Géorgie

Un nouveau refuge pour les enfants des rues en Géorgie

Image de l'UNICEF

Par Thomas Nybo

TBILISI, Géorgie, 29 juin 2005 – C’est difficile à croire, mais il y a juste trois ans, la jeune Lela Gabisonia était sans domicile et mendiait dans la rue, manifestait un comportement agressif et était à peine capable de communiquer. Âgée aujourd’hui de dix ans, Lela s’épanouit à « Moineaux » un refuge pour enfants des rues de Tbilissi, la capitale de la Géorgie. Ce refuge est géré par une organisation non gouvernementale (ONG) locale appelée Enfant et Environnement soutenue par l’UNICEF.

Lela vit à « Moineaux » avec 33 autres enfants et bénéficie de soutien psychologique, d’éducation et de soins médicaux et dort au chaud dans un lit chaque nuit. Une équipe de professionnels qui comprend un médecin et un psychologue s’occupe des besoins des enfants. Un avocat est également disponible pour faire l’éducation des enfants et de leurs parents au sujet des droits de l’enfant face  aux tribunaux et à la police. Près de 300 enfants ont directement profité des programmes du refuge.

« J’aime vivre ici. Nous participons toujours à des tas d’activités. Le mois prochain, nous donnons un concert où je jouerais le rôle d’une tortue chantante! » raconte Lela.

En Géorgie, environ 2500 enfants vivent dans la rue afin de gagner de l’argent, soit en mendiant, soit en se prostituant. Ils sont extrêmement vulnérables aux violences physiques et sexuelles. De plus, la vie dans la rue mène fréquemment les enfants à s’adonner à l’alcool et à la drogue. Leurs parents sont souvent des prostitués, des alcooliques et des toxicomanes. Quand les enfants qui se trouvent à la rue ne veulent pas se rendre au refuge, l’ONG leur envoie une équipe mobile de travailleurs sociaux.

« La partie la plus difficile de mon travail est d’essayer de convaincre un enfant que vous voulez vraiment l’aider – que vous faites de votre mieux pour répondre à SES besoins » dit Nana Lashvili, présidente d’Enfant et Environnement.

Au refuge, on enseigne aux enfants aussi bien l’art dramatique que le chant, l’informatique que la couture. Non seulement apprennent-ils à profiter de leur enfance, ils quittent aussi le refuge avec les qualifications nécessaires pour trouver un travail quand ils atteignent l’âge adulte. Ces résultats peuvent prendre du temps, mais l’exemple de Lela démontre la rapidité avec laquelle les enfants peuvent s’épanouir quand ils bénéficient de soins adéquats et d’encouragements.


 

 

Vidéo (en anglais)

10 juin 2005:
En Géorgie, un refuge soutenu par l’UNICEF recueille les enfants des rues

bas | haut débit
(Real player)

Journalistes:
Obtenez des vidéos de qualité professionnel chez The Newsmarket

Recherche