Égypte

À la frontière avec l’Égypte, l'UNICEF apporte des secours aux milliers de familles qui fuient les violences en Libye

Par Hala Abu Khatwa

SALLOUM, Égypte, 4 avril 2011 – Fuyant la crise en Libye, des dizaines de milliers de familles continuent d'arriver au poste de Salloum, à la frontière égypto-libyenne. Certaines ont voyagé pendant des jours avec peu de nourriture et d'eau, rencontrant bien des difficultés pour regagner leur pays d'origine.

VIDÉO (en anglais) : 22 mars 2011 – Le reportage de Hala Abu Khatwa, de l'UNICEF, sur la situation à la frontière égyptienne alors que des milliers de familles fuient les violences en Libye.  Regarder dans RealPlayer

 

« J'ai laissé ma maison, mes biens personnels, ma voiture, j'ai tout abandonné juste pour mes enfants », a dit Hanan Salah, une Palestinienne qui a vécu en Libye la plus grande partie de sa vie. Hanan Salah a été bloquée avec son mari et deux enfants au poste frontière de Salloum pendant 22 jours avant de pouvoir parvenir à Gaza et retrouver ses proches.  

Les enfants ont aussi exposé les craintes qui les ont forcés à fuir la Libye. Mariam Hakim, 8 ans, vivait près de Benghazi avec ses parents, cinq soeurs et un frère. Ils retournent à présent chez eux, au Tchad, pour échapper au risque d'être tués.

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
L'UNICEF fournit les approvisionnements indispensables comme les kits sanitaires et d'hygiène ainsi que de l'eau potable aux familles et aux enfants à Salloum, à la frontière égypto-libyenne.

« Il y avait un problème », dit Mariam « le problème, c'est qu'ils venaient dans les maisons et tiraient et c'est pourquoi nous sommes venus en Égypte ». 

Pour aider ces familles dans leur long périple, l'UNICEF a déployé en Égypte du personnel humanitaire et des approvisionnements de secours pour les épauler, particulièrement dans les domaines de la protection de l'enfance, de l'eau et de l'assainissement, de la santé et de la nutrition. 

Aide humanitaire

« L'UNICEF et le monde de l'aide humanitaire restent extrêmement préoccupés par la situation au sein de la Libye et par l'impact des hostilités actuelles à l'encontre des femmes et des enfants », annonce le représentant de l'UNICEF en Égypte, Philippe Duamelle. 

Il ajoute que les équipes se trouvant sur le terrain effectuent un travail de surveillance et de coordination avec des responsables du pays et divers partenaires pour veiller à ce qu'une attention particulière soit portée aux droits et aux besoins immédiats des femmes et des enfants déplacés.

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Des milliers de familles sont arrivées au poste de Salloum, à la frontière égypto-libyenne. Certaines ont voyagé pendant des jours avec très peu de nourriture et d'eau.

Au poste frontière de Salloum, l'UNICEF a réussi à faire valoir la nécessité d'un espace destiné aux familles déplacées et a installé un espace ami des enfants où les jeunes enfants et leurs mères reçoivent une aide psychosociale et participent à des activités de développement dirigées par des animateurs qualifiés. 

« L'objectif de ces activités est de laisser les enfants exprimer ce qu'ils ressentent et avoir quelques instants de plaisir et du temps pour apprendre, ce par quoi ils peuvent continuer à développer leurs aptitudes cognitives, sociales et psychologiques malgré les difficultés de leur situation » explique Amira Fouad, responsable de l'Éducation à l'UNICEF.

De l'eau est également amenée chaque jour par camion sur le site. L'UNICEF fournit des installations sanitaires et veille à ce que le site soit entretenu et reste propre.

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
L'UNICEF a mis en place des espaces amis des enfants dans le cadre de ses opérations de secours à Salloum, à la frontière égypto-libyenne.

Approvisionnements indispensables

Toby Wicks, Chargé des interventions d'urgence à l'UNICEF, déclare que des milliers de personnes se trouvaient au poste frontière. « Leurs besoins sont clairs, spécialement en termes d'assainissement, de nourriture et d'eau », ajoute-t-il. 


Des kits d'hygiène ont été distribués aux familles et des informations concernant la santé, la nutrition, l'eau et l'assainissement ont été imprimées en arabe, en anglais et en français et affichées dans les espaces familiaux spécialement mis en place.

En outre, des trousses de secours de premiers soins couvrant les besoins de 60 000 personnes par mois – ainsi que du matériel médical spécialisé pour la chirurgie et les interventions contre les traumatismes pour environ 4500 personnes – ont été expédiés par l'UNICEF en partenariat avec International Medical Corps.

Un nombre plus important de fournitures concernant l'hygiène et le développement de la petite enfance seront sous peu envoyés à la frontière.


 

 

Écoles « amies des enfants »

Apprendre plus sur Ecoles amies des enfants et une éducation de qualité (site web en anglais)

Recherche