Géorgie

En Géorgie, les Kits pour le développement de la petite enfance viennent en aide aux enfants touchés par le conflit

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2009/Amurvelashvili
Dans le centre ami des enfants de l'UNICEF de Tbilissi, des enfants sont en train de jouer avec les jouets et les éléments multicolores de jeu de construction du Kit de l'UNICEF pour le développement de la petite enfance.

Par Matthew Collin

TBILISSI, Géorgie, 15 juillet 2009 – En août 2008, environ 127 000 personnes avaient été obligées de quitter leurs foyers à cause des combats se déroulant en Ossétie du Sud et dans ses environs, en Géorgie. Bien que la plupart soient depuis rentrées chez elles, approximativement 30 000 d'entre elles ne pourront pas y retourner dans l'immédiat.

VIDÉO : regarder maintenant

De nombreux bâtiments hospitaliers délabrés ont été transformés en habitations pour ceux qui ont été déplacés. Mais ce qui était d'abord simplement provisoire semble aujourd'hui permanent.

Pour une partie des plus jeunes enfants déplacés, le nouveau kit de l'UNICEF pour le développement de la petite enfance rend la vie plus supportable et permet d'assurer qu'ils ne sont pas abandonnés en terme de développement.

Un lieu sûr pour jouer

Avant la guerre, Luisa et son frère cadet Giorgi vivaient avec leur famille à la campagne dans le village de Dirbi. Aujourd'hui, les deux enfants habitent dans un ancien hôpital militaire soviétique désaffecté dans la capitale géorgienne de Tbilissi aux côtés de 400 personnes.

De nombreuses familles comme celle de Luisa et Giorgi ont abandonné tous leurs biens en s'enfuyant de chez elles, laissant les enfants sans le moindre jouet. Luisa et Giorgi figurent parmi les milliers d'enfants déplacés qui ont besoin d'un endroit sûr pour jouer, apprendre, se développer et retrouver leur confiance dans une vie perturbée par le conflit.

« La majorité des enfants déplacés qui vivent dans des centres collectifs subissent un stress émotionnel très élevé et ceci à cause des moments très difficiles qu'ils ont traversés durant la crise de l'été dernier, » dit la Représentante de l'UNICEF en Géorgie, Giovanna Barberis.

Un relatif sentiment de normalité

Chaque jour de la semaine, la mère de Luisa et de Giorgi, Tamriko Shotulova, emmène ses enfants dans un espace ami des enfants mis en place par l'UNICEF et ses partenaires. Dans cet espace, les enfants, aidés par du matériel fourni par l'UNICEF, peuvent s'exprimer, continuer à apprendre et connaître un certain sentiment de normalité.

A l'espace, Luisa et Giorgi observent avec attention une assistance sociale en train de construire une tour avec des éléments de toutes les couleurs. Puis ils courent à leur table, impatients de jouer avec des puzzles, des crayons de couleur et des cahiers de dessin.

Tamriko Shotulova affirme que ses enfants reçoivent l'appui et l'attention qui leur sont nécessaires dans cet environnement sécurisé. « Je pense que cela joue un rôle important dans l'éducation des enfants, » explique-t-elle. « Ils ont acquis beaucoup d'expérience en terme d'éducation et d'aptitudes sociales. »

L'une des assistantes sociales du centre, Eka Chubinidze, dit que certains enfants de ce centre ont souffert psychologiquement à cause du conflit.

« Il est difficile pour eux de concentrer leur attention sur quelque chose, » observe-t-elle. « Ils ont des difficultés pour trouver la conduite à tenir dans certaines situations et pour se concentrer. Ils réagissent brutalement aux sons. Quand ils entendent un hélicoptère, ils vont à la fenêtre ou sous la table. Ils sont vraiment très angoissés. »

Encourager la confiance en soi

Une clameur se fait entendre lorsque l'assistante sociale distribue les jouets du kit de l'UNICEF qui a été utilisé ici pendant sa phase expérimentale. Les kits, officiellement présentés aujourd'hui à Genève par la Directrice générale Ann M. Veneman, contiennent des matériaux pour l'apprentissage des tout petits, pour le développement psychosocial et des jeux à destination des enfants de moins de six ans.

Le kit vient en complément de « l'École en boîte » de l'UNICEF et de la trousse de récréation. Il a pour but de stimuler la confiance chez les jeunes enfants, de développer les facultés essentielles  de l'apprentissage précoce et de favoriser lacréativité et l'expression personnelle.

La plupart des articles du kit peuvent être utilisés durant plusieurs années. Ils sont conçus pour aider les enfants à poursuivre leur développement aussi bien pendant qu'après les situations d'urgence. Et bien que le kit ne puisse par se substituer à un cadre scolaire normal, il peut aider au moment des interventions rapides lors des situations d'urgence mais aussi dans les environnements en transition à la suite d'une crise.


 

 

Vidéo (en anglais)

Le reportage de Matthew Collin, de l'UNICEF, sur la façon dont les Kits pour le développement de la petite enfance ont aidé les enfants déplacés par le conflit de 2008 en Ossétie et dans ses environs.
 VIDÉO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Recherche