Chine

IKEA et l’UNICEF aident la Chine à reconstruire après le séisme du Sichuan

Image de l'UNICEF
© UNICEF Chine/2009
Lors d'une conférence de presse pour le lancement d'un rapport pour le premier anniversaire du séisme du Sichuan, David Mulligan reçoit des mains de la représentante de l'UNICEF en Chine, le Dr Yin Yin Nwe, un certificat d'appréciation de l'UNICEF de la part de l'Initiative Sociale IKEA.

XIHE, Chine, 7 juillet 2009 – Il y a près de 14 mois, le 12 mai 2008, un fort séisme dont l'épicentre se situait dans le Comté de Wenchuan, a frappé la province du Sichuan. A la suite du séisme, 88 000 personnes sont mortes ou portées disparues,  et près de 400 000 sont blessées. Il a aussi endommagé ou détruit des millions de maisons, laissant cinq millions de personnes sans abris au Sichuan et dans les provinces avoisinantes de Gansu, de Shaanxi, du Yunnan et de Chongqing.

VIDÉO : regarder maintenant

L'impact de ce désastre sur les enfants a été largement disproportionné.

L'UNICEF en Chine, avec l'appui de ses partenaires, a apporté près de 20 millions de dollars d'aide aux dizaines de milliers d'enfants de la zone touchée par le tremblement de terre; il maintiendra cette aide jusqu'en 2011, conformément au plan de reconstruction sur trois ans du gouvernement chinois.

Le partenariat UNICEF-IKEA

En août 2008, l'Initiative Sociale IKEA a joint ses efforts à l'aide d'urgence de l'UNICEF en faisant un don en nature afin de donner rapidement des abris aux enfants  déplacés dans des camps provisoires ou hébergés dans des pensionnats du Sichuan. L'Initiative Sociale IKEA est le plus grand donateur d'entreprise aux programmes de l'UNICEF dans la région touchée par le tremblement de terre.

En plus d'apporter un  large soutien au travail humanitaire dans les centres de population du Sichuan gravement touchés par le séisme, le bureau de l'UNICEF en Chine vise les communautés rurales plus petites qui n'ont pas reçu autant d'attention. L'UNICEF concentre plus particulièrement son attention sur des secteurs montagneux difficilement accessibles dans la province de Gansu.

Tandis que le Sichuan a subi les pires dégâts et un bilan élevé en pertes humaines, le Gansu a lui aussi été sévèrement touché, mais a reçu comparativement moins d'aide.

Le partenariat entre l'UNICEF et l'Initiative Sociale IKEA fournit donc un ensemble  d'interventions sur trois ans dans les domaines de l'éducation, de l'eau et de l'assainissement à 39 écoles affectées par le tremblement de terre dans le Comté du Xihe et la  la province du Gansu. Suite à ces efforts communs, environ 10 000 élèves des zones rurales pauvres du secteur ont pu retourner à l'école.

Des écoles endommagées inutilisables

L'impact du tremblement de terre peut toujours être ressenti dans le Comté du Xihe, à environ 300 kilomètres de l'épicentre du séisme.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Chine/2009
Une exposition de photos intitulée « Des larmes aux sourires : venir en aide aux enfants victimes du séisme du Sichuan » illustre le soutien de l'Initiative Sociale IKEA à environ 10 000 élèves dans 39 écoles touchées par le séisme.

Yang Mei est une élève en sixième année dans la province de Gansu. Pendant le tremblement de terre, le toit de la maison de sa famille s'est effondré et son école a été sérieusement endommagée. « Nous étions dans la salle de classe quand le tremblement de terre est arrivé. On a soudainement eu l'impression que la salle de classe se déplaçait. Nous sommes tous sortis, »  s'est rappelée Mei.

Au Gansu, six mille écoles ont été endommagées et sont inutilisables, et il y avait trop peu de ressources pour résoudre ce problème. Yang Mei et les 250 autres élèves à l'École primaire Caoyang étudient maintenant dans des  salles de classe provisoires installées par l'UNICEF, avec un accès à l'eau potable et aux sanitaires soutenus par l'Initiative Sociale IKEA.

Les salles de classe préfabriquées sont équipées en fournitures scolaires de qualité,  livres et mobilier. Elles pourront être utilisées pendant au moins trois ans, jusqu'à ce que des écoles plus permanentes soient construites par le gouvernement.  

Ici, les enfants profitent de nouveaux équipements qui n'étaient pas disponibles avant le tremblement de terre. Ils bénéficient maintenant de l'eau potable, de latrines et de sanitaires pour se laver, ainsi que des poubelles pour stocker et éliminer les déchets. De plus, les enseignants et directeurs d'école sont formés à des approches pédagogiques plus proches et plus favorables aux enfants.

Le 11 mai, à la conférence de presse pour le lancement par l'UNICEF de son « Rapport un an après le tremblement de terre en Chine », David Mulligan de l'Initiative Sociale IKEA a reçu des mains de la Représentante de l'UNICEF en Chine, le docteur Yin Yin Nwe, un certificat d'appréciation, de la part d'IKEA. A l'occasion de cet événement, le gouvernement, l'UNICEF, l'Initiative Sociale IKEA et d'autres partenaires ont réaffirmé leur objectif commun de « mieux reconstruire » dans la province de  Gansu et dans le reste de la zone du tremblement de terre.  

Amy Bennett a contribué à la rédaction de cette histoire depuis New York.


 

 

Vidéo (en anglais)

10 mars 2009 :
Le reportage du correspondant de l'UNICEF Steve Nettleton sur l'assistance aux régions chinoises touchées par le tremblement de terre et sur l'importance de ramener les enfants sur le chemin de l'école.
 VIDÉO  haut | bas

Recherche