En bref : France

A Strasbourg, un arbre de Noël pour tous les enfants du monde en cette période de fêtes

Image de l'UNICEF
© Laemmel/2007
Des photos prises par des photographes de l’UNICEF sont affichées sur des lanternes géantes sur l’arbre de Noël de Strasbourg. Chaque photo illustre un moment différent dans la vie d’un enfant.

STRASBOURG, France, 24 décembre 2007 – Pour la 14e année de suite, la ville de Strasbourg a installé un immense arbre de Noël en son centre. L’arbre, haut de 30 mètres et d’un poids de 11 tonnes, surplombe les toits de la place Kléber. On dit qu’il est le plus grand arbre de Noël d’Europe.

Chaque année le thème choisi pour la décoration de l’arbre est différent. Cette année, il s’agissait de la célébration des enfants du monde.
Des photographes de l’UNICEF, accompagnés de quelques amateurs, ont donné plus de 200 photos prises un peu partout dans le monde. Les images sont affichées sur des lanternes géantes qui tournent lentement. Sur chacune des facettes de la lanterne, on peut voir un moment différent dans la vie d’un enfant.

Les photos, regroupés sous divers thèmes, comme « eau », « jeux », « écoles », « portraits », « mère et fille », « tendresse », « balançoires », « poupées », « Noël » et « trésors », sont affichées à divers niveaux de l’arbre, en compagnie de nombreuses autres  décorations.

Moments de contemplation

Chaque année, 2 millions de visiteurs admirent l’arbre de Noël de Strasbourg, et les chaînes de télé diffusent son image au cours de la saison des fêtes en Europe, Amérique du Nord, Amérique du Sud et au Japon. Le soir, 45 000 ampoules illuminent sa silhouette qui se détache sur le ciel.

Des sphères de cristal fabriquées spécialement pour l’arbre de Strasbourg par les Cristalleries de Saint Louis font baigner les portraits et décorations dans une lueur d’un bleu profond.

Depuis que l’arbre a été installé à la fin novembre, de nombreux passants se sont longuement arrêtés pour contempler les photos de l’UNICEF. « J’espère que cet arbre sera à la hauteur de la vision d’espoir qu’il nous offre », note un des visiteurs, visiblement impressionnés.


 

 

Recherche