République démocratique du Congo

Dans l'est de la République démocratique du Congo, Heal Africa, un partenaire de l'UNICEF, s'occupe du traitement des ex-victimes de violences sexuelles

Image de l'UNICEF
© Heal Africa/2010/Kelly
Dans l'est de la République démocratique du Congo, des femmes attendent à l'extérieur d'un établissement médical de Heal Africa appuyé par l'UNICEF afin d'y recevoir un traitement médical.

NEW YORK, États-Unis, 23 mars 2009 – Dans l’est de la République démocratique du Congo, une région ravagée par la guerre, l'UNICEF collabore avec Heal Africa, une organisation non gouvernementale locale, pour offrir des prestations en matière de santé et de conseil psychosocial aux victimes de viol et de violence sexuelle.

 AUDIO: écouter maintenant

Heal Africa a formé plus de 300 conseillers et conseillères pour répertorier les cas de violence sexuelle, apporter une aide confidentielle aux victimes et les diriger vers des services appropriés afin que celles-ci puissent avoir accès à toutes les prestations disponibles durant leur rétablissement. Les conseillers collaborent également avec les chefs des communautés pour accroître la sensibilisation des communautés à la violence sexuelle contre les femmes.

Depuis 2003, Heal Africa a pris en charge de plus de 29 000 rescapées de violences sexuelles dans la province du Nord-Kivu, en République démocratique du Congo.

Équipes d'intervention d'urgence

Les équipes d'intervention d'urgence de Heal Africa interviennent aussi rapidement que possible lors des crises signalées par les organisations humanitaires locales. Chaque équipe comprend un médecin, un infirmier ou une infirmière, un conseiller psychosocial et un chauffeur. Les cas les plus complexes font l'objet d'un transfert à l'hôpital de Heal Africa dans la province en vue d'un traitement spécialisé. 

Image de l'UNICEF
© Heal Africa/2010/Kelly
A Goma, à l'est de la République démocratique du Congo, Virginie Mumbere (à gauche), responsable des relations publiques de Heal Africa, effectue une visite dans un moulin où des femmes s'assurent un revenu en moulant du grain, en nourrissant des poulets et en vendant des oeufs.

Parallèlement, Heal Africa s'occupe de nombreux problèmes de santé qui vont au-delà de ceux subis par les femmes qui ont été victimes de violence sexuelle et sexiste. Par exemple, le personnel médical :

  • offre des prestations pour empêcher la transmission du VIH de la mère à l'enfant
  • apporte aux infirmiers, aux infirmières et aux sages-femmes de nouvelles connaissances dans le but d'améliorer les possibilités d'accouchement sans risque
  • aide les comités locaux à identifier les enfants qui ont besoin d'une prise en charge médicale et les oriente vers un traitement.

L'organisation s'efforce aussi d'améliorer la qualité d'ensemble des soins à Goma, la capitale provinciale, ainsi que dans les secteurs environnants qui ont été isolés par la guerre. Outre le traitement apporté aux patients, ses dispensaires mobiles forment et équipent les personnels médicaux locaux et les dispensaires. 

Parvenir auprès des communautés isolées

« Heal Africa dispose de dispensaires mobiles pour aller effectuer des opérations chirurgicales qui autrement ne seraient pas accessibles à la population des zones isolées, » explique la Directrice générale de Heal Africa, Judy Anderson. « Nous offrons une formation aux infirmières, aux accoucheuses, nous aidons les chefs de village à mettre en place une organisation et ensuite nous pouvons les mettre en contact avec d'autres modes de soutien. »

Image de l'UNICEF
© Heal Africa/2010
Dans un hôpital de Heal Africa, à Goma, en République démocratique du Congo, un infirmier panse un patient.

Les équipes mobiles communiquent avec les médecins et les infirmières des villages dans leur langue locale, les forment aux nouvelles pratiques médicales et les aident à opérer.

Heal Africa essaye également d'aider les victimes de violences sexuelles par le biais d'un rétablissement à long terme. Les rescapées reçoivent des vêtements et des accessoires ménagers de base. Elles reçoivent aussi une aide en vue de leur réintégration sociale et économique qui comprend une formation pour leur permettre de retrouver leur indépendance et leur assurance personnelle. 

Le soutien de l'UNICEF à ces services s'inscrit dans le cadre d'un programme d'ensemble qui se déroule en République démocratique du Congo; il a permis d'y apporter des soins médicaux et une aide psychosociale à plus de 15 000 rescapées de la violence sexuelle.


 

 

Audio

Le Dr Jean-Robert Likofata, assistant de la Directrice générale de Heal Africa, nous parle de son travail pour améliorer les soins de santé dans l'est de la République démocratique du Congo.
 AUDIO écouter

Recherche