En bref: El Salvador

Des milliers de familles restent déplacées en raison des pluies torrentielles au Salvador

Par Armando Carballido et July Mejia

SAN SALVADOR, El Salvador, 26 octobre 2011 – Après deux semaines d'inondations et de fermeture des écoles, les élèves peuvent enfin retourner en classe dans la province de Usulután.

Vidéo (en anglais) : le reportage de la correspondante de l'UNICEF, Anja Baron, sur la livraison par l’UNICEF de fournitures d’urgence dans les zones frappées par les inondations au Salvador.  Regarder dans RealPlayer

 

Les pluies torrentielles de la mi-octobre ont fait déborder la rivière Lempa, balayant au passage les maisons, tuant le bétail et détruisant les récoltes. Des centaines d'écoles ont été transformées en abri pour les membres des communautés touchées par les inondations.

Aujourd'hui, alors que s'amorce la réouverture des écoles, de nombreux élèves reprennent leurs études et retrouvent le cours normal de leur vie. Mais pour beaucoup d'autres ce n'est pas encore le cas.

Une situation incertaine

Pendant deux semaines, Victor Antonio, 13 ans, a vécu dans une école de San Marcos Lempa, en compagnie d'environ 400 autres camarades. Il tient beaucoup à rentrer à la maison et de constater les dégâts. « Je veux voir ce qui est arrivé à ma maison. Nous avions une télévision, des chaussures, tout » raconte-t-il.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2011/El Salvador
Une mère et son fils dans un abris à San Marcos Lempa.

Mais comme les terrains environnants sont toujours sous les eaux, Victor et les autres continuent d’être dans l'incertitude.

« C'est bien pire »

Les Salvadoriens ont l'habitude des catastrophes naturelles. Mais avec des averses trois fois supérieures à celles d’une saison des pluies normale, le déluge de cette année en a surpris plus d’un.

Les autorités ont annoncé 35 morts et environ 58 800 personnes vivant dans plus de 600 abris d'urgence à travers le pays.

Jose Antonio Amaya a été forcé d'évacuer sa maison dans dans la région du Bajo Lempa à cause des pluies. « Nous avons quatre fois plus de dégâts qu'avec Mitch et Stan », dit-t-il en faisant référence aux Ouragans Mitch en 1998 et Stan en 2005. « Cette fois ci, c'est bien pire ».

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2011/El Salvador
Au Salvador, les écoles sont transformées en abri provisoire après les inondations.

L'UNICEF en action

L'UNICEF apporte son soutien aux communautés touchées en leur fournissant des kits sanitaires, et prévoit d'envoyer une assistance supplémentaire dans les jours à venir.

Mais beaucoup reste encore à faire, comme fournir de l'eau potable, de la nourriture, des médicaments et des vêtements, tout comme apporter un soutien financier pour pouvoir réparer plus de 260 écoles endommgées.

Et avec les eaux stagnantes et contaminées partout, les autorités craignent la diffusion de maladies. « Les maladies les plus fréquentes sont les maladies de peau en raison de l'excès d'humidité ainsi que les maladies respiratoires », explique Diógenes José Guzmán, un médecin affecté à l'abri de San Marcos Lempa.

Les personnes vivant dans les abris sont reconnaissantes que les pluies aient enfin cessé. Mais ils savent que le plus dur commence à peine.


 

 

Recherche