Éthiopie

Les partenaires renforcent le soutien politique transfrontalier aux enfants africains en crise

Image de l'UNICEF
© UNICEF Éthiopie/2009/Mwangi
Le Directeur régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Est et l’Afrique australe, Elhadj As Sy (au centre), en discussion avec le Secrétaire général adjoint et Secrétaire exécutif de l’UNECA, Abdoulie Janneh (à droite). Akila Belembaogo, la Responsable du Bureau de liaison de l’UNICEF et sa Représentante spéciale auprès de l’Union africaine et de la Commission économique pour l’Afrique, est à gauche

Par Anthony Mwangi

ADDIS-ABÉBA, Éthiopie, 15 octobre 2009 – Des millions d’enfants africains vivent dans un état de crise quasi permanente, dont sont responsables les conflits, l’instabilité, la maladie et l’impact du ralentissement économique mondial.

L’UNICEF est à la recherche de moyens permettant d’aider les organisations politiques à apporter une réponse à ces défis qui soit coordonnée et à l’échelle du continent.

Le besoin d’une réponse à ce niveau a été récemment mis en relief en Ouganda, où on a appris, lors de la célébration par l’UNICEF des résultats obtenus dans l’éradication de la maladie, que de nouveaux cas de polio étaient signalés dans le nord – l’infection étant probablement propagée à partir du Soudan méridional et de la République démocratique du Congo.

Des crises transfrontalières

Le Directeur régional pour l’Afrique de l’Est et l’Afrique australe de l’UNICEF, Elhadj As Sy, s’est rendu récemment au siège de l’Union africaine (UA) et de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (United Nations Economic Commission for Africa – UNECA) afin de débattre de la capacité des pays africains de répondre aux crises transfrontalières.

« Il faut faire face à ces défis à l’échelle de l’Afrique collectivement et stratégiquement, en mettant en place et en renforçant des partenariats avec des institutions régionales, et en encourageant une coopération plus étroite avec l’UA et l’UNECA au profit des enfants défavorisés, » a déclaré M. As Sy.

Il existe une tradition de collaboration entre l’UNICEF, d’une part, et l’UA et l’UNECA, d’autre part, qui remonte à 1993, lorsque des efforts de coordination ont été entrepris avec ce qui était alors l’Organisation de l’unité africaine (OUA).

Image de l'UNICEF
© UNICEF Éthiopie/2009/Mwangi
Le Directeur régional de l’UNICEF, Elhadj As Sy (le troisième à partir de la gauche), discute avec Jean Pierre Onvehoun Ezin (au centre), Commissaire de l’Union africaine pour les Ressources humaines, la science et la technologie, et avec son équipe de la meilleure façon d’encourager une collaboration plus étroite entre l’UNICEF et l’Union africaine.

Des nations plus fortes
Aujourd’hui, l’UA recherche les moyens de contribuer à donner plus de force et de capacité de résistance aux pays africains, de telle sorte qu’ils puissent s’attaquer à la mise en œuvre de traités internationaux et des politiques correspondantes d’une importance cruciale – notamment les politiques en faveur de l’enfant. Un certain nombre de pays ont bien avancé sur la ratification des traités et sur l’application des politiques, mais les pays qui affichent dans ce domaine des progrès lents ou limités sont nettement plus nombreux.

« L’UA est une institution crédible, avec des normes de leadership toujours élevées, » a dit le Secrétaire général adjoint et Secrétaire exécutif de l’UNECA, Abdoulie Janneh. « Aujourd’hui, de plus en plus de gens y croient. »

M. Janneh souhaite bénéficier du leadership de l’UNICEF pour consolider les progrès déjà réalisés en faveur des enfants africains. M. As Sy a mis l’accent sur l’importance d’actions moins nombreuses mais mieux ciblées, plus en profondeur et plus durables – et dont l’impact sur les enfants soit et demeure positif.

« Des valeurs communes »

« L’UA partage avec l’UNICEF des valeurs communes, et donc le désir de s’attaquer ensemble aux défis du continent en élaborant conjointement des actions stratégiques et concrètes dans des domaines d’intérêt commun, » a précisé le Commissaire de l’UA pour les Ressources humaines, la science et la technologie, Jean Pierre Onvehoun Ezin.

Outre sa coopération avec l’UA, l’UNICEF a renforcé ses liens avec les huit Communautés économiques régionales africaines, afin de garantir à l’échelle régionale des engagements politiques de haut niveau et des actions prioritaires en faveur des enfants.

Le Bureau de liaison de l’UNICEF auprès de l’UA et de l’UNECA a été créé en janvier 2009. Ce bureau travaille en étroite collaboration avec toutes les directions de l’UA et il recherche actuellement des initiatives conjointes en matière de politique et de sensibilisation.


 

 

CRC @ 20


La Convention sur les
droits de l'enfant a
20 ans

Tous les droits,
pour tous les enfants

(Site Web en anglais)

Recherche