En bref: Costa Rica

Les parlementaires interviennent face à la violence contre les enfants en Amérique latine et aux Caraïbes

Image de l'UNICEF
© UNICEF video/2009
Des enfants font du sport avec des policiers de la communauté dans le cadre d'un programme de prévention de la violence appuyé par l'UNICEF à Hatillo, au Costa Rica.

SAN JOSE, Costa Rica, 4 septembre 2009 – Plus de 30 parlementaires de 14 pays d'Amérique latine se sont réunis la semaine dernière à San José, au Costa Rica, pour débattre du rôle des parlements dans la lutte contre un des plus graves problèmes sociaux de la région : la violence contre les enfants.

 VIDÉO: regarder maintenant

« Nous devons faire bon usage de notre capacité à légiférer et engager la responsabilité de nos autorités gouvernementales et publiques, » a déclaré le secrétaire général de l'Union interparlementaire (IPU) Anders Johnsson. « Nous pouvons et devons nous assurer que nos sociétés sont dotées de lois efficaces et d'institutions qui fonctionnent de façon à ce que chaque enfant puisse jouir d'un environnement sans violence. »

Un partenaire essentiel pour les enfants

L'IPU est un partenaire essentiel de l'UNICEF pour mobiliser les parlementaires afin de mettre en place des politiques qui encouragent le développement de l'enfant.

L'Amérique latine et les Caraïbes figurent parmi les régions du monde les plus tourmentés par la violence et les enfants et les adolescents ne sont pas épargnés. Chaque année dans la région, 6 millions d'enfants de moins de 15 ans sont victimes de mauvais traitements et abandonnés.

En Amérique latine, le taux le plus élevé d'homicides se trouve parmi les 15-19 ans. Seul un nombre limité de pays de la région ont interdit les châtiments corporels dans les écoles.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Costa Rica/2009
Le sénateur chilien Juan Pablo Letelier saute à la corde avec un enfant sur le site d'un programme appuyé par l'UNICEF à San José, au Costa Rica, où les jeunes et les policiers participent ensemble à des activités de loisirs.

Éliminer la violence

Les parlementaires se sont entendu sur un nombre important de mesures permettant de prévenir et d'éliminer dans la région la violence contre les enfants. Elles vont de l'adoption d'une législation qui interdit toute violence contre les enfants à l'attribution de davantage de moyens en vue de résoudre le problème.

Les parlementaires ont également accepté d'essayer de veiller à ce que les pays mettent en place les recommandations établies par  l'Étude du Secrétaire général de l'ONU sur la violence contre les enfants.

Un autre point important est le besoin d'interaction et d'idées provenant des enfants eux-mêmes.

« Il est important que les enfants participent à la création et à la mise en place des politiques de prévention de la violence, » a dit la Représentante de l'UNICEF au Costa Rica Seija Toro. « Leur participation est indispensable pour une réussite à long terme. »

Sports et loisirs

Les législateurs ont visité le site du programme appuyé par l'UNICEF, les Comtés amis des enfants, qui s'adresse aux enfants vulnérables qui sont souvent victimes de la violence. Ils ont observé directement comment le sport et les activités de loisirs qui font participer les enfants et les policiers locaux peuvent permettre de prévenir la violence.

« Faire communiquer les enfants et les policiers de manière divertissante fait naître la confiance et rend la communauté plus sûre. Les enfants apprennent les valeurs du travail d'équipe et le respect, ce qui nous aide à les préparer pour la vie, » a affirmé le président de la Chambre des députés de Bolivie, Edmundo Novillo Aguilar.


 

 

Vidéo (en anglais)

27 août 2009 :
le reportage du correspondant de l'UNICEF Eduardo Cure sur les programmes destinés à mettre un terme à la violence en Amérique latine.
 VIDÉO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Recherche