Colombie

État d’urgence déclaré en Colombie à la suite d’inondations

Image de l'UNICEF
© UNICEF Colombia/2004
11 novembre : De l’eau jusqu’à la ceinture, des familles avancent péniblement pour atteindre un abri.

CARTAGENA, Colombie, 17 novembre 2004 – Le Gouvernement colombien a déclaré l’état d’urgence dans huit États après que des pluies torrentielles ont provoqué  des crues dangereuses et des glissements de terrain qui ont affecté 49 660 familles et 251 717 personnes, selon la Croix-Rouge colombienne.

Cette année, la saison des pluies a été l’une des pires que l’on ait connues depuis longtemps. Dix-neuf Colombiens ont trouvé la mort depuis le début des inondations et des dizaines de personnes ont été blessées, parfois grièvement.

La situation est critique dans les départements d’Atlántico, de Bolivar (en particulier dans les villes de Cartagena, Achí et San Jacinto del Cauca), de Guajira, de Cesar, de Córdoba, de Magdalena, de Sucre et de Santander. Dans la région de la Mojana, dans le département de Bolivar, une digue sur le Cauca s’est rompue, inondant de vastes superficies de terres agricoles et détruisant plusieurs maisons sur les berges.

 

Image de l'UNICEF
© UNICEF Colombia/2004
10 novembre : Des enfants avancent dans les rues inondées de Santiago de Cali

À Cartagena, les écoles et les églises ont été transformées en refuges temporaires, en particulier pour les personnes vivant dans les quartiers pauvres. Le gouvernement fournit une aide aux personnes dont les maisons ou les entreprises ont été endommagées.

L’UNICEF suit attentivement l’évolution de la situation et son impact sur les enfants et les femmes. À  Montería, il continue de fournir une aide humanitaire à 4 700 personnes installées dans des abris temporaires, et 196 personnes ont été hébergées par des membres de leur famille ou relogées dans des foyers temporaires.

Le Gouvernement colombien n’a pas encore sollicité l’aide internationale, mais le Coordonnateur résident/humanitaire des Nations Unies reste en contact étroit avec les responsables du Bureau national colombien de prévention des catastrophes et d’intervention en cas de catastrophe.

L’Institut colombien de météorologie, IDEAM, dit que les fortes pluies vont continuer et que la situation d’urgence causée par la saison des pluies s’étendra aux départements de la zone des Andes tels que Cundinamarca, Tolima et Huila.


 

 

Recherche