Chine

La Chine demande une aide d’urgence pour les victimes du séisme

Image de l'UNICEF
© Reuters
Un garçon est dégagé des décombres après le tremblement de terre qui a frappé Dujiangyan, dans la province du Sichuan.

SICHUAN, Chine, 15 mai 2008 – Deux jours après le tremblement de terre le plus meurtrier que la Chine ait connu en une génération, le Gouvernement chinois a hier officiellement demandé l’aide de la communauté internationale pour venir en aide aux familles affectées.

Selon le bilan officiel, le séisme aurait fait près de 15 000 morts, et plus de 25 000 personnes sont enfouies sous les décombres et quelques 14 000 personnes sont portées disparues. Des milliers d’écoliers comptent parmi les victimes de la catastrophe, qui s’est déclenchée au beau milieu de la journée scolaire.

On estime à 12 millions le nombre d’enfants en âge d’aller à l’école à Sichuan. Plus de 2 millions d’entre eux vivent dans les préfectures les plus touchées, selon le responsable de la communication de l’UNICEF Dale Rutstein, qui affirme qu’il n’est « plus possible de faire le décompte exact des écoles et des bâtiments publics qui se sont effondrés, et sous lesquels gisent de nombreux enfants et adultes ».

Dans la ville de Juyuan, au moins 900 enfants seraient morts, enfouis sous les décombres de leur école.

« La détresse et les traumatismes des familles touchées … engendrent une situation extrêmement difficile », dit M. Rutstein. « Beaucoup de familles sont dévastées. La plupart ont perdu le seul enfant qu’elles avaient. C’est pourquoi nous pensons qu’il va y avoir beaucoup de travail à faire, et pendant longtemps. »

Image de l'UNICEF
© Reuters
Des écoliers blessés sont examinés par un médecin près d’un bâtiment effondré d’une école primaire du Comté de Liangping après le tremblement de terre à Chongqing.

Une aide massive est mobilisée

Selon les rapports des agences de presse, des secours d’urgence et du personnel ont été parachutés aujourd’hui par un avion de l’armée. Plusieurs villages et petites villes ont été pratiquement rayés de la carte. Selon des informations en provenance de la ville de Yingxiu, seuls 2 300 des 10 000 résidents sont encore en vie. 

Le gouvernement a mobilisé plus de 100 000 personnes pour participer aux opérations de secours. Pour atteindre les zones les plus touchées, ces équipes ont été obligées de parcourir les derniers kilomètres à pied, en terrain extrêmement difficile.

Pour répondre à la demande d’aide qui lui a été faite aujourd’hui, l’UNICEF Chine réunit des fournitures d’urgence, et en priorité des trousses de soins, des tentes et du matériel pour construire des abris, ainsi que des équipements de purification d’eau et d’assainissement. Au cours des prochaines semaines, on estime qu’environ 5 millions de dollars seront requis pour faire face aux besoins immédiats.

Un travail important a été interrompu

« Dans l’immédiat, nous allons nous occuper des victimes, des personnes qui ont été blessées », dit M. Rutstein. « Mais le plus gros problème, à l’heure actuelle, c’est que nous ne connaissons pas l’ampleur de la catastrophe. Le Sichuan est l’une des provinces les plus peuplées de Chine. C’est aussi une des plus pauvres. Il est donc à craindre que les conséquences soient beaucoup plus graves ».

Avant le tremblement de terre, l’UNICEF Chine était très actif dans la province du Sichuan. Dans les comtés les plus touchés, des programmes de l’UNICEF soutiennent le développement du jeune enfant, la lutte contre le VIH/SIDA, la protection de l’enfant, ainsi que des projets de planification locaux.

Les fonds recueillis au nom des victimes de la catastrophe serviront probablement à apporter des secours dans la phase initiale, ainsi qu’à financer la reconstruction et le développement à plus long terme des communautés affectées.


 

 

Vidéo (en anglais)

13 mai 2008 :
Elizabeth Kiem, correspondante de l’UNICEF, évoque le chagrin des milliers de personnes dont les enfants ont péri dans le séisme qui a secoué la Chine.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche