En bref : France

Assemblée générale de l'UNICEF France : Unissons-nous pour les 20 ans des droits de l'enfant

Image de l'UNICEF
© UNICEF France/2009/Arrive
L'Assemblée générale annuelle de l'UNICEF France rassemble le personnel premanent et les bénévoles du Comité national pour revenir sur l'année écoulée et les avancées réalisées en matière de droits des enfants, plusieurs intervenants travaillant sur le terrain étaient présents

Par Maud Saheb

PARIS, 8 juin 2009 – L'Assemblée générale annuelle de l'UNICEF France qui s'est déroulée les 5 et 6 juin 2009 à Paris était placée sous l'égide des vingt ans de la Convention relative aux droits de l'enfant (CDE).

Jean-Claude Legrand, conseiller régional Protection de l'Enfance pour l'Europe Centrale et orientale de l'UNICEF, présentant les défis et progrès accomplis par l'UNICEF depuis la ratification de la CDE, a insisté sur le fait de « ne pas s'arrêter en chemin » en maintenant une mobilisation permanente. « Il faut plus que jamais préserver les politiques sociales et défier les États à renforcer leur engagement. »

De nouvelles initiatives
L'année 2008 a été marquée par de nouvelles initiatives en France, telles que « Unis, c'est facile » et « Entreprise amie de l'UNICEF ». Cette dernière, en fédérant des entreprises solidaires autour d'un projet commun, vise à améliorer l'accès et la qualité de l'éducation dans des écoles de six pays d'Afrique de l'Est et australe dont le Mozambique. Roberto De Bernardi, le chef des programmes Santé et nutrition à l'UNICEF Mozambique est revenu en détails sur les succès de cette initiative.

Malgré la crise économique qui a frappé de plein fouet les efforts de collecte en 2008, l'UNICEF France a réussi à mobiliser 41,4 millions d'euros qui ont été alloués aux programmes de l'UNICEF dans le monde. L'UNICEF France a financé 30 programmes de développement dans 26 pays, pour 11,8 millions d'euros en 2008.

Pour Jacques Hintzy, président de l'UNICEF France, « cette assemblée générale est un moment de rassemblement et d'échange important pour nos équipes salariées et bénévoles, particulièrement en cette année de célébration des 20 ans des droits de l'enfant. »

L'augmentation du nombre de situations d'urgence
Cette assemblée a également été l'occasion de revenir sur l'augmentation du nombre de situations d'urgence dans le monde, explicables en partie par les changements climatiques et la multiplication des conflits.

Image de l'UNICEF
© UNICEF France/2009/Arrive
Philippe Duamelle représentant de l'UNICEF au Sri Lanka, revient sur les évènements au Sri Lanka et sur les moyens de créer des conditions de vie décentes pour les personnes déplacés du récent conflit.

3,5 millions d'euros ont été mobilisés par l'UNICEF France afin de répondre aux besoins des personnes vulnérables au Myanmar (Birmanie), en Éthiopie, en Haïti et en Irak, en République démocratique du Congo et au Zimbabwe notamment.

Les représentants de l'UNICEF Haïti,  Annamaria Laurini, et de l'UNICEF Sri Lanka, Philippe Duamelle s'étaient déplacés pour revenir en détails sur la situation des enfants sur place et sur les actions de l'UNICEF.

« Le conflit qui s'est terminé il y a à peine quelques jours a généré 300 000 personnes déplacées qui sont dans des camps surpeuplés et où les conditions sanitaires sont loin d'être idéales » a déclaré Philippe Duamelle au cours de son intervention à l'Assemblée. « Il faut donc acheminer dans ces camps plus d'eau, construire plus de latrines et améliorer l'accès aux services de santé. Ces camps ont besoin d'être stabilisés pour recréer des conditions de vie acceptables pour ces personnes déplacées. »

Luc Chauvin, le représentant adjoint de l'UNICEF au Pakistan est intervenu par téléphone d'Islamabad pour faire un point sur la situation catastrophique des déplacés de la région Nord-ouest du pays. Il a rappelé que « leur nombre continue d'augmenter quotidiennement, ils sont actuellement 3,9 millions dont 90 pour cent à l'extérieur des camps et près de 2,5 millions d'entre eux sont des enfants. Les besoins sur place sont énormes. »


 

 

Vidéo

8 juin 2009 - Philippe Duamelle représentant de l'UNICEF au Sri Lanka, revient sur les moyens de créer des conditions de vie décentes pour les personnes déplacés du récent conflit.

 VIDÉO  Lire
(Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Recherche