Guyana

Des pluies torrentielles inondent le Guyana et mettent les enfants en danger

Image de l'UNICEF
© Bryan Mackintosh
Des dizaines de milliers d’enfants et leurs familles sont touchés par les inondations.

GEORGETOWN, Guyana, 26 janvier 2005 -  De graves inondations, dues à des pluies diluviennes sans précédent, mettent en danger des dizaines de milliers d’enfants au Guyana.

« Nous avons subi des pluies très violentes depuis fin décembre, » a affirmé Maria Ribeiro, Représentante de l’UNICEF au Guyana, dans une interview. « Il y a une semaine de cela, des pluies torrentielles sont tombées sans arrêt pendant cinq jours. De très, très nombreux secteurs de Georgetown et de la côte orientale ont été complètement inondés. Quelque 200 000 personnes ont été sinistrées dont 35 000 gravement touchées et qui se retrouvent sans abri ».

« On peut estimer que les enfants représentent au moins 50 pour cent de ceux qui sont touchés », a-t-elle ajouté.

Les inondations ont amené le Président Bharrat Jagdeo à déclarer zones sinistrées trois des dix circonscriptions administratives du Guyana.

Image de l'UNICEF
© Bryan Mackintosh
Des pluies diluviennes sans précédent ont entraîné des inondations dans plusieurs régions côtières du Guyana, atteignant le record de 75 cm au cours des deux premières semaines de janvier.

Un bon nombre des familles touchées ont perdu leur logement, leur bétail, leur récolte ainsi que leurs effets et objets personnels. Des risques sanitaires liés à l’eau contaminée menacent à présent les enfants.

« La maladie est la plus forte menace pesant sur les enfants, lesquels, par ailleurs, ne sont pas en mesure de reprendre une vie normale et notamment de retourner à l’école », a précisé Mme Ribeiro.

L’UNICEF a déjà procuré des fournitures de secours, en particulier des sels de réhydratation orale, des jerrycans et des bidons d’eau, des rations sèches et du matériel permettant d’assurer l’assainissement d’une population vivant dans des abris provisoires. L’UNICEF coopère en outre avec le groupe de travail sanitaire des pouvoirs publics, dans le but d’apporter les premiers soins médicaux et de diffuser des messages de prévention des maladies.

« Par exemple, comment contrôler que l’eau qu’on boit est potable, comment éviter les problèmes de peau  quand on sait que les enfants désirent aller jouer dans l’eau. L’un des premiers conseils a été de dire aux parents de tenir leurs enfants en dehors de l’eau », a dit Mme Ribeiro.

Dans les tout prochains jours, l’UNICEF va chercher essentiellement à s’assurer que les secours profitent aux plus nécessiteux, tout en réduisant les risques d’épidémie alors que les eaux commencent à se retirer. L’UNICEF va aussi favoriser un retour des enfants en classe aussi rapide que possible.


 

 

Audio (en anglais)

26 janvier 2005 : Maria Ribeiro, Représentante de l’UNICEF au Guyana, explique comment les enfants ont été touchés par les graves inondations.
Recherche