République démocratique du Congo

Les convois aériens d’aide humanitaire arrivent en RD du Congo mais l’insécurité persiste

Image de l'UNICEF
© Reuters/O'Reilly
Une famille déplacée par les combats se met à l'abri de la pluie dans une tente de fortune à Kiwanja, 70 km au nord de Goma dans l'est de la République Démocratique du Congo. Des couvertures, des bâches en plastique et des seaux destinés à ces familles arrivent par avion.

NEW YORK, Etats-Unis, 11 novembre 2008 – L’insécurité persiste dans la région du Nord-Kivu, en République démocratique du Congo, où plus de 250 000 personnes ont été obligées d’abandonner leurs foyers au cours des seuls deux derniers mois à cause des combats entre l’armée et un groupe rebelle.

Deux cargaisons aériennes supplémentaires de matériel d’urgence sont arrivées aujourd’hui à Goma, dans le cadre de l'intervention visant à répondre aux besoins sanitaires et humanitaires urgents des personnes déplacées. Dix cargaisons au total sont attendues pour les jours suivants; jusqu’à présent, six d’entre elles sont arrivées.

« Ce matériel aidera à limiter la propagation du choléra et de la diarrhée, deux maladies extrêmement contagieuses qui se propagent dans presque tous les campements pour personnes déplacées du Nord-Kivu, » affirme la Représentante de l’UNICEF en RD du Congo, Pierrette Vu Thi. « Nous sommes extrêmement reconnaissants pour l’expédition de ce  matériel et de celui qui va arriver sous peu. Il est indispensable pour permettre de sauver et d’améliorer la vie des enfants touchés par le conflit. »

Le matériel provient d’un don effectué par les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

Image de l'UNICEF
© UNICEF RD Congo/2008/Harneis
Déchargement du premier avion de transport d’aide humanitaire du Royaume-Uni après son arrivée à Goma, en RD du Congo. Au cours des prochains jours, des vols achemineront des objets de première nécessité à l’attention de 11 000 familles déplacées.

Davantage de combats prévus

Malgré les discussions engagées la semaine dernière au niveau mondial et la forte pression de la communauté internationale  pour reprendre le processus de paix, les combats se poursuivent dans toute la province.

Le chef de rebelles Laurent Nkunda a renouvelé ce matin son souhait de renverser le gouvernement à moins que celui-ci n’accepte des négociations bilatérales, ce que ses représentants continuent à refuser.

Cependant, très peu de personnes déplacées ont regagné leurs foyers,  le reste s’attendant à davantage de combats pour les semaines à venir.

Accès bloqué pour l’aide humanitaire

L’insécurité ambiante empêche toujours l’UNICEF et ses partenaires de secourir toutes les personnes déplacées.

« L’une de nos préoccupations majeures est toujours l’accès de l’aide humanitaire, » déclare le responsable de la communication de l’UNICEF à Goma, Jaya Murthy. « Il y a deux secteurs auxquels nous n’avons pas accès pour le moment et à propos desquels nous sommes extrêmement inquiets. Nous avons à tout prix besoin d’y pénétrer pour essayer de maîtriser toute situation potentiellement catastrophique en termes d’épidémies ou de malnutrition. »

L’UNICEF a organisé des campagnes de vaccination contre la rougeole dans le Nord-Kivu mais une inquiétude assez grande subsiste en ce qui concerne le choléra. « Nous avons vu les cas de choléra augmenter dans toutes les zones de déplacement, » affirme Jaya Murthy.

Acheminement d’eau par camions

Face à la menace du choléra, l’UNICEF et ses partenaires acheminent de l’eau par camions et multiplient les incitations à la pratique d’une bonne  hygiène. Dans la région de Kibati, où plus de 30 000 personnes se sont réfugiées, l’UNICEF et ses partenaires sont en train de construire 240 latrines supplémentaires.

« Nous savons qu’il y a assez d’eau potable parvenant à ces personnes déplacées et cela nous permet de contrôler l’épidémie, » affirme Jaya Murthy.

On estime que plus de cinq millions de personnes ont péri dans le conflit congolais depuis son commencement en 1996, la plupart de maladies évitables et de faim. La mission de l’UNICEF au Congo est l’une des plus importantes du monde.

.


 

 

Audio (en anglais)

11 novembre 2008 :
Jaya Murthy, le spécialiste de la communication de l’UNICEF à Goma, décrit les efforts menés pour faire parvenir de l’aide humanitaire à plus d’un million de personnes déplacées.
.
AUDIO Ecouter

Recherche