En bref: Danemark

Lors de la conférence de Copenhague, la musique est utilisée pour lutter contre le changement climatique

Image de l'UNICEF
© UNICEF Danemark/2009/Aaen
Lors de la Conférence des Nations Unies sur le Changement climatique de Copenhague, l'Ambassadeur itinérant de la FAO Anggun (a gauche) et l'Ambassadrice itinérante de l'UNICEF Angélique Kidjo se sont joints aux jeunes « Ambassadeurs pour le climat » de l'UNICEF venus de huit pays afin de débattre de la musique et des liens qu'elle permet d'établir.

Par Kate Donovan

COPENHAGUE, Danemark, 7 décembre 2009 – Alors que la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique 2009 a officiellement débuté aujourd'hui, huit « Ambassadeurs pour le climat » de l'UNICEF, nommés récemment et âgés de 14 à 17 ans, ont entamé un dialogue sur la façon dont la musique comble les divisions entre les générations et les cultures dans la lutte pour arrêter le changement climatique.

Leurs invités exceptionnels étaient deux musiciens célèbres, Angélique Kidjo et Anggun, respectivement Ambassadrice itinérante de l'UNICEF et Ambassadeur itinérant pour l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

« La musique est un langage universel et l'environnement est un lieu universel pour chaque être humain, » déclare Angélique Kidjo. « J'ai voyagé dans le monde entier avec ma musique et j'ai observé le pouvoir qu'a la musique de rassembler les gens malgré des langues, couleurs, cultures différentes. »

Protéger la planète

Plusieurs jeunes étaient de l'avis d'Angélique Kidjo sur le besoin urgent de réunir davantage de partenaires dans la lutte contre le changement climatique.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Danemark/2009/Aaen
Le Directeur général de la FAO Jacques Diouf (à l'extrême gauche), l'Ambassadrice itinérante de l'UNICEF Angélique Kidjo (troisième à partir de la gauche) et l'Ambassadeur itinérant de la FAO Anggun (cinquième à partir de la gauche) se sont joints aux Ambassadeurs pour le climat de l'UNICEF lors d'une conférence de presse à Copenhague.

« Je suis persuadée que des liens ont été établis grâce au Forum des enfants sur le climat. Quand je retournerai chez moi, je veillerai à faire participer des artistes de variétés, mes amis et ma famille pour que nous puissions engager la lutte, » a dit Kondwani Banda, 17 ans, originaire de Zambie.

Le Forum des enfants évoqué par Kondwani Banda s'est déroulé la semaine dernière à Copenhague. Lors du Forum, environ 160 jeunes de 44 pays ont négocié et finalisé une Déclaration sur le climat concernant la protection de la planète de l'effet du changement climatique.

Durant ce travail, ils ont approfondi leurs connaissances sur les questions relatives au climat et sur les applications pratiques permettant d'effectuer de réels changements au niveau local. Ils ont aussi mis en place un réseau social pour rester plus facilement en contact et partager entre eux leurs expériences. 

Des militants jeunes et accomplis

Le Directeur général de la FAO, Jacques Diouf, a remarqué aujourd'hui, lors d'une conférence de presse, que les jeunes sont les acteurs du changement au sein de leurs communautés locales.

En ce qui les concerne, les ambassadeurs du climat sont tous des militants accomplis dans leur pays d'origine. Outre Kondwani Banda, les jeunes qui participaient au débat de ce matin comprenaient Toriqul Momen,15 ans, du Bangladesh; Darwin Peña,17 ans, de Bolivie; Marie Moïse Louissaint, 16 ans, d'Haïti; Lourine Oyodah, 15 ans, du Kenya; Mohamed Axam Maumoon, 15 ans, des Maldives; Khadidiatou Diop, 17 ans, du Sénégal; et Cindy Makhubedi, 16 ans, d'Afrique du Sud.
 
« Nous circulons et nous observons dans notre pays les choses qui ont changé et... disparu à cause du changement climatique, » a dit Angélique Kidjo. « Nous allons toucher les gens en leur montrant cela. Par des exemples, nous allons changer leur état d'esprit. »


 

 

Vidéo (en anglais)

La vie des enfants est affectée de façon disproportionnée par les changements climatiques , mais les enfants sont également notre meilleur espoir pour arrêter ces changements.
 VIDÉO  haut | bas

Recherche