Chine

Au cours des Jeux olympiques 2008, l’UNICEF met l’accent sur les enfants touchés par le SIDA

Image de l'UNICEF
Le comédien et premier Ambassadeur de Chine contre le VIH/SIDA, Pu Cunxin, va participer à des évènements liés aux Jeux olympiques, conçus pour attirer l’attention sur la situation tragique des enfants touchés par le SIDA.

NEW YORK, 6 août 2008 – Alors que les regards du monde sont tournés vers la Chine à l’occasion des Jeux olympiques d’été de Pékin 2008, l’UNICEF saisit cette occasion pour focaliser l’attention sur l’un des groupes les plus marginalisés du pays – les enfants touchés par le SIDA.

Le 9 août, plus de 80 enfants touchés par le SIDA ont été accueillis au Palais du Peuple par des athlètes olympiques et par des représentants du gouvernement, occupant de hautes fonctions. Ces enfants viennent de sept provinces. Ou bien ils ont perdu leurs parents à cause du SIDA, ou bien ils vivent avec leurs parents, qui sont infectés par le virus.

Cette réunion fait partie d’une suite d’évènements auxquels vont également participer le comédien et premier Ambassadeur de Chine contre le SIDA, Pu Cunxin, et le gymnaste Lou Yun, qui a obtenu une médaille d’or aux Jeux olympiques de 1984.

« Un signal très fort »

« Je pense qu’un signal très fort va être envoyé, » a dit la Représentante de l’UNICEF en Chine, Yin Yin Nwe. « Il y aura tous ces enfants vulnérables et je crois que les gens ne devraient pas les oublier. »

Il y a près de 21 millions d’enfants orphelins en Chine, mais il n’existe pas de statistiques indiquant combien parmi eux sont orphelins à cause du SIDA.

Mme Nwe estime que les Jeux olympique, qui vont attirer l’attention du monde entier, marque une étape importante vers la fin de l’opprobre dont sont encore victimes en Chine beaucoup de personnes touchées par le SIDA.

Un grand pas en avant

« C’est un grand pas en avant. Il n’y a pas longtemps, en 2004, alors que nous organisions notre premier camp d’été pour les enfants touchés par le SIDA, aucun hôtel de Pékin n’acceptait de les accueillir », a-t-elle rappelé.

Il a fallu l’intervention de l’Ambassadeur itinérant de l’UNICEF, Roger Moore, qui était l’invité d’honneur du camp, pour que ces enfants puissent trouver un endroit où on les accepte.

Même si le gouvernement a interdit la discrimination à l’encontre de ceux touchés par le SIDA, il est plus difficile – et plus lent – de faire évoluer les comportements dans la société.

«C’est un phénomène croissant », a dit Mme Nwe. « J’ignore si les choses vont changer du jour au lendemain, mais avec les années cela va évoluer peu à peu. Et si les gens n’enregistrent qu’une petite partie de notre message, c’est mieux que rien. J’ai de l’espoir. »


 

 

Vidéo (en anglais)


23 juillet 2008 : la Représentante de l’UNICEF en Chine,Yin Yin Nwe, débat de la façon dont l’UNICEF utilise les Jeux olympiques 2008 pour améliorer la situation des enfants chinois touchés par le SIDA.
VIDEO haut | bas

Campagne contre le SIDA

  Ce site est uniquement disponible en anglais.
Recherche