti, 21 octobre 2011 – Lucien, 11 ans, est e seul enfant de sa classe à ne pas porter d'uniforme. Vêtu d'un T-shirt et des jeans il ne semble pas à sa place au milieu des autres enfants qui tous portent des uniformes identiques bleu et blanc et soigneusement repassés.

Le partenariat UNICEF-IKEA distribue des jouets aux enfants haïtiens et assure un revenu aux femmes
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 25 octobre 2011 – Des enfants courent derrière un petit camion se frayant un chemin à travers le Centre d'hébergement Tabarre 23, un camp surpeuplé où des centaines de personnes vivent sous des tentes faites de bâches en plastique et dans des cabanes en bois et en tôle. 

En Haïti, la Journée mondiale du lavage des mains donne aux enfants les moyens de combattre le choléra
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 19 octobre 2011 – Des paroles de chansons faciles à retenir et des t-shirts de couleurs vives aident les enfants haïtiens à apprendre qu’il est important de se laver les mains dans la lutte contre le choléra et autres infections susceptibles d’être mortelles.

L’UNICEF et ses partenaires travaillent sur la gratuité de l’enseignement pour tous les enfants en Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 7 octobre 2011 – Le Gouvernement haïtien a fait un grand pas en avant dans la réalisation de son objectif de gratuité de l’enseignement pour tous les enfants du pays. Lundi, le Président Michel Martelly a annoncé que 772 000 enfants recevraient un enseignement gratuit cette année, dont 142 000 enfants n’ayant jamais été scolarisés auparavant. Il a fait cette déclaration le jour de la rentrée scolaire à l’Ecole nationale de Tabarre.

20 jeunes Haïtiens traduisent leurs histoires en films, en inspirant d'autres au projet
KENSCOFF, Haïti, 19 septembre 2011 – Pendant une semaine, dans une communauté isolée surplombant Port-au-Prince, 20 enfants se sont réunis pour assister à un atelier pour transformer leurs histoires en films et les faire connaitre à une audience mondiale via le Web.

L'initiative OneMinutesJr. aide les jeunes à à recueillir leurs points de vue aux quatre coins du monde
NEW YORK, États-Unis, 19 août 2011 - Juin et juillet ont été très chargés pour l'initiative OneMinutesJr. de l'UNICEF : cinq ateliers vidéo à l’intention de la jeunesse, et animés par des artistes de la vidéo, se sont déroulés aux États-Unis, en Haïti, au Vanuatu, aux Iles Salomon et en Allemagne, afin d’apprendre aux jeunes les rudiments des techniques vidéo et de la narration.

L’UNICEF mobilise des « rara » haïtiens dans le cadre de la prévention du choléra
PORT-AU-PRINCE, Haïti, le 27 juin 2011 – Lors d’une campagne récente, les groupes de musique rara des communautés religieuses vaudou ont aidé les Haïtiens à se protéger et à protéger leurs familles dans le cadre de la lutte contre le choléra.

En Haïti, un centre de santé appuyé par l'UNICEF offre prise en charge et traitement aux femmes séropositives au VIH

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 17 juin 2011 – Pour Claudine (il ne s'agit pas de son vrai nom), 16 ans, la vie est devenue compliquée. Enceinte de six mois et séropositive au VIH, elle vit dans un camp pour déplacés sous une tente avec un sol en battu en compagnie de sa tante. Il y a quelques mois, elle a quitté son petit ami qui lui a transmis le VIH et est le père de son enfant.

Des stars du basketball visitent un centre de malnutrition appuyé par l’UNICEF en Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti, le 14 juin 2011 – L’UNICEF Haïti a accueilli la star de la National Basketball Association (NBA) et des Sacramento Kings Samuel Dalembert ainsi que Nykesha Sales, sélectionnée six fois dans l’équipe des All Stars de la Women’s National Basketball Association (WNBA), lors d’une visite à un centre de malnutrition dans un hôpital encore marqué par le séisme de janvier 2010.

Haïti est la première destination humanitaire du nouvel Ambassadeur UNICEF d'Irlande, Rory McIlroy

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 7 juin 2011 – Le joueur, champion de golf, Rory McIlroy, a entrepris son premier voyage humanitaire officiel comme ambassadeur UNICEF d'Irlande cette semaine. Il a visité des écoles nouvellement construites, un centre maternel et des camps pour les personnes déplacées en Haïti.

L'UNICEF soutient la reconstruction d'écoles en Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 8 avril 2011 – Reconstruire les écoles endommagées ou détruites a été une priorité de l'UNICEF depuis le séisme de l'année dernière. C'est une des façons les plus efficaces pour ramener la normalité dans la  vie bouleversée des enfants de cette petite nation des Caraïbes.

En Haïti, affecté par le tremblement de terre, une adolescente garde l'espoir d'un avenir meilleur
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 30 mars 2011 – C'est la fin de l'après-midi et de sombres nuages sont suspendus dans le ciel, annonçant la pluie sur la capitale haïtienne. Elisabeth Lambert, 16 ans, rejoint sa sœur et une amie pour une promenade à pied dans leur quartier, le long des rues toujours jonchées d'automobiles broyées et de gravats provenant d'édifices effondrés.

Des « Jeux de l'amitié » pour réunir les jeunes haïtiens et dominicains

PORT-AU-PRINCE, Haiti, 29 mars 2011 – Le football est utilisé pour encourager l'amitié et la compréhension mutuelle entre les enfants d'Haïti et de la République Dominicaine, deux pays voisins.

Une école de musique appuyée par l'UNICEF aide les jeunes Haïtiens à rêver d'un avenir meilleur
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 25 mars 2011 – Dans l'une des salles de classe de l'école Vision nouvelle se trouve une grande caisse de bois emplie d'instruments brisés : des violons, des altos, des flûtes et même des morceaux de piano. 

Alerte sur les dangers du trafic d'enfants en Haïti
TOTOY, Haiti, 23 mars 2011 – La place du marché de la petite ville frontalière haïtienne de Totoy est presque vide. Il y a bien encore quelques femmes qui  coupent des choux, ou essaient de mener des chèvres méfiantes aux stalles, mais la majorité des gens présents sur le marché se sont regroupés pour écouter une femme debout sur une estrade improvisée.

L'UNICEF et ses partenaires apprennent aux enfants haïtiens comment se prémunir du choléra
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 18 mars 2011 - Dans les classes surchargées de l'Institut Mixte de l'École Kervens de Canapé Vert à Port-au-Prince, les enfants apprennent des notions essentielles pour combattre le choléra.

À la frontière haïtienne, du personnel de l'UNICEF participe à la lutte contre la traite des enfants
OUANAMINTHE, Haïti, 11 mars 2011— De petits sentiers parsèment le paysage luxuriant et vallonné à l'extérieur de la localité d'Ouanaminthe, à la frontière nord-est d'Haïti. Il ne s'agit que d'un des nombreux lieux de passage que les trafiquants d'enfants utilisent pour introduire en fraude des enfants en République dominicaine.

L'histoire de Jean : en Haïti, la foi d'une adolescente dans l'éducation est source d'espoir
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 25 février 2011 - Quand nous avons rencontré Jean Bernite seulement six semaines après le tremblement de terre de janvier 2010, elle habitait une tente avec quatre membres de sa famille. Elle n'allait plus à l'école mais était impatiente de retourner en classe.

Carnet de route : la lutte contre la traite des enfants à la frontière d'Haïti
PORT-AU-Prince, Haiti, 16 February 2011 - It’s eight in the morning. We are the first to arrive at the meeting point in Ouanaminthe, the most northern border between Haiti and the Dominican Republic, for a patrol of non-official border points. This patrol was organised by the UNICEF-supported Haitian Police’s Brigade de Protection des Mineurs. Unfortunately, these patrols do not take place every day. A limited number of agents at the border must respond to numerous emergencies and prevention of child trafficking is not always a priority.

Un centre d'accueil résidentiel fournit un refuge aux enfants des rues de Cap-Haitien
CAP-HAITIEN, Haïti, 15 février 2011 – Cette ville, située au nord de Haïti, a été peu affectée par le séisme de janvier 2010. Les bâtiments de cette cité portuaire assoupie sont intacts et tout le monde : négociants, employés du gouvernement et ouvriers vaque à ses occupations quotidiennes. Pour autant, on constate qu'ici aussi le séisme a eu certaines conséquences.

À la frontière haïtienne, l'UNICEF et ses partenaires s'efforcent de protéger les enfants vulnérables
ANSE-À-PITRES, Haïti, 3 février 2011 – Il y a deux ans, quand Winston avait 12 ans, sa mère s'est remariée. Son beau-père ne voulait pas s'occuper de lui et Winston a été mis à la rue. En Haïti, ceci n'est pas une histoire rare.

En Haïti, l’histoire de Christian : un garçon qui récupère tout ce qui peut l’être et reste optimiste, suite au séisme
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 31 janvier 2011 – Christian Dubois, âgé de 16 ans, se tient près de sa mère, Estelle, dans la parcelle abandonnée où vivait auparavant sa famille. Tout ce qui reste c’est un petit pan de mur qui tombe en ruines.

L’UNICEF aide à protéger les enfants haïtiens vulnérables des centres de soins résidentiels
PORT-AU- PRINCE, 24 janvier 2011 - Au lendemain du tremblement de terre de janvier 2010 - en fait avant même le séisme - des familles haïtiennes pauvres avaient choisi d'envoyer leurs enfants dans des centres de soins résidentiels dans l'espoir qu'ils y trouveraient de meilleures conditions de vie. Mais comme le montre l'histoire d'Amélie*, cet espoir n'a pas toujours été réalisé.

L'histoire de Shasha : l'UNICEF reprend contact avec une fille haïtienne dans un camp de déplacés
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 19 janvier 2011 – Quand l'équipe du service des communications de l'UNICEF a repris contact au début du mois de décembre avec Shasha Liza, 14 ans, elle était seule dans une tente en train de couper des pattes de poulets pour que sa mère les fasse cuire et les vende dans les rues. Shasha se trouvait toujours dans le camp où elle a vécu depuis que sa maison a été détruite par le tremblement de terre de janvier 2010.

Les spécialistes de la logistique de l'UNICEF font parvenir des compléments alimentaires aux enfants haïtiens

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 17 janvier 2011 – On ne saurait surestimer le rôle indispensable que les compléments alimentaires peuvent jouer pour ramener à une vie normale les enfants atteints de malnutrition aigüe en Haïti, et partout dans le monde.

Un an après, l'UNICEF rend de nouveau visite à deux jeunes rescapés haïtiens du séisme qui sont aussi deux proches amis
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 14 janvier 2011 – Environ un mois après le tremblement de terre en Haïti, une équipe du service des communications de l'UNICEF avait rencontré et interviewé deux proches amis qui avaient survécu à la catastrophe : Miratson Guerrier, aujourd'hui 14 ans, et son voisin Ricardo Rocourt, 13 ans. Nous avons récemment rendu visite aux garçons pour savoir comment ceux-ci et leurs familles se portaient.

Des jeunes haïtiens utilisent le hip-hop pour inspirer le rétablissement après le tremblement de terre
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 13 janvier 2011 - Un groupe entreprenant de 10 garçons qui ont été séparés de leurs parents pendant le tremblement de terre de janvier 2010, utilise le hip-hop pour encourager les Haïtiens à reconstruire le pays.

Après le séisme, l'UNICEF et ses partenaires aident les Haïtiens qui vivent avec le VIH et le SIDA
NEW YORK, États-Unis, 12 janvier 2011 – Dans un Haïti qui a beaucoup de mal à se relever du tremblement de terre dévastateur de l'an dernier, on peut noter les signes de l'intervention de l'UNICEF face à l'épidémie de VIH et de SIDA dans les endroits les plus inattendus, même parmi des enfants en train de jouer. 

Des spécialistes parlent de collaboration pour prévenir la violence sexuelle en Haïti

NEW YORK, États-Unis, 11 janvier 2011 – Maricia Jean a été violée puis jetée en prison. Son fils a été assassiné mais elle n'a jamais réussi à se rendre à ses obsèques. Elle vivait cachée, craignant pour sa vie et celle des autres membres de sa famille qui avaient survécu. Pourtant, elle est vivante et a décidé d'agir. 

L'histoire de Christine : une écolière haïtienne de 14 ans affronte les répercussions du tremblement de terre

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 11 janvier 2011 – Le mois dernier, une équipe de communication de l'UNICEF est allée à la rencontre de Christine, 14 ans, à l'extérieur de la tente de sa famille dans un camp de déplacés situé près de l'aéroport de Port-au-Prince. Cinq mois auparavant, l'équipe avait suivi la jeune rescapée du tremblement de terre pendant plusieurs jours pour voir comment elle réussissait à obtenir les meilleures notes à l'école tout en vivant dans un abri exigu avec sa mère, son frère et sa soeur.

Dans un village de montagne d'Haïti, l'éducation et les soins de santé permettent aux enfants affectés par le séisme de repartir sur de nouvelles bases
JACQUOT, Haïti, 10 janvier 2011 – Jusqu'à une date récente, les soins de santé et l'éducation étaient inexistants dans le village de montagne haïtien de Jacquot, situé près de la capitale, Port-au-Prince. Mais 12 mois après le tremblement de terre qui a dévasté ce pays des Caraïbes, les habitants ont à présent les deux.

Une ingénieure haïtienne aide l'UNICEF à relever le système éducatif de ses ruines
PORT-AU-PRINCE, Haiti, 7 janvier 2011 - Depuis une colline de Delmas, un quartier densément peuplée de Port-au-Prince, et où les vendeurs colportent des marchandises domestiques, du charbon de bois, des légumes et des peintures multicolores, s'offre à nos yeux une éblouissante carte postale de l'océan.

Pour les enfants d'Haïti, des opérations de secours au redressement : un chemin difficile
NEW YORK, États-Unis, 6 janvier 2011 – Un an après, les enfants d'Haïti tentent toujours de se relever des effets prolongés du tremblement de terre du 12 janvier 2010, la plus importante catastrophe à avoir frappé le pays depuis des siècles.

En Haïti, un programme destiné à garantir des revenus assure la cohésion familiale
LÉOGÂNE, Haïti, 6 janvier 2011 – Loin de la capitale congestionnée d'Haïti se trouve Léogâne, une ville de province qui se trouvait près de l'épicentre du tremblement de terre de janvier 2010 qui a fait périr plus de 220 000 personnes. Des scènes de ruine et de désolation demeurent les traits essentiels de cette localité de bord de mer autrefois pleine d'activités.

L'UNICEF appuie des campagnes de mobilisation des communautés pour enrayer la propagation du choléra en Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 6 janvier 2011 - Tout en s'efforçant de gérer les conséquences du tremblement de terre dévastateur de janvier 2010, Haïti est à présent confronté à une dévastatrice épidémie de choléra qui a tué des milliers de personnes et en a infecté un nombre bien plus élevé encore.

La lutte au quotidien des familles haïtiennes de Cité l’Éternel

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 7 janvier 2010 - Entouré de ses biens maigres possessions - un matelas mousse, une couverture, quelques pots, un seau et une bassine - Délivrance « Tite Soeur » Boislo se bat chaque jour pour accomplir ses tâches ménagères quotidiennes dans une coque de béton de deux pièces qui a abrité sa famille pendant des mois.

Un an après le tremblement de terre, les parents et les enseignants aident les enfants d'Haïti à faire face à leur infortune

PORT AU PRINCE, Haïti, 4 janvier 2011 – Comme beaucoup de monde en Haïti, Jean-André Durvier ne peut pas oublier l'instant où le tremblement de terre s'est produit à Port-au-Prince, il y a presque un an. Sous la bâche qui sert d'auvent derrière la minuscule école primaire Delmas 33 Dei Glori, une école provisoire que fréquentent ses deux fils, JeanAndré Durvier parle doucement au milieu du vacarme permanent de la circulation dans la capitale, Port-au-Prince.

En Haïti, une mère se remémore les instants qui ont changé la vie de sa famille
PORT-AU-PRINCE, Haiti, 4 January 2011 – Ezana Tales is a mother three children – Jefflove, 11, Vekerson, 9, and Manoupnepha, 4 – who all survived the earthquake that struck Haiti last January. She recently recalled the trauma her family experienced during and after the disaster.

Le Directeur général de l'UNICEF apporte un message d'espoir aux personnes les plus vulnérables d'Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 16 décembre 2010 – Au cours d'une visite surprise dans la capitale haïtienne, le Directeur général de l'UNICEF, Anthony Lake, a réaffirmé hier l'engagement pris par l'UNICEF et les autres agences de l'ONU pour poursuivre la lutte contre l'épidémie de choléra et encouragé les Haïtiens à réagir eux-mêmes contre la maladie.

En Haïti, l'UNICEF forme des éducateurs pour mobiliser les communautés locales contre le choléra
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 9 décembre 2010 – Quai Jérémie, une des quartiers les plus pauvres et les plus surpeuplés de Port-au-Prince, Chydena Laguerre Joseph tient en l'air une affiche sur la prévention du choléra aux couleurs vives. Assemblé autour d'elle, un groupe d'enfants aux vêtements en loques mais aux sourires radieux entonnent la chanson qu'elle vient juste de leur apprendre...

La nutrition pendant une épidémie de choléra : un défi pour les mères et les bébés haïtiens
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 6 décembre 2010 – Lucienne vit à l’étroit et dans l’insalubrité, sous les tentes de Mais Gate, un camp pour les personnes déplacées par le tremblement de terre de janvier. Mais ses yeux brillent lorsqu’elle regarde Sébastien, son bébé.

Une campagne soutenue par l’UNICEF sensibilise la population aux moyens d’enrayer la propagation du choléra en Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 23 novembre 2010 – Alors que l'épidémie de choléra continue en Haïti, les hôpitaux ont de plus en plus de mal à accueillir le nombre croissant de patients cherchant de l'aide et l'UNICEF et ses partenaires mènent une campagne d'information pour sensibiliser le public aux moyens de prévenir la propagation de la maladie.

UNICEF Haïti met l'accent sur la prévention du choléra dans les quartiers surpeuplés de Port-au-Prince
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 19 novembre 2010—Fabiula Deballe, 27 ans, semble épuisée devant un centre de traitement du choléra qu'abrite une tente au dispensaire Gheskio, à Port-au-Prince, la capitale haïtienne. Pendant trois jours, elle est restée assise auprès du lit de son fils qui est en train de se rétablir du choléra. 

Alors que l'épidémie empire en Haïti, l'ONU lance un appel de fonds
GONAÏVES, Haïti, 12 novembre 2010 – Le bilan de l'épidémie de choléra en Haïti est aujourd'hui passé à environ 800 morts avec davantage de cas signalés dans la capitale, Port-au-Prince, ainsi que dans d'autres secteurs se trouvant à l'extérieur de la région de l'Artibonite où la flambée a débuté. Face à cette situation de plus en plus grave, les Nations Unies ont lancé un nouvel appel de fonds de 163 millions de dollars auprès des donateurs.

Aux Gonaïves, le nombre de cas de choléra augmente après le passage de l'ouragan Tomas
LES GONAÏVES, Haïti, 10 novembre 2010 – Après plusieurs journées longues de 14 heures passées à combattre l'épidémie de choléra dans la ville côtière des Gonaïves, le Docteur Dieula Louissaint n’avait vraiment pas besoin d’un ouragan.  

La lutte quotidienne d'une Haïtienne pour apporter de l'eau potable à sa famille

L’ESTÈRE, Haiti, 9 novembre 2010 – C'est la fin de la matinée à L'Estère, une petite communauté dans la région de l'Artibonite en Haïti, située au nord de la capitale Port-au-Prince. Igenice Merceda vient d'arriver à l'hôpital communal. Elle est heureuse parce qu'aujourd'hui elle va ramener son fils Noël Godson à la maison. Jusqu'à hier, Igenice n'était pas certaine que ses trois autres enfants le reverraient jamais vivant.

En Haïti, après le passage de l'ouragan Tomas, les inondations augmentent les risques de maladies
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 8 novembre 2010 – Les habitants d'Haïti sont en train d'évaluer l'impact de l'ouragan Tomas qui, ce week-end dernier, a failli ajouter des épreuves encore plus grandes à un pays déjà ébranlé par les conséquences de la récente flambée de choléra et du tremblement de terre du 12 janvier.

En pleine crise de choléra, l'UNICEF et ses partenaires se préparent à la menace d'ouragan en Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 5 novembre 2010 – Après le tremblement de terre dévastateur qui a frappé lHaïti en janvier, puis une épidémie de choléra ces deux dernières semaines, voici que l'Ouragan Tomas constitue à son tour une menace pour les enfants d’Haïti, la partie la plus fragile de la population du pays.

En Haïti, l'UNICEF construit des centres de traitement pour enrayer le choléra

L'ESTÈRE, Haïti, 4 novembre 2010 - Comme la tempête tropicale Tomas continue son sinistre chemin vers Haïti, la possibilité qu'il pourrait se renforcer, devenant un ouragan, constitue une menace majeure pour cette nation  assiégée dans son Ile. Avec plus d'un million de personnes vivant dans des camps provisoires et une flambée de choléra qui progresse actuellement depuis le   nord du pays, Tomas , qui est attendu sur Haïti vendredi, empirerait dramatiquement une situation déjà désastreuse.

 

La réunification des enfants « restaveks » avec leurs parents dans l'Haïti de l'après-séisme
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 3 novembre 2010 – Pour les enfants du Foyer l'Escale, un refuge pour enfants appuyé par l'UNICEF, le spectacle est une forme de thérapie.

L’intervention contre le choléra en Haïti met l’accent sur la prévention dans les communautés locales
SAINT-MICHEL, Haïti, 1er novembre 2010 – Trois heures de route sur un chemin escarpé et accidenté, voilà le temps nécessaire aux deux véhicules chargés de sels de réhydratation orale (SRO), de fluides intraveineux et autres fournitures médicales pour atteindre Saint-Michel, une petite zone agricole située à 300 km au nord de Saint-Marc, le foyer où s'est déclaré le choléra en Haïti.

Dans la capitale haïtienne, l'UNICEF et ses partenaires s'efforcent de mettre en échec la flambée de choléra
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 29 octobre 2010 – Dans la rue Oswald Durand, la partie du centre-ville de Port-au-Prince très endommagée par le tremblement de terre, un camion diffuse à plein volume des messages en Créole pour la promotion de l'hygiène : « Lavez-vous les mains avec du savon avant de manger et après être allé aux toilettes. Mangez seulement des aliments cuits ou épluchés... »

En Haïti, l'UNICEF distribue des milliers de moustiquaires pour combattre le paludisme

LEOGANE, Haïti, 28 octobre 2010 - Richemond Casseus déambule dans un petit village, typique de ceux qui jalonnent par centaines les côtes haïtiennes. Et il n'aime pas ce qu'il voit.

L'UNICEF se prépare pour une possible épidémie de choléra à Port-au-Prince

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 27 octobre 2010 – Tandis que des actions pour contenir l'épidémie de choléra sont en cours dans les zones affectées de l'Artibonite, l'UNICEF avec ses partenaires se prépare pour une flambée possible de la maladie dans la capitale haïtienne, Port-au-Prince.

En Haïti, l'UNICEF et ses partenaires s'efforcent de contenir la flambée de choléra
ARTIBONITE, Haïti, 26 octobre 2010 – Le pire n'est pas encore passé pour Haïti. Dix mois après le puissant tremblement de terre qui a dévasté le pays, une épidémie de choléra sème la peur et le malheur. Cette flambée constitue la plus importante crise sanitaire du pays au cours de ces dernières années. Ici, au centre médical de l'Estère, dans le département de l'Artibonite, au nord de Port-au-Prince, l'afflux de nouveaux malades ne semble pas s'interrompre.

En Haïti, l'UNICEF renforce ses opérations pour contenir la flambée de choléra dans le département de l'Artibonite

SAINT-MARC, Haïti, 25 octobre 2010 - Val Voyalant, 10 ans, et sa soeur Cledna, 3 ans, vivent dans la petite localité de Pisto, au sud de Dessalines et près du fleuve Artibonite, la région la plus affectée par l'actuelle flambée de choléra en Haïti. Toutes les deux sont tranquillement allongées sur un chariot contre le mur du fond d'une grande pièce. Des intraveineuses alimentent leurs bras avec une solution saline concentrée.

Alors que le nombre de victimes augmente, l'UNICEF et ses partenaires travaillent pour prévenir la propagation de l'épidémie
NEW YORK, États-Unis, 25 octobre 2010 - L'inquiétude augmente cette semaine en Haïti alors que plus de 250 décès à la suite de diarrhée aiguë ont été rapportés et la crainte d'une flambée de choléra  s'accroît.

Dans l'Haïti de l'après-séisme, l'UNICEF fait face à la violence sexiste et tâche de modifier les perceptions
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 20 octobre 2010 – Terlena Day-Isaac, 25 ans, gravit un monticule dans le camp de Terrain Acra de Port-au-Prince. Elle fait partie du personnel du Comité américain pour les réfugiés (ARC), le partenaire de l'UNICEF qui fait connaître aux femmes et aux filles haïtiennes leurs droits concernant la violence sexiste – un terme qui recouvre la violence domestique, la prostitution forcée, les agressions sexuelles et le viol.

Podcast n°30 : faire naître l'espoir pour les adolescents dans l'Haïti de l'après-tremblement de terre.

NEW YORK, États-Unis, 20 octobre 2010 - Alors que les écoles ouvrent en Haïti à l'occasion de la nouvelle année scolaire, l'espoir est d'y envoyer tous les garçons et toutes les filles, à la fois ceux qui y allaient avant que le tremblement de terre se produise en janvier et ceux qui sont les plus difficiles à atteindre et qui iront à l'école pour la première fois. 

 

Haïti protège ses frontières contre les trafiquants d'enfants de l'après-tremblement de terre
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 15 octobre 2010 – Les inspecteurs de la Brigade de la protection des mineurs (BPM) opèrent en bordure d'un « no man's land » : à peu près un kilomètre de chaussée conduisant à un marché qui s'étend sur la frontière entre Haïti et la République dominicaine. Et c'est ce qui rend leur travail si délicat.

En Haïti, lors de la première journée d'école, l'UNICEF apporte son soutien aux enfants affectés par le tremblement de terre

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 5 octobre 2010 – Pour les milliers de résidents temporaires du camp de déplacés de Primature, dans la capitale haïtienne, la routine quotidienne d'hier a commencé comme elle l'a fait chaque jour depuis que le tremblement s'y est produit, en janvier. Mais pour d'autres, il y avait une différence importante : c'était une journée d'école.

Le Directeur général de l’UNICEF Anthony Lake fait sa première visite officielle en Haïti après le tremblement de terre
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 30 septembre 2010 – Jant Garane et ses quatre enfants vivent dans une minuscule cabane dans le camp de déplacés d’Accra depuis le séisme dévastateur qui a frappé Haïti en janvier dernier. Le camp accueille plus de 20 000 personnes, dont quelque  8000 enfants.

Les activités sportives remontent le moral des jeunes après le tremblement de terre en Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 29 septembre 2010 - Simeon Kenson, 15 ans, a beaucoup de soucis.

Une action immédiate a permis d’apporter des secours après une forte tempête en Haïti

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 27 septembre 2010 - Une violente tempête a balayé Haïti le 24 septembre, provoquant la mort de cinq personnes, dont trois enfants, et faisant des dizaines de blessés.

 

Les jeunes d'Haïti prêts à agir, en cette période d'après-séisme
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 14 septembre 2010 - Ils sont venus se faire entendre.

L'histoire de Christine : s'arracher à la pauvreté grâce à l'éducation dans l'Haïti de l'après-séisme
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 31 août 2010 - Christine, 14 ans, vit dans un camp de déplacés près de l'aéroport international dans la capitale haïtienne. « La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien, » dit cette jeune fille énergique qui cite Socrate comme motivation pour aller à l'école.

L'Ambassadeur itinérant de l'UNICEF « Leo » Lionel Messi, fait une visite en Haïti, suite au séisme dévastateur

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 16 juillet 2010 - Suite au tremblement de terre catastrophique qui a plongé Haïti dans le chaos, les habitants de Port-au-Prince ont vécu six mois très difficiles. Mais si les images qui proviennent d'Haïti montrent toujours des scènes de déplacement et de pauvreté, elles ont été remplacées hier - au moins pour quelques heures - par un sentiment d'excitation incontrôlable lorsque les Haïtiens se sont rués dans les rues de la capitale pour accueillir l'Ambassadeur itinérant de l'UNICEF, Lionel « Leo » Messi. 

Podcast n° 27 : l'éducation des enfants d'Haïti, six mois après
NEW YORK, États-Unis, 12 juillet 2010 – Cette journée marque l'anniversaire des six mois qui ont suivi le tremblement de terre qui a dévasté Haïti, faisant plus de 200 000 victimes, déplaçant de nombreuses personnes et affectant gravement le système éducatif.

Yuna Kim Médaille d'or Olympique, et nouvelle Ambassadrice itinérante remercie les donateurs à Haïti
NEW YORK,États-Unis, 9 juillet 2010 - l'UNICEF a le plaisir d'annoncer la nomination de la star internationale de patinage artistique, Yuna Kim, comme sa toute nouvelle Ambassadrice itinérante. Dans un message vidéo spécial marquant sa nomination, Yuna Kim remercie les donateurs qui ont appuyé une cause qui lui tient particulièrement à coeur : les opérations de secours humanitaire en Haïti aprés le séisme.

La photojournaliste Marta Ramoneda parle de sa couverture du redressement en Haïti.

NEW YORK, États-Unis, 9 juillet 2010 – Voici six mois qu'un tremblement de terre dévastateur à frappé Haïti, provoquant la mort de plus de 222 000 personnes et en déplaçant encore plus. Marta Ramoneda, une photographe indépendante, est rentrée d'un voyage de deux semaines en Haïti où elle a couvert le long travail de redressement qui s'y déroule actuellement.

Six mois après, l'UNICEF examine les étapes importantes des opérations de secours en Haïti et envisage l'avenir
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 12 juillet 2010 – Six mois après le tremblement de terre de magnitude 7 qui a dévasté Haïti le 12 janvier, l'UNICEF a publié un rapport détaillé récapitulant les opérations de secours menées jusqu'à ce jour. Intitulé « Les enfants d'Haïti : Étapes marquantes et perspectives à l’échéance de six mois », le rapport commence par poser cette question : que ne s'est-il pas produit à la suite du tremblement de terre ?

Dans l'Haïti de l'après-séisme, l'UNICEF protège les mères et les nouveau-nés du VIH et du SIDA

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 30 juin 2010 - Jeanne (son nom a été modifié) regarde tendrement son bébé, une fille du nom de Marie, et recouvre soigneusement son lit avec une moustiquaire. Dans la chaleur de l'après-midi, elle est assise dans le salon de la maison d'un parent, à Port-au-Prince, la capitale haïtienne. Pour Jeanne, la naissance de Marie, en mai, a été un événement extraordinaire.

 

Dans l'Haïti de l'après-séisme, les voix des enfants sont prises en compte dans l'effort de reconstruction

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 21 juin 2010 - Au milieu du brouhaha des enfants en train de bavarder  avec excitation en Créole, Marie-Ange, 9 ans, se penche sur sa grande feuille de papier, traçant méticuleusement le plan d'une école. « Ceci est l'école de mes rêves, » dit-elle.

Un centre d'appel répond aux besoins des enfants séparés de leurs familles dans la partie d'Haïti touchée par le séisme
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 15 juin 2010 - « Allô, le Centre d'appel pour les enfants séparés, que puis-je faire pour vous ? » demande une opératrice. « Où exactement avez-vous dit que l'enfant se trouvait actuellement ? Est-il au dispensaire? Est-ce que l'enfant est venu par ses propres moyens ou bien a-t-il été amené par quelqu'un ? Merci de votre appel. Nous enverrons deux enquêteurs qui arriveront au centre d'ici une demi-heure. »

En Haïti, un espace ami des enfants aide à protéger les jeunes rescapés du séisme
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 21 mai 2010 - Une centaine de voix harmonieuses d'enfants s'élèvent pour exprimer un sentiment commun. En créole haïtien, elles chantent : « Sa ki pa nan espas n'ap voye yo ale. »  « Ceux qui ne font pas partie de cet espace devraient se trouver à l'extérieur. »

L'histoire de Judith : en Haïti, face au chagrin, aller à l'école redonne de l'espoir

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 14 mai 2010 - Le jour du séisme, Mme Lambert, notre directrice d'école, nous avait envoyées chez nous plus tôt. Je restais habituellement en classe pour aider à nettoyer les saletés dans la cour. Mais ce jour-là, Mme Lambert avait entendu dire que, pas très loin de notre école, un professeur d'université avait été tué et elle redoutait des émeutes. Elle avait insisté pour que nous allions vite chez nous et que nous ne nous attardions pas dans les rues.  

 

Des agents de mobilisation sociale informent la population des questions de vaccination

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 12 mai 2010 - Haïti a toujours du mal se relever du tremblement de terre dévastateur du 12 janvier qui a coûté la vie à plus de 200 000 personnes, détruit des écoles, des habitations et les réseaux d'eau et d'assainissement et laissé sans toit plus d'un million de personnes.

 

Carnet de route : de retour en Haïti, un membre du personnel de l'UNICEF rencontre l'espoir

PANAMA, Panama City, 5 mai 2010 - Je viens juste de renter d'Haïti, ma première visite là-bas depuis que, juste après le tremblement de terre du 12 janvier, j'y ai été témoin des ravages indescriptibles.

 

La Semaine de la vaccination dans les Amériques concerne 44 pays, y compris Haïti

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 5 mai 2010 - Des pays d'Amérique latine et des Caraïbes terminent la Semaine annuelle de la vaccination dans les Amériques, une initiative concernant 44 pays et territoires d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale, d'Amérique du Sud et des Caraïbes. Rien qu'en Haïti, 60 000 enfants de moins de cinq ans ont été vaccinés la semaine dernière, d'après les estimations.

Deux amis rescapés du séisme en Haïti racontent leur vie dans les camps
Miratson Guerrier et Ricardo Rocourt ont toujours été amis. Et lorsque le tremblement de terre a détruit leurs foyers le 12 janvier, ils se sont retrouvés à vivre dans le même camp temporaire - Sainte-Thérèse, dans le quartier de Pétionville.

Créer un Haïti digne des enfants – 3 mois après le tremblement de terre
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 9 avril 2010 – Tandis qu'Haïti, après le tremblement de terre du 12 janvier, fait de lents progrès, l'UNICEF s'apprête à publier un rapport d'ensemble faisant le point sur les opérations humanitaires menées en faveur des enfants haïtiens.

« Ne nous laissez plus rien perdre » : l'enseignement apporte l'espoir aux enfants d'Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 8 avril 2010 – Du flanc des collines qui entourent Port-au-Prince, on peut juste apercevoir les eaux bleues scintillantes de la mer des Caraïbes, calmes dans la lumière éclatante du soleil. Les rues en pente sont animées, emplies d'énergie par l'effervescence de la circulation, les cris des vendeurs des rues et la foule allant quelque part, venant de quelque part. Il pourrait s'agir d'un jour normal dans une ville de quelque deux millions de personnes.

L'UNICEF distribue des Kits de développement de la petite enfance à Jacmel en Haiti
JACMEL, Haïti, 6 avril 2010 – Quand le tremblement de terre a secoué les montagnes à l'extérieur de cette cité portuaire du sud de Haïti, le 12 janvier, les écoles rurales dans tout le secteur ont été détruites ou endommagées. Non seulement les classes ont été annulées à court terme, mais au delà, les parents ont peur de renvoyer leurs enfants dans des salles de classe endommagées dont elles craignent l'effondrement.

En Haïti, un appel national au retour à l'école apporte l'espoir aux enfants
JACMEL, Haïti, 5 avril 2010 - Presque trois mois après le tremblement de terre du 12 janvier qui a dévasté Haïti, le ministre haïtien de l'Éducation, avec l'appui de l'UNICEF et de ses partenaires, a lancé un appel au niveau national demandant aux enfants de reprendre le chemin de l'école.

« Un Haïti digne des enfants »
NEW YORK, États-Unis, 31 Mars 2010 – Six organisations humanitaires internationales se sont réunies lors d'un symposium public hier au siège de l'UNICEF afin d'organiser les moyens de placer les enfants au centre des efforts de reconstruction en Haïti, suite au tremblement de terre du 12 janvier.

Carnet de route : des enfants des camps enthousiastes à l'idée de retourner en classe en Haïti

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 31 mars 2010 - Vous n'avez qu'à mentionner le mot « école » et les yeux marrons foncés de Taïma Célestin se mettent à briller. Il n'est pas difficile de savoir pourquoi. La réouverture des écoles de Haïti, programmée pour le 5 avril, va être la première véritable occasion pour cette enfant de dix ans, pleine d'assurance, de quitter ce qui constitue aujourd'hui son logement - un minuscule appentis recouvert d'une bâche bleue sur un ancien terrain de sports situé dans les faubourgs de Port-au-Prince.

 

Sauvée par un voisin, une jeune rescapée haïtienne du tremblement de terre rêve d'un retour à une vie normale
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 29 mars 2010 - Quand la terre a commencé à trembler le 12 janvier, Rachel Lunique, 17 ans, est sortie en courant par la porte de l'appartement de sa famille, au premier étage. Rachel avait seulement quelques pas à faire pour se trouver en sécurité dans la rue lorsqu'elle a entendu les cris désespérés de la femme de l'appartement voisin du sien.

Protéger les femmes et les filles haïtiennes contre la violence accrue à la suite du séisme
ANSE-A-PITRE, Haïti, 26 mars 2010 – Le tremblement de terre qui a frappé Haïti il y a deux mois et demi a eu des conséquences dramatiques dans tout le pays. A l’intérieur comme à l’extérieur de la capitale, des progrès avaient été faits pour régler les problèmes relatifs aux droits de l’homme – notamment la violence sexuelle à l’encontre des femmes et des filles. Aujourd’hui, ces progrès ne sont qu’un souvenir lointain.

En Haïti, la patience et des enquêtes minutieuses permettent de réunir les enfants avec leurs familles.

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 24 mars 2010 – Nous avons rencontré Jefferson (ce n'est pas son vrai nom), 8 ans, dans un centre d'accueil situé au cœur de la capitale dévastée d'Haïti. Jefferson a passé les deux dernières semaines dans ce centre et est l'un des milliers d'enfants, selon certaines estimations, qui ont été séparés de leurs familles à la suite du grave tremblement de terre du 12 janvier. 

L’ancien Président américain Bill Clinton fait l’éloge de l’intervention des Nations Unies et de l’UNICEF face à la crise en Haïti

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 24 mars 2010 - Pendant sa visite hier à Haïti, l'ancien Président américain et envoyé spécial de l'ONU a fait l'éloge des Nations Unies pour son intervention lors du séisme dévastateur du 12 janvier. Il a ajouté qu'il était temps d'aider le pays à oublier son passé de pauvreté extrême et l'aider à construire des lendemains meilleurs.

 

"Beyond School Books" - une série de podcasts sur l'éducation dans les urgences
NEW YORK, États-Unis, 17 mars 2010 - le tremblement de terre qui a secoué le Chili le 27 février a causé la mort de centaines de personnes tuées et provoqué d'importants  dégâts aux maisons, hôpitaux, écoles, routes et autres infrastructures.

Carnet de route : les écoles sous tentes offrent un refuge aux enfants haïtiens affectés pas le séisme
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 15 mars 2010 – A l'intérieur et autour de la capitale dévastée d'Haïti, des écoles sous tente de l'UNICEF sont en train d'ouvrir à l'intention des enfants affectés par le tremblement de terre du 12 janvier.

Carnet de route : une famille réunie après le tremblement de terre en Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 12 mars 2010 – En reportage comme photographe pour l'UNICEF en Haïti, j'ai eu le plaisir de rencontrer Sterling Vincent, 5 ans, un enfant qui avait été séparé de sa famille à la suite du tremblement de terre du 12 janvier. Je l'ai seulement connue deux jours mais sa joie, son courage et sa détermination resteront avec moi pour toujours.

Après le tremblement de terre, Haïti se prépare à la saison des cyclones
NEW YORK, 10 mars 2010 - Alors qu'Haïti commence à s'extraire des décombres du tremblement de terre de janvier, l'UNICEF et ses partenaires se préparent à faire face à un autre défi : la saison des pluies.

Après le tremblement de terre en Haïti, les enfants sont essentiels pour le redressement et le développement
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 9 mars 2010 – Sur le parc de stationnement d'Automeca Hyundai, des tentes, des bâches et des vêtements pendus à des piquets en bois disputent l'espace aux carcasses abîmées de berlines, de camionnettes et de 4x4. Ce qui était auparavant un concessionnaire automobile est aujourd'hui un campement pour plus de 15 000 Haïtiens dont beaucoup sont des enfants.

Au milieu des décombres, Haïti célèbre la Journée internationale de la femme
JACMEL, Haïti, 9 mars 2010 - En Haïti, les femmes ont été très éprouvées par le tremblement de terre dévastateur. Mais elles ne sont pas seules.
Alors que le monde entier célébrait la Journée internationale de la femme, les autorités haïtiennes et des dirigeants de l'ensemble de la communauté internationale ont réitéré leur soutien envers les femmes de ce pays meurtri par le séisme.

Protéger les mères séropositives et leurs enfants après le séisme en Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 2 mars 2010 – Jeanne (ce n’est pas son vrai nom) est assise sur un matelas à l’intérieur de sa tente dans un camp de fortune pour déplacés à Port-au-Prince, la capitale d’Haïti. Dans sa tente, étouffante avec la chaleur du soleil de l’après-midi, elle raconte son histoire.

Carnet de route : un engagement à long terme envers les enfants affectés par le tremblement de terre en Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti – Je suis arrivée dans ce pays après le tremblement de terre comme membre d'une équipe de secours et c'est aujourd'hui la dernière journée de ma mission. 

En Haïti, faire parvenir de l'eau salubre aux rescapés du tremblement de terre les plus isolés
LEOGANE, Haïti 26 février 2010 – De simples seaux en plastique et des comprimés bon marché pour la purification de l'eau sont utilisés pour pourvoir en eau potable les personnes qui vivent dans les montagnes situées à l'extérieur de Leogane, un secteur qui était proche de l'épicentre du tremblement de terre qui a frappé Haïti en janvier. 

L'UNICEF pourvoit en eau et en installations sanitaires les personnes qui vivent à l'extérieur de Port-au-Prince
LEOGANE, Haïti, 24 février 2010 - Pierre Fuijee était avocat dans la petite localité de Leogane, à une heure de route de Port-au-Prince. Mais, comme beaucoup d'autres personnes de la ville, il a tout perdu dans le tremblement de terre du 12 janvier.

En Haïti, sinistré à la suite du séisme, des jeunes sont recrutés pour permettre de répondre aux besoins d'assainissement
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 22 février 2010 - En Haïti, l'assainissement figure parmi les préoccupations les plus urgentes à la suite du tremblement de terre de janvier. L'UNICEF estime que, en tout, 1,1 million de personnes déplacées ont besoin de latrines de secours. L'agence et ses partenaires prévoient d'installer à court terme plus de 10 000 latrines et 20 000 autres d'ici six mois.

Les suites du tremblement de terre en Haïti : un père raconte son histoire
FOND PARISIEN, Haïti, 19 février 2010 – Dieuveil Marcelin Aristide et son fils Lemark, 12 ans, campent dans une petite tente avec une douzaine de parfaits inconnus à environ 50 kilomètres de leur ancien domicile de Port-au-Prince.

Carnet de route : scènes dans un service de pédiatrie en République dominicaine
SAINT DOMINGUE, République dominicaine, 18 février 2010 – Dès le moment où j'arrive dans le service de pédiatrie de l'hôpital Dario Contreras, j'entends des cris de blessés. Environ une douzaine de jeunes gens sont allongés dans une pièce, certains serrés à deux dans un lit. Certains ont un de leurs proches à leurs côtés, certains sont seuls, beaucoup ont eu une jambe ou un bras amputé et semble que presque tout monde soit dans le plâtre. Des pansements tachés de sang sont étroitement enroulés autour de quelques têtes. D'autres enfants reçoivent des médicaments par perfusion. Un petit garçon a perdu un oeil.

Les « tentes pour bébés » offrent aux mères haïtiennes un endroit sûr et tranquille pour allaiter au sein
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 18 février 2010 - Au milieu des bâtiments effondrés et des camps provisoires de cette ville meurtrie se dressent 12 tentes spéciales destinées à offrir aux mères et à leurs bébés un lieu sûr et tranquille pour les allaiter au sein.

Les tentes scolaires et les trousses éducatives permettent de faire redémarrer l'enseignement dans la partie d'Haïti touchée par le séisme

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 17 février 2010 – Pour Yolanda Senatus, 9 ans, le premier jour d'école dans une tente scolaire de l'UNICEF a été joyeux… On était loin de la journée tragique qu'elle a connue juste un mois auparavant.

Reconstruire l'enfance en Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 16 février 2010 – Environ 1,26 million d'enfants – dont près de 700 000 en âge d'être scolarisés – ont été directement touchés par le tremblement de terre en Haïti. Ils ont désespérément besoin de soutien et d'assistance pour reconstruire leurs vies.

Un mois après le séisme, l'opération d'aide massive pour les enfants et les familles d'Haïti se poursuit
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 12 février 2010 – Un mois après le tremblement de terre du 12 janvier qui a rasé les secteurs d'Haïti à forte densité de population, le Directeur des opérations d'urgence de l'UNICEF Louis-George Arsenault survole en hélicoptère les villes de Port-au-Prince et de Leogane puis, au sud, la ville portuaire de Jacmel. Il est ici pour évaluer l'action de l'UNICEF à la suite du séisme et les besoins en cours des enfants et des familles sinistrés.

Des bénévoles offrent une aide psychosociale aux jeunes rescapés haïtiens du séisme

SAINT DOMINGUE, République dominicaine, 11 février 2010 - Hôpital après hôpital et tente après tente, des garçons et des filles haïtiens avec des membres brisés ou amputés reposent sur des matelas, incapables de se déplacer et de jouer. Leurs plâtres les gênent et ils manquent d'espace.

En Haïti, en situation de post-séisme, l'UNICEF et ses partenaires apportent leur soutien à l'alimentation des nourrissons et des jeunes enfants
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 10 février 2010 – Dans des circonstances normales, février est l'époque du Carnaval dans la capitale y compris dans son parc situé en plein centre-ville, le Champ de Mars.

L'UNICEF et ses partenaires distribuent des fournitures essentielles aux enfants les plus vulnérables de Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 9 février 2010 – Quatre semaines après le tremblement de terre qui a dévasté Port-au-Prince et d'autres parties d'Haïti, l'aéroport international Louverture, dans la capitale, fonctionne 24h sur 24. Des avions chargés de fournitures arrivent à n ;importe quelle heure du jour et de la nuit, transportant l’aide indispensable aux centaines de milliers de personnes que le séisme a laissées sans toit et, parmi celles-ci, les rescapés les plus vulnérables : les orphelins et les enfants séparés de leurs familles. 

L'UNICEF élargit ses opérations d’approvisionnement pour toucher chaque enfant haïtien qui a besoin d'aide
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 8 février 2010 – Par une journée poussiéreuse et chaude à la fin de la semaine dernière dans la capitale haïtienne, la nouvelle plateforme logistique de l'UNICEF était en pleine activité. Une cinquantaine de personnes chargeaient des camions avec des trousses d'hygiènes pour les expédier immédiatement aux communautés de Port-au-Prince et de Jacmel dévastées par le tremblement de terre.   

En Haïti, dans la zone affectée par le séisme, satisfaire l'évolution des besoins de santé des enfants

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 8 février 2010 - Le Dr Gerlant Van Berlaer est un pédiatre de B-Fast, une organisation non gouvernementale belge partenaire de l'UNICEF spécialisée dans le déploiement de soins médicaux rapides lors des situations d'urgence de grande ampleur. Son équipe est arrivée à Port-au-Prince un jour après le tremblement de terre du 12 janvier, installant dans l'enceinte du Laboratoire national de santé publique une antenne hospitalière complète qui comprend une unité de chirurgie.

 

L'espoir d'un avenir meilleur pour les orphelins d'Haïti

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 5 février 2010—Evelyne, 11 ans, a les yeux qui brillent et un sourire éclatant. A l'école, sa matière préférée c'est les Maths ! Et comme la plupart des enfants d'aujourd'hui elle veut un téléphone portable. Plus tard, Evelyne rêve de devenir docteur. Il semble qu'une foule d'autres possibilités s'offrent à elle.

Un médecin haïtiano-américain apporte ses soins aux familles évacuées en République dominicaine
JIMANI, République dominicaine, 4 février 2010 – Au bas d'une piste poussiéreuse, au milieu de petites maisons, de chèvres en train de paître et de cours en terra battue, se trouve une église aux façades couleur d'avoine. A l'intérieur, les chaises ont été poussées contre les murs, les bancs en bois, lustrés, alignés en rangs à l'autre bout et des gens se reposent sur des matelas déchirés à même le sol.

L’UNICEF et ses partenaires lancent une campagne de vaccination dans la zone touchée par le tremblement de terre d'Haïti

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 3 février 2010 - Magalie grimace au moment où l'aiguille lui pique la peau et son fils de quatre ans se met à hurler quand vient son tour. Aussi désagréables soient-elles, ces injections peuvent cependant leur sauver la vie - une vie qui semble, à l'heure actuelle, très précaire.

 

La radio offre un lien indispensable aux rescapés du tremblement de terre d'Haïti

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 2 février 2010 - Une cacophonie de chansons et de voix s'élève du campement de tentes tandis que des milliers de radios portables, réglées sur une foule de stations, offrent une distraction et, chose plus importante, des informations.

 

Les personnalités en vue qui soutiennent UNICEF sensibilisent mieux le public aux opérations de secours en Haïti et permettent de collecter des fonds

NEW YORK, États-Unis, 5 février 2010 – L'auteur à succès et ex-enfant soldat Ishmael Beah et l'Ambassadrice itinérante Mia Farrow sont parmi les derniers supporter de l'UNICEF à avoir ajouté leur voix à l'appel mondial pour l'obtention des dons destinés à aider les enfants d'Haïti à la suite du tremblement de terre du 12 janvier.

Focus sur Haïti : les réflexions d’un photographe en Haïti

New York, États-Unis, 29 janvier 2010 – Le photographe indépendant, Roger LeMoyne, lauréat d’un Prix de la photo, a photographié pour l’UNICEF depuis 1990, et il a passé beaucoup de temps en reportage en Haïti. Il a été l’un des premiers photographes à se présenter en Haïti après le tremblement de terre du 12 janvier.

En Haïti, une journée de la vie du personnel de l'UNICEF sur le terrain

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 1er février 2010 – L'UNICEF maintient une présence en Haïti depuis 1949. Le tremblement de terre qui a dévasté le pays le 12 janvier a considérablement affecté les capacités d'intervention de l'organisation mais les membres du personnel se sont adaptés aux conditions difficiles qui existent sur place.   

Des deux côtés de la frontière, les familles haïtiennes reçoivent de l'aide pour l'essentiel de leurs besoins et de l'eau potable

JIMANI, République dominicaine, 29 janvier 2010 – Un vaste espace à découvert grand comme un terrain de football est l'endroit idéal pour jouer au ballon. Au lieu de cela, l'enceinte close de l'hôpital Buen Samaritano est emplie de rangées de matelas tâchés de sang et encombrée de tentes improvisées qui ne sont en fait que des draps tendus sur des piquets.

L’UNICEF et ses partenaires unissent leurs forces pour accroître la quantité d’eau potable disponible aux rescapés

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 27 janvier 2010 - L’UNICEF continue de travailler avec ses partenaires des ONG, du gouvernement et du secteur privé, afin d’accroître l’accès à l’eau potable à environ 300 000 personnes chaque jour. L'UNICEF , chef de file  du groupe WASH, est responsable de l'eau potable et de l'assainissement. Il coordonne les opérations des partenaires dans tout Port-au-Prince et dans les secteurs environnants affectés par le tremblement de terre du 12 janvier.

L'UNICEF aide les enfants d'Haïti orphelins et séparés à retrouver leurs familles

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 29 janvier 2010 - Rodrigue essuie ses larmes et continue à parler. C'est un acte étonnant de courage pour ce garçon haïtien de 12 ans qui a vu ses parents mourir dans le tremblement de terre qui s'est produit ici le 12 janvier.

 

En Haïti, l'UNICEF surmonte les difficultés logistiques pour aider des centaines de milliers d'enfants
NEW YORK, USA, 28 janvier 2010 – Plus de deux semaines après le catastrophique tremblement de terre en Haïti, les opérations de secours de l'UNICEF touchent actuellement des centaines de milliers de survivants. En date de la nuit dernière, 13 avions avaient fait parvenir en Haïti et en République dominicaine, le pays voisin, des cargaisons d'aide pour la santé, l'alimentation et l'eau et l'assainissement.

Retour d'Haïti : un membre du personnel de l'UNICEF s'exprime sur la situation d'urgence à laquelle sont confrontés les enfants
PANAMA, Panama, 28 janvier 2010 - Après une semaine passée à Port-au-Prince immédiatement après le tremblement de terre, il était temps pour moi de rentrer chez moi. Arriver dans la ville avait été une épreuve; en partir était tout aussi stressant. Des centaines d'Haïtiens étaient massés à l'entrée de l'aéroport, poussant et amadouant les Marines américains postés aux portes, prêts à tout pour s'embarquer à bord d'un des vols en partance pour l'Europe et l'Amérique du Nord.

Assurer une aide sanitaire et alimentaire aux jeunes rescapés de la partie d'Haïti touchée par le séisme
JACMEL, Haïti, 27 janvier 2010 – Dans les parties d'Haïti dévastée par le tremblement de terre du 12 janvier, dont la capitale, Port-au-Prince, la cité portuaire de Jacmel, au sud du pays, et différentes localités, l'UNICEF apporte aux enfants l'aide indispensable à leur survie.

L'UNICEF et ses partenaires approvisionnent en eau potable les enfants et les familles haïtiennes
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 26 janvier 2010 – Deux semaines après le tremblement de terre qui a dévasté Haïti, l'UNICEF continue d'apporter aux enfants le soutien nécessaire à leur survie y compris l'eau potable dont ils ont désespérément besoin.

Un jeune metteur en scène haïtien parle du tremblement de terre et de ses répercussions

NEW YORK, États-Unis, 26 janvier 2010 - Jean-Bernard Bayard a 29 ans et est en deuxième année d'études cinématographiques au Ciné Institute, la seule école de cinéma dans le port de la citéde Jacmel située au sud d'Haïti. Depuis que le tremblement de terre a dévasté le pays, le 12 janvier, Jean-Bernard et d'autres étudiant en cinéma utilisent leur caméra pour montrer les événements et les histoires se déroulant sous leurs yeux.

 

L'UNICEF et des bénévoles haïtiens collaborent pour protéger les enfants à risque
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 25 janvier 2010 – Des représentants de l'ONU et les dirigeants de 15 pays se réunissent aujourd'hui à Montréal afin de s'entretenir de la reconstruction à long terme d'Haïti, anéanti par le tremblement de terre. Leur but : reconstruire en mieux. Parallèlement, l'UNICEF et ses partenaires sur le terrain apportent aux enfants le soutien et la protection qui sont essentiels à leur survie.

Pour faire face à la catastrophe, un jeune rescapé haïtien du séisme a recours à l'art
NEW YORK, États-Unis, 22 janvier 2010 - Avant que leur habitation ne soit détruite dans le tremblement de terre de la semaine dernière, Bruno Rene, 18 ans, vivait avec sa mère dans la ville portuaire de Jacmel, au sud d'Haïti. Depuis, Bruno, qui veut être artiste, travail sur des projets artistiques pour surmonter l'impact de la catastrophe.

Les opérations de secours en Haïti visent à surmonter les défis déjà présents avant le tremblement de terre

NEW YORK, États-Unis, 24 janvier 2010 – L'aide parvient aux enfants dans les zones d'Haïti dévastées par le tremblement de terre du 12 janvier mais d'énormes défis humanitaires subsistent. Une grande part des pires effets de la catastrophe, dont l'impact sur les enfants et la sécurité, sont aggravés par l'appauvrissement et l'instabilité qui existaient depuis longtemps dans le pays.  

Les stars se mobilisent pour les opérations de secours en Haïti

NEW YORK, États-Unis, 21 janvier 2009 - Le concert mondial « Aujourd'hui, l'espoir pour Haïti », d'une durée de deux heures et soutenu par des célébrités au profit des opérations de secours en Haïti, accueille plus de 100 artistes parmi lesquels beaucoup ont fait preuve d'un engagement de longue date en appuyant l'action de l'UNICEF dans les situations d'urgence.  Sa diffusion doit avoir lieu vendredi.

 

Des rescapés haïtiens du séisme franchissent la frontière dominicaine pour se faire soigner

SAINT-DOMINGUE, République dominicaine, 21 janvier 2010 - Neuf jours après le tremblement de terre qui a dévasté Haïti, l'UNICEF apporte toujours une aide vitale aux enfants et aux femmes dans le besoin. Plusieurs cargaisons aériennes ont atterri à Haïti et en République dominicaine, le pays voisin. Une demi-douzaine de vols supplémentaires transportant du matériel de secours devraient arriver d'ici la fin de la semaine.

 

Le récit de Sébastien : un jeune Haïtien qui a survécu au tremblement de terre, raconte

NEW YORK, États-Unis, 21 janvier 2010 – Le tremblement de terre d'Haïti a fait disparaître les moyens de subsistance de centaines de milliers de personnes et paralysé les services qui sont indispensables à environ trois millions d'Haïtiens de toutes les catégories sociales, des très pauvres aux riches en passant par la classe moyenne.

 

En Haïti, l'UNICEF distribue du matériel de secours et protège les vies des jeunes rescapés du séisme
NEW YORK, Etats-Unis, 20 janvier 2010 – Une secousse d'une magnitude de 6.1 a frappé Haïti très tôt ce matin, augmentant le stress des enfants et des familles touchées par le tremblement de terre du 12 janvier mais causant apparemment peu de dégâts supplémentaires. Les opérations de secours se poursuivent.

Carnet de route : du matériel d'urgence et une protection pour les enfants non accompagnés en Haïti

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 19 janvier 2010 - Une semaine s'est écoulée depuis qu'un tremblement de terre a transformé ce qui était déjà une partie extrêmement pauvre du monde en une situation d'urgence d'ordre humanitaire à part entière. La course contre la montre pour porter secours à la population d'Haïti se poursuit.

 

L'UNICEF préoccupé par la sécurité des enfants les plus vulnérables d'Haïti
NEW YORK, États-Unis, 19 janvier 2010 – Le tremblement de terre qui a frappé Haïti il y a une semaine a fait des milliers d'orphelins, des enfants perdus ou séparés de leurs familles et exposés aux mauvais traitements et à l'exploitation. 

Les donateurs soutiennent les opérations de secours en Haïti
NEW YORK, États-Unis, 19 janvier 2010 -  Alors que l’on n’a toujours pas mesuré l’ampleur de la crise en Haïti, les donateurs régissent rapidement pour procurer à l'UNICEF les fonds destinés à répondre aux besoins des enfants et des familles à risque.

Le Secrétaire général de l'ONU se rend en Haïti alors que les opérations pour l'acheminement de l'aide humanitaire se poursuivent
NEW YORK, États-Unis, 18 janvier 2010 – Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon ainsi que  différents responsables de l'ONU et du gouvernement ont effectué hier une visite dans les parties sinistrées de Port-au-Prince, au milieu des opérations internationales qui se déroulent actuellement pour aider les 3 millions de personnes touchées par le tremblement de terre du 12 janvier à Haïti et dont la moitié sont peut-être des enfants. 

Carnet de route : notes prises à Haïti dans une antenne hospitalière
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 17 janvier 2010 – Ce matin, je suis allée visiter une antenne hospitalière installée sur la base logistique de la MINUSTAH. L'hôpital consiste en deux immenses tentes pleines à craquer d'Haïtiens blessés pendant le tremblement de terre.  

L'UNICEF intensifie son envoi d’aide destinée à protéger la santé des enfants dans la zone du tremblement de terre en Haïti
NEW YORK, États-Unis, 16 janvier 2010 – Des milliers ont péri et un nombre inconnu d’autres sont blessés et on estime à 300 000 ceux qui ont perdu leur foyer à la suite du séisme qui a frappé Port-au-Prince et d’autres zones densément peuplées en Haïti, le 12 janvier, affectant au total plus de trois millions de personnes.

Appel de fonds pour relever les défis majeurs dans la zone du séisme en Haïti
NEW YORK, USA, 15 janvier 2010 - La population de Port-au-Prince et d'autres régions touchées par le séisme dévastateur de cette semaine en Haïti vit en plein air, entourées par les ruines de leurs logements. Fouillant dans les décombres, ils essaient de sauver ce qui peut l’être d'une tragédie qui défie l'entendement.

Angélique Kidjo lance un appel au don à la suite du séisme en Haïti

NEW YORK, États-Unis, 15 janvier 2010 - L'Ambassadrice itinérante de l'UNICEF, Angélique Kidjo, a ajouté sa voix à l'appel mondial au don  pour apporter d'urgence une aide vitale aux enfants d'Haïti et à leurs familles. Angélique Kidjo a pris sur le temps de sa tournée de concerts européens pour enregistrer à Paris cette semaine un appel de fonds.

 

L'aide humanitaire commence à parvenir en Haïti mais les besoins des rescapés sont extrêmes

NEW YORK, États-Unis, 14 janvier 2010 – L'UNICEF prend part à la  vaste opération d'aide humanitaire t en cours pour aider les quelque trois millions de personnes touchées par le tremblement de terre d'une magnitude de 7.0 qui s'est produit mardi à Haïti. 

 

Les secours aux survivants du séisme en Haïti sont en route
NEW YORK, États-Unis, 13 janvier 2010 – Le premier chargement d'aide de l'UNICEF aux survivants du séisme ravageur d'hier est en chemin pour Haïti. L'aide d'urgence doit absolument parvenir immédiatement, alors que les services de base et d'infrastructure de cette nation la plus pauvre de l'hémisphère occidental étaient déjà au bord de l'effondrement, avant même que ne frappe le tremblement de terre d'une magnitude de 7.0.

L'UNICEF déploie son aide d'urgence après le tremblement de terre qui a frappé durement Haïti

PANAMA CITY, PANAMA, 13 janvier 2010 - Malgré des dégâts très importants  causés à ses propres bureaux à Port-au-Prince, l'UNICEF reste opérationnel,  prêt à déployer une aide immédiate aux victimes de la crise humanitaire survenue hier à la suite du tremblement de terre qui a frappé Haïti

Angélique Kidjo lance la nouvelle campagne menée avec Pampers en vue de contribuer à éliminer le tétanos
PARIS, France, 28 septembre 2009 – L’Ambassadrice de l’UNICEF Angélique Kidjo, la chanteuse mondialement connue, lauréate des Grammy Awards, a lancé avec Pampers une nouvelle campagne « Offrir le cadeau de la vie » en vue d’éliminer le tétanos maternel et néonatal (TMN) d’ici 2012.

Haïti se prépare pour une nouvelle saison des ouragans
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 2 septembre 2009—Plusieurs dépressions tropicales se sont formées sur les Caraïbes cette année, mais Haïti est mieux préparé aujourd’hui qu’en 2008, lorsque quatre ouragans majeurs avaient frappé l’île. Ces multiples urgences causées par les intempéries ont forcé le gouvernement et les organismes internationaux d’assistance à aller jusqu’à l’extrême limite de leurs capacités.

En Haïti L'UNICEF et ECHO se préparent pour une nouvelle saison des cyclones
NEW YORK, États-Unis, 4 juin 2009 - la saison des cyclones dans l'Atlantique cette année a commencé lundi et beaucoup de prévisionnistes s'attendent à ce qu'elle ne soit pas aussi intense que l'année dernière, qui avait connu pas moins de 16 tempêtes tropicales et huit ouragans.

Au milieu des ruines de l’année dernière, Haïti se prépare à affronter une nouvelle saison des ouragans
GONAÏVES, Haïti, 16 mars 2009 –Alors que Haïti se prépare à affronter une nouvelle saison d’ouragans, la Représentante de l’UNICEF en Haïti Annamaria Laurini s’est rendue récemment aux Gonaïves, la troisième ville du pays, pour évaluer son état de préparation aux situations d’urgence. Elle était accompagnée par le chef des opérations d’urgence de l’UNICEF Lucia Elmi.

Dans un hôpital de Port-au-Prince, une planche de salut pour les mères
PORT-AU-PRINCE, Haiti, 12 January 2009 – In the poorest country in the Western hemisphere, no one struggles harder than the women trying to support their families.

La lutte pour que les écoles sinistrées par les inondations ouvrent à nouveau
LES GONAÏVES, Haïti, 3 Octobre 2008 - Venette et sa sour sont arrivées à leur école vers le milieu de la matinée. On leur a tendu une pelle. Elles ont rejoint une équipe d'hommes éclaboussés de boue et ils se sont attaqués à ce qui était auparavant leur cafeteria.

L’Ambassadrice itinérante Mia Farrow plaide pour une intervention semblable à celle menée au moment du tsunami pour les zones sinistrées d’Haïti
GONAÏVES, Haïti, 22 septembre 2008 – Alors que l’actrice Mia Farrow observait d’hélicoptère les ravages causés par un mois d’ouragans et d’inondations catastrophiques, une comparaison lui a immédiatement traversé l’esprit.

Aider les enfants et familles de Haïti frappés par l’ouragan à survivre
LES GONAÏVES, Haïti, le 17 septembre 2008 – Fernando Thermidor a tout l’air d’un petit enfant qui a fait une crise de larmes et enfouit son visage maculé de pleurs dans l’épaule de sa mère.

Des tempêtes s’abattent sur les Caraïbes, entraînant le déplacement de milliers d’enfants et de leurs familles
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 5 septembre 2008 – Il y a plus de 200 morts et près de 600 000 personnes ont besoin d’une aide urgente, selon les responsables des Nations Unies, après la série de tempêtes qui se sont abattues sur Haïti au cours des trois dernières semaines. Et de nouvelles tempêtes peuvent survenir.

La Directrice générale, lors d’une première visite officielle en Haïti, se rend sur le site de projets soutenus par l’UNICEF
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 7 janvier 2008 – La Directrice générale de l’UNICEF, Ann M. Veneman, vient d’achever sa première visite en Haïti, le pays de l’hémisphère occidental qui a les taux de mortalité infantile et maternelle les plus élevés.

Partenaires dans la Santé : Prévenir la transmission mère-à-enfant du VIH en Haïti
NEW YORK, USA, 6 décembre 2007 – Selon la dernière enquête démographique et de santé, en Haïti où 2,2 pour cent de la population adulte vit avec le VIH, les soins et la prévention sont des questions urgentes. Le projet Zanmi Lasante (« Partenaire de santé » en Créole haïtien) travaille activement à la réduction du nombre des infections,  avec une attention particulière à la réduction de la transmission du VIH de la mère à l'enfant.

Sam Dalembert, star du basket-ball, apporte espoir et encouragements aux enfants d’Haïti
PORT-AU-PRINCE, le 25 septembre 2007 Samuel Dalembert, une des vedettes de la  National Basketball Association (NBA) et joueur dans l’équipe des “Philadelphia 76ers”, vient juste d’achever une visite d’une semaine en Haïti,son pays natal, où il a délivré un message d’espoir et d’encouragement à des milliers d’enfants et de femmes vulnérables.

Briser le cycle de la transmission du VIH de la mère à l’enfant en Haïti
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 30 juillet 2007 – Della habite dans un village isolé du Département du Nord-Ouest, région aride et pour la plupart infertile qui compte parmi les plus pauvres des 10 départements de Haïti. C’est dans cette zone économiquement déprimée que la jeune mère élève ses quatre filles tout en attendant la naissance de la cinquième.

L’UNICEF et ses partenaires aident les enfants domestiques à reconquérir leurs droits
PORT-AU-PRINCE (Haïti), 19 avril 2007 – André ne sait pas son vrai nom ni son âge. Sa mère est décédée quand il était petit et il dit qu’on l’a envoyé travailler pour une autre famille, parce que son père n’était pas en mesure de s’occuper de lui.

En Haïti, les fusils remplacés par des livres
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 21 septembre 2006 – Une campagne de retour à l’école a apporté de nouveaux espoirs aux enfants de la Cité Soleil, le bidonville en bord de mer de la capitale haïtienne, longtemps considéré comme l’un des quartiers urbains les plus violents de tout l’hémisphère occidental.

Le football permet à Ivna Chérie, 11 ans, d’oublier la violence à Haïti
Port-au-Prince, Haïti – Un samedi matin, alors qu’il fait une chaleur étouffante et que beaucoup de Haïtiens se réfugient à l’ombre, Ivna Chérie joue au football avec ses condisciples sur le terrain d’un stade abandonné aux abords de la capitale, Port-au-Prince.

Réouverture des écoles en Haïti alors que les enfants s’efforcent d’oublier les images de violence et de menaces
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 31 mars 2006 – Assis par rangs de quatre sur des bancs que vient de fournir l’UNICEF, des filles et des garçons remplissent les salles de classe des écoles de Bel Air, un faubourg qui se dégrade de Port-au-Prince.

Les enfants d’Haïti continuent de batailler pour survivre
NEW YORK, 21 mars 2006 – Les enfants d'Haïti continuent de batailler pour survivre, et un enfant sur huit mourra avant d’avoir cinq ans. L’absence de services de base – pour l’eau, la santé, l’éducation, aggravée par la pauvreté et la violence, a enfermé ces enfants dans un engrenage de privations et de mauvais traitements.

La dure réalité des enfants de la rue
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 27 décembre 2005 – Des enfants sans logis sont plantés au beau milieu d’une rue animée afin d’arrêter les voitures qui passent et de demander de l’argent aux passagers. Une telle scène est devenue bien trop banale dans un bon nombre de quartiers de Port-au-Prince, la capitale de Haïti.

Les traitements pédiatriques du VIH sauvent des vies d'enfants
PORT-AU-PRINCE, Haïti, 18 octobre 2005 - Comme tous les garçons, Samson Verneret, sept ans, aime s'amuser avec ses jouets préférés. Mais, à la différence de la plupart des enfants de son âge, Samson est séropositif.

A home for a child orphaned by Hurricane Jeanne
PORT-AU-PRINCE, 26 September 2005 – “When Hurricane Jeanne hit Gonaives [one year ago], my home was destroyed and both my parents died,” said Daniel Joseph, 11. With no one to turn to for help, Daniel went to Port-au-Prince, the capital.

Le rétablissement se poursuit un an après le cyclone Jeanne
GONAÏVES, Haïti, 18 septembre 2005 – Il y a un an, le cyclone Jeanne frappait de plein fouet cette ville côtière, provoquant de fortes inondations et de graves glissements de terrain. Plus de 2 500 personne sont mortes ou ont été portées disparues dans le sillage du cyclone, et plus de 300 000 ont été gravement touchées, dont au moins 150 000 enfants.

Haïti : atteindre les enfants pour les vacciner
Port-au-Prince, 25 juin 2004  « Voilà le coeur de la campagne de vaccination en Haïti, » dit Enrique Cuevas, Chargé de la vaccination à l’UNICEF, alors que nous entrons dans un entrepôt faiblement éclairé. La fraîcheur de la chambre froide offre un agréable contraste avec la chaleur de cette journée d’été.

Haïti lance la semaine de la vaccination
Des millions d’enfants des Amériques seront vaccinés cette semaine dans le cadre d’une campagne sans précédent qu’anime l’UNICEF. « Vaccination, geste d’amour », c’est le nom de cette campagne, s’efforce d’atteindre les enfants les plus isolés et les plus vulnérables de pays comme Haïti, où les soins de santé de base sont souvent difficiles à obtenir.



 

 

 

 Version imprimable

Recherche