Comores

Actualité

Briser le silence sur les violences contre les enfants
MUTSAMUDU, Comores, 2 décembre 2005 – « Une jeune fille violée meurt après son accouchement », c’est le titre que l’hebdomadaire comorien « Kashkazi » a donné à son article racontant l’histoire d’une fille de 11 ans violée par un enseignant dans une école coranique. Enceinte à la suite de cette agression, elle est morte peu après avoir accouché. Aux Comores, l’UNICEF a mené une enquête sur les circonstances du décès.


 

 

 

 Version imprimable

Recherche