Éthiopie

Les moustiquaires traitées à l’insecticide sauvent des vies en Éthiopie

Image de l'UNICEF
© UNICEF Ethiopia/2008/Tibebu
Mulunesh Musse se tient avec son mari et leurs quatre enfants devant la nouvelle moustiquaire traitée à l’insecticide qui leur a été remise par des agents de vulgarisation sanitaires.

Par Indrias Getachew

SHEBEDINO, Éthiopie, 5 août 2008 – La saison des pluies a bien démarré dans une bonne partie de l’Éthiopie, mais si ces pluies redonnent espoir aux communautés rurales, elles créent aussi un environnement idéal pour les moustiques porteurs de paludisme.

Depuis 2005, plus de vingt millions de moustiquaires traitées à l’insecticide (insecticide-treated nets – ITN) ont été distribuées à plus de dix millions de ménages dans des secteurs de l’Éthiopie exposés au paludisme. Toutefois, la durée de vie de ce matériel n’est que de trois ans, si bien que les moustiquaires distribuées en début de campagne doivent à présent être remplacées.

Mulunesh Musse, du district de Shebedino, partage l’une de ces moustiquaires avec ses quatre enfants. Cette moustiquaire est déchirée sur un côté et largement trouée sur le devant, si bien qu’elle n’offre plus une pleine protection contre le paludisme à Mulunesh Musse et à sa famille.

Des femmes agents sanitaires

Medhanit Tilahun et Bezunesh Bekele sont des femmes agents de vulgarisation sanitaire. Il y en a plus de 24 000, envoyées dans les villages pour offrir des soins préventifs aux communautés rurales.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Ethiopia/2008/Tibebu
Des habitants de zones périphériques du village de Sedeka, dans le district de Shebedino, font la queue devant le dispensaire du village, afin d’obtenir des moustiquaires traitées à l’insecticide.

Elles s’intègrent dans un élément majeur de la stratégie éthiopienne de contrôle et d’éradication du paludisme. Les agents font du porte à porte, vérifient les moustiquaires et forment la communauté.

Mme Tilahun et Mme Bekele aident Mme Musse à descendre la moustiquaire en lambeaux qui pend au dessus du lit qu’elle partage avec ses quatre enfants. Elles la remplacent par une moustiquaire flambant neuf.

« Lorsque j’ai commencé à travailler, beaucoup de gens dans la communauté souffraient du paludisme », se rappelle Mme Tilahun. « On pouvait rencontrer deux ou trois membres de la même famille malades en même temps. On inhumait parfois deux ou trois personnes mortes du paludisme le même jour ».

Les femmes agents de vulgarisation sanitaire constituent le coeur de l’ambitieux Programme de vulgarisation sanitaire lancé en 2005 par le Ministère fédéral de la santé, qui bénéficie du soutien de l’UNICEF.

« Je suis très heureuse de ce que nous avons réalisé, » a confié Mme Tilahun. « D’abord, je me suis protégée moi-même contre cette maladie. J’utilise mon propre exemple pour enseigner aux autres comment transformer leur vie. »

Empêcher l’action combinée de plusieurs dangers mortels

La malnutrition liée à la sécheresse peut affaiblir le système immunitaire et le rendre vulnérable aux agressions du paludisme. Les effets d’une malnutrition existante peuvent être aggravés par la diarrhée et l’anémie.

« Si un enfant souffrant de malnutrition est touché par le paludisme, il risque des complications et la possibilité d’issue fatale est plus élevée chez lui, » indique le Responsable du projet santé de l’UNICEF en Éthiopie, le Dr Tersit Assefa. « Nous distribuons des moustiquaires traitées à l’insecticide parce qu’il y a ici un grand nombre d’enfants souffrant de malnutrition. »

Afin d’empêcher l’effet mortel de l’action combinée du paludisme et de la malnutrition, 140 000 ITN, acquises grâce aux fonds donnés à l’UNICEF par le Gouvernement japonais, sont en cours de distribution dans les districts affectés par la sécheresse. Il n’y a pas eu de flambée épidémique majeure depuis le début de la campagne.

Cette campagne a reçu l’appui de l’UNICEF, du Fonds mondial, de la Banque mondiale et de donateurs tels que l’ACDI et le Gouvernement du Japon.


 

 

Vidéo (en anglais)

24 juillet 2008 :
Le correspondant de l’UNICEF, Chris Niles, décrit une campagne de protection des familles éthiopiennes contre le paludisme.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche