République démocratique du Congo

Appels de fonds et interventions humanitaires

L'UNICEF requiert plus de 13 millions de dollars É.-U. pour satisfaire aux besoins des enfants et des femmes affectés par la crise en République démocratique du Congo (RDC) en 2012. Sur ces fonds, 35,2 millions de dollars É.-U. sont nécessaires d'urgence pour satisfaire aux besoins les plus essentiels.

Selon une estimation faite en juin 2012, 2,2 millions de personnes sont déplacées à l'intéreur dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC) — Le nombre le plus élevé de personnes déplacées intérieures en RDC depuis la fin de l'année 2009. Au moins 50 pour cent des déplacés ont moins de 18 ans. De graves violations ont lieu comprenant les massacres de villages entiers par des groupes armés, des viols en masse, des enlèvements, l'exploitation et l'abus, et le recrutement d'enfants pour leur utilisation dans des forces et des groupes armés. En même temps, la malnutrition a dépassé les seuils d'urgence; au niveau national, un million d'enfants souffrent de malnutrition aiguë sévère (MAS). La RDC est actuellement confrontée à l'échelon national à une situation d'urgence choléra - en 2012, en date du 23 juillet, on enregistrait 20007 cas de choléra dont 481 décès des suites de la maladie. Cela représente 92 pour cent du nombre des cas enregistrés en 2011 et plus de 100 pour cent des cas en 2010 pour la seule première moitié de l'année.

Actuellement, on occupe, pille et brule les écoles et les matériels didactiques, ce qui signifie que le retour à l'école de plus de 60 000 enfants du Nord Kivu est compromis. Le risque de voir ces enfants recrutés est extrêmement préoccupant, particulièrement si l'on considère la nette augmentation des cas rapportés.

L'UNICEF joue un rôle essentiel dans la réponse humanitaire, la coordination et l'évaluation de la qualité des interventions. Nous dirigeons les groupes WASH (eau assainissement et hygiène), Nutrition, NFI/Shelter (Articles non alimentaire/Abris ) et Éducation (en co-responsailité avec Save the Children) ainsi que le groupe de travail sur la Protection de l'enfance et l'aide aux victimes de violences sexistes (GBV) dans le cadre de la stratégie nationale multi-sectorielle. La réponse forte aux crises dominantes est un résultat de la collaboration étroite avec les ONG nationales et internationales et les partenaires gouvernementaux.

 Cette mise à jour de l'Action humanitaire en RDC fournit une vue d'ensemble de la situation et des exigences nécessaires pour répondre à la crise en RDC. Au début de l'année 2012 les besoins en financement de l'UNICEF s'élevaient à 143 millions de dollars É.-U. Comme la situation en RDC s'est depuis détériorée, les besoins de l'UNICEF s'êlève désormais à 164 millions de dollars É.-U., avec un écart de financement en cours de 133 millions de dollars É.-U.. Cette demande est alignée sur le Plan d'Action humanitaire national (AHN) 2012. En dehors de la révision de cette exigence, 35,2 millions de dollars É.-U. sont nécessaires d'urgence pour satisfaire aux besoins essentiels des femmes et des enfants de RDC.

Action humanitaire en RDC mise à jour du 3 août 2012 
[pdf en anglais]


 

 

 

Recherche