République démocratique du Congo

L’UNICEF et des groupes religieux réunissent leurs forces pour donner un nouvel élan à l’effort pour la survie de l’enfant en RD du Congo

Image de l'UNICEF
© UNICEF DR Congo/2010
Les dirigeants de cinq importants groupes religieux de République démocratique du Congo sont assis au côté de la Représentante de l’UNICEF, Pierrette Vu Thi, lors d’une cérémonie organisée à Kinshasa, durant laquelle ces groupes se sont engagés à utiliser leurs réseaux et leurs ressources pour améliorer les taux de survie des enfants.

Par Joyce Brandful

KINSHASA, République démocratique du Congo, 30 mars 2010 – L’UNICEF et cinq groupes confessionnels importants de la République démocratique du Congo ont signé un accord de partenariat historique visant à réduire la mortalité infantile.

 VIDÉO : regarder maintenant

Cet accord est un élément fondamental dans les efforts de la République démocratique du Congo en vue de mettre en oeuvre la Stratégie accélérée pour la survie et le développement de l’enfant (SASDE), une initiative menée à l’échelle de l’Afrique en vue d’améliorer les chances de survie des jeunes enfants à risque. L’UNICEF et les groupes religieux, s’appuyant sur leurs réseaux dans tout le pays, vont favoriser cinq « pratiques familiales clés » qui doivent être observées dans les foyers.

Lors de la cérémonie de signature, le Ministre de la santé, le Dr Makwenge Kaput, a fait l’éloge de cette initiative, disant qu’elle « allait contribuer à l’amélioration de la survie de l’enfant et accélérer la réduction de la mortalité chez le nourrisson et l’enfant en RDC. »

« Implication de la famille et de la communauté »

Pierrette Vu Thi, la Représentante de l’UNICEF en RDC, a ajouté : « Ce nouveau partenariat vise à la création d’une communication en vue du développement à long terme, conduisant à des résultats durables et de grande portée. Ce partenariat va se focaliser sur l’implication de la famille et de la communauté, dans la mesure où ce sont effectivement des acteurs essentiels pour l’amélioration de la situation des enfants et des femmes en RDC. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF DR Congo/2010
La Représentante de l’UNICEF en République démocratique du Congo, Pierrette Vu Thi, signe un accord dans le cadre duquel cinq importants groupes religieux s’engagent à consacrer leurs efforts à la lutte contre la mortalité infantile.

Quelque 554 000 enfants de moins de cinq ans – presqu’un enfant sur cinq dans cette classe d’âge – meurent chaque année en République démocratique du Congo. La plupart de ces décès sont dus au paludisme, à des infections respiratoires aigües (en particulier la  pneumonie), à des maladies diarrhéiques, à la rougeole, au VIH/SIDA, à l’anémie et à la malnutrition.

L’accord sur l’ACSD marque l’engagement des religions chrétienne, musulmane et traditionnelle, d’un bout à l’autre de ce vaste pays, de favoriser à grande échelle des pratiques clés, dans le but de prévenir la mort de jeunes enfants.

Favoriser les changements de comportement

Les cinq groupes ont été choisis de façon stratégique en se basant sur leur crédibilité et leur capacité à favoriser un changement comportemental et social, ainsi que sur leur caractère représentatif d’une grande majorité du peuple congolais. Ensemble, ils sont en mesure, par leurs réseaux, d’atteindre plus de la moitié de la population congolaise, qui est d’environ 65 millions de personnes.

À Kinshasa, chacune des cinq organisations va mettre en œuvre des plans favorisant des pratiques familiales clés allant jusqu’à la fin de l’année 2012. Plus de 10 000 bénévoles vont être mobilisés pour atteindre cet objectif dans les 24 communes de la capitale. Des centaines d’enseignants vont de leur côté faire passer dans les écoles des messages clés complémentaires.

À la fin de la période de trois ans, plus de 1,7 million de foyers, soit environ 8,5 millions de personnes, vont être touchés, rien qu’à Kinshasa.

Outre Kinshasa, quatre autres provinces – le Katanga, la province Orientale, le Nord Kivu et le Maniema – sont en train de finaliser leur plan d’action et vont elles aussi promouvoir des pratiques familiales clés dans les mois à venir.


 

 

Vidéo (en anglais)

30 mars 2010 : Temiza Nathoo, de l’UNICEF, rend compte d’un accord important conclu avec d’importants groupes religieux, en vue d’améliorer la vie des enfants en République démocratique du Congo..
 VIDÉO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Recherche