En bref : Allemagne

La Photo de l’année d’UNICEF-Allemagne sensibilise le public à la question du mariage d’enfants

Image de l'UNICEF
© Stephanie Sinclair/2007
Le Comité allemand pour l’UNICEF a sélectionné cette « Photo de l’année », prise par la photographe indépendante Stephanie Sinclair (Etats-Unis), qui montre un homme avec son épouse, une enfant, en Afghanistan. L’UNICEF condamne fermement le mariage d’enfants, violation des droits de l'homme et considéré comme une forme de sévices sexuels et d’exploitation.

NEW YORK, Etats-Unis, 24 décembre 2007 –Stephanie Sinclair, une photographe des Etats-Unis, a remporté le concours « Photo de l’année » organisé par le Comité allemand pour l’UNICEF.

La photo de Stephanie Sinclair montre un couple. L’homme a 40 ans et sa femme est encore une enfant ; elle vient d’avoir 11 ans.

Cette image « sensibilise le public à un problème d’ordre mondial », a déclaré la présidente d’UNICEF-Allemagne Eva Luise Köhler lors de la cérémonie de remise des prix à Berlin.

« Des millions de filles sont mariées alors qu’elles sont toujours mineures. La plupart de ces fillettes mariées sont privés à jamais du droit à l’autonomie ».

On estime à 60 millions le nombre de jeunes femmes qui ont été mariées avant d’en avoir l’âge. La moitié d’entre elles vivent en Asie du Sud.

« Je ne connais pas cet homme »

C’est la huitième année qu’UNICEF-Allemagne organise cette compétition, dont le but est de saluer les photos, de haute qualité artistique et journalistique à la fois, qui capturent le mieux les conditions de vie des enfants du monde entier. Le concours est soutenu par le magazine GEO-Allemagne et Citibank Allemagne.

L’image primée fait partie d’une série de photos sur le mariage d’enfants prises par Stephanie Sinclair entre 2005 et 2007 en Afghanistan, au Népal et en Ethiopie.

L’UNICEF estime que la moitié environ des femmes d’Afghanistan sont mariées avant d’avoir 18 ans. En Afghanistan, dans la plupart des pays d’Asie du Sud, en Afrique australe et dans d’autres régions, le mariage est souvent considéré  comme une transaction commerciale qui n’a rien à voir avec d’éventuels sentiments personnels. Dans ce processus, la mariée est un article de commerce – plus elle est jeune, plus son prix est élevé. 

« Quelles sont tes impressions aujourd’hui ? », se rappelle avoir demandé Stephanie Sinclair à la petite Ghulam à propos de ses fiançailles.  « Je n’en ai pas, a répondu la fille, tout étonnée. « Je ne connais pas cet homme. Comment est-ce que je devrais me sentir ? » 

Un jury d’experts

Les autres prix du concours « Photo de l’année 2007 » ont été décernés ce jour-là à Berlin.

  • Le deuxième prix a été attribué à GMB Akash (Panos Pictures), du Bangladesh, pour son portrait d’un enfant qui travaille comme ouvrier dans une fabrique de briques. L’UNICEF estime qu’il y a environ 4,7 millions d’enfants âgés de 5 à 14 ans qui travaillent au Bangladesh, souvent dans des conditions dangereuses. 
  • Le troisième prix a été attribué au photographe allemand Hartmut Schwarzbach (Argus) pour sa photo d’Annalyn, une fille qui souffre de malnutrition et d’un retard de croissance et qui célèbre son neuvième anniversaire à côté d’une décharge d’ordures, près de Manille, la capitale des Philippines.

Les prix du concours photo sont décernés par un  jury qui comprend les personnalités suivantes : le président du jury, Klaus Honnef, Professeur de photographie, Ruth Eichhorn, Rédacteur en chef photo du magazine GEO ; Lutz Fischmann, Directeur général de Freelens e.V., Hamburg; Bernd von Jutrczenka, Rédacteur en chef photo de DPA; Christian Pohlert, Rédacteur photo du Frankfurter Allgemeine Zeitung; et Reinhard Schlagintweit, membre du Comité d’administration d’UNICEF-Allemagne.


 

 

Recherche