République démocratique du Congo

Des bons d’achat offrent une certaine flexibilité aux familles déplacées par les violences à l’est de la RDC

Image de l'UNICEF
© UNICEF DR Congo2010/Kalondo
Donner aux familles déplacées en RDC la possibilité de choisir leurs propres articles par le biais de bons d’achat contribue à préserver la dignité des bénéficiaires de l’aide.

Par Ebba Kalondo

KINSHASA, République démocratique du Congo, 11 octobre 2010 – L’UNICEF et deux de ses partenaires non gouvernementaux (Solidarities International et le Conseil norvégien pour les réfugiés) ont clôturé trois semaines de « foires aux bons d’achat » au cours desquelles près de 65 000 personnes déplacées par les violences dans l’est de la République démocratique du Congo ont pu se procurer des fournitures essentielles. À ce jour, il s’agit de la première grande campagne de ce type dans le pays.

« Ces foires représentent une étape importante dans le processus de réhabilitation des familles, explique Pierrette Vu Thi, la représentante de l’UNICEF en RDC. L’UNICEF et ses partenaires seront à leurs côtés tout au long de ce processus. »

Les foires ont duré 27 jours et se sont déroulées dans les villages d’Oicha, Mbau et Mavivi, dans la province du Nord Kivu. Chaque famille a reçu une feuille avec 13 coupons d’une valeur totale de 40 dollars, qu’elle a pu échanger auprès des commerçants participants contre des fournitures couvrant leurs besoins personnels et familiaux les plus urgents.

Des centaines de choix

L’UNICEF et ses partenaires continuent la distribution directe de kits de secours standard – qui ont été développés et modifiés avec l’aide des bénéficiaires –, mais ces kits ne sont qu’une estimation des besoins d’une famille type de déplacés ou de rapatriés.

Image de l'UNICEF
© UNICEF DR Congo2010/Kalondo
Contrairement au kit de secours familial standard qui comprend environ 12 articles différents, les familles déplacées utilisant les bons d’achat dans l’est de la RDC peuvent choisir parmi des centaines d’articles proposés par les vendeurs participants.

La méthode des foires aux bons d’achat va plus loin : elle part du principe que ce sont les bénéficiaires de l’aide qui sont les mieux placés pour savoir ce dont ils ont le plus besoin. Comme dans un marché de village, les familles peuvent comparer les prix, marchander et choisir parmi les nombreux articles proposés par les vendeurs.

Contrairement à un kit de secours familial standard composé tout au plus de 12 articles, les foires offrent des centaines de choix différents, y compris des matelas, des couvertures, des chaussures, des vêtements, des ustensiles de cuisine, des lavabos, du matériel de toiture et bien plus encore. Donner aux familles la possibilité de choisir leurs propres articles contribue à leur redonner un sentiment de dignité et de préserver leur amour-propre. En outre, cette approche stimule l’économie locale en soutenant le secteur commercial.
Kavira Matita, une mère de deux enfants qui s’est rendue à la foire, s’exclame: « Furaha ! [‘joie’ en Kiswahili], je peux choisir ce qui me tient à coeur. Je suis très contente d’utiliser les coupons pour les besoins de ma famille au lieu de recevoir des articles dont je n’aurais pas forcément besoin. »

Apporter des secours essentiels

Le spécialiste des urgences de l’UNICEF en RDC, Steven Michel, a repris les propos de Mme Matita.  « Nous avions de toute évidence sous-estimé le dynamisme des commerçants locaux et leur volonté de transporter leurs marchandises pour venir installer leurs étalages dans des foires situées dans des zones éloignées, » a-t-il dit. « Bien que les programmes des bons d’achat ne soient pas forcément adaptés à toutes les situations, nous nous félicitons des résultats encourageants que nous avons obtenus dans de nombreux contextes différents. »


La nature complexe des violences dans l’est de la RDC entraîne souvent des cycles de déplacement et de rapatriement : les familles fuient et ensuite essaient de retourner dans leurs villages. Certaines familles s’enfuient avec quelques biens, mais d’autres sont forcées de fuir avec ce qu’elles ont sur le dos.

La méthode des foires aux bons d’achat vise à satisfaire le très large éventail des besoins d’un grand nombre de familles déplacées. Les foires peuvent aussi être mobilisées rapidement pour faire face aux besoins à grande échelle sans avoir à épuiser les stocks de secours.

Une réponse rapide

Cette approche a été intégrée au programme de « Réponse Rapide au Mouvement de Populations » (RRMP) dirigé par l’UNICEF, qui agit en tant que mécanisme de soutien initial, grâce auquel les familles déplacées peuvent bénéficier de fournitures essentielles non alimentaires, d’une assistance pour trouver un abri, de l’eau, des services d’assainissement, et une éducation d’urgence.

C’est en 2008 que l’UNICEF a commencé à expérimenter l’utilisation des bons d’achat pour les secours d’urgence. Avec le soutien technique de Catholic Relief Services (CRS), l’UNICEF a renforcé son action en proposant des formations et un soutien technique à tous les partenaires principaux des situations d’urgence dans l’est de la RDC et en fournissant à des dizaines de milliers de familles des fournitures de secours essentielles.


 

 

Recherche