Chine

Le centre de Zhengzhou fournit des soins et un soutien aux enfants des rues

Image de l'UNICEF: China street children
© UNICEF China/2006/Pang
Le personnel et les bénévoles du Centre de protection des enfants des rues de Zhengzhou, qui bénéficie du soutien de l’UNICEF, viennent en aide aux jeunes à la gare centrale de Zhengzhou, dans la Province du Henan, en Chine.

Par Kun Li

ZHENGZHOU, Chine, 24 août 2006 – Pendant un bon bout de temps, la gare de Zhengzhou a été l’unique domicile de Xie Pei, 14 ans. Il s’est enfui de chez lui après avoir connu des problèmes dans sa famille, et il est parvenu dans cette grande ville, la capitale de la  province la plus peuplée de Chine, le Henan.

« J’ai eu une grave dispute avec mes parents, après quoi je suis parti de chez moi », dit-il. « Lorsque je suis arrivé à Zhengzhou, j’ai dormi sur la place en face de la gare. J’ai pu acheter de quoi manger en vendant des bouteilles ».

La ville constitue un noeud ferroviaire par où passent les principales lignes de chemins de fer du pays. À ce titre, elle accueille quotidiennement non seulement des dizaines de milliers de voyageurs mais aussi un très grand nombre d’enfants sans logis, venant de toute la Chine.

« D’après nos enquêtes, les problèmes familiaux tels que le divorce constituent la cause principale faisant quitter leur famille aux enfants » a déclaré Xie Xiaowei, le Directeur adjoint du Centre de protection des enfants des rues de Zhengzhou, un partenaire public local de l’UNICEF. « De nombreux enfants de la campagne souhaitent également trouver du travail dans les grandes villes. Mais, sans éducation et sans compétences, lorsqu’ils n’ont plus d’argent, ils finissent souvent à la rue ».

Image de l'UNICEF: China street children
© UNICEF China/2006/Pang
D’anciens enfants des rues jouent aux échecs dans une résidence communautaire. Un caractère chinois signifiant « famille » ou « logis » décore le mur.

Accueil et services fournis

Le Ministry of Civil Affairs (Ministère des affaires sociales) estime qu’on compte environ 150 000 enfants des rues en Chine. Toutefois, leur nombre effectif pourrait être bien plus élevé et il est en hausse.

Pour traiter ce problème, l’UNICEF et le gouvernement trouvent de nouvelles approches afin de protéger les droits des enfants des rues.

Tout autour de la gare où convergent la majorité des enfants, le personnel d’assistance et les volontaires du Centre de protection des enfants des rues de Zhengzhou apportent à ces enfants de la nourriture, de l’eau et des médicaments, engagent la conversation avec eux et leur proposent de se rendre dans un centre de passage voisin, où ils peuvent disposer d’un abri et d’une douche 24 heures sur 24.

Pour ceux qui sont décidés à abandonner la rue, le centre fournit des repas nourrissants et les loge dans des foyers comportant des dortoirs. Les enfants peuvent continuer à étudier et acquérir une formation professionnelle. Ils ont des activités sportives, artistiques et musicales, ce qui les aide en même temps à  surmonter leurs expériences passées souvent difficiles.

Image de l'UNICEF: China street children
© UNICEF China/2006/Pang
Zong Renren (à droite), 10 ans, bavarde avec sa mère adoptive Liang Dongmei, chez elles, à Zhengzhou, en Chine.

Des soins à base communautaire

À l’arrivée des enfants dans le centre, l’équipe du centre recherche d’où ils viennent et essaye de les réunir avec leurs familles. Pour ceux qui sont abandonnés par leurs parents, l’équipe s’efforce de les placer dans des foyers à base communautaire avec d’autres enfants des rues (pas plus de sept dans la plupart des cas).

Le centre aide également les plus jeunes enfants sans logis à trouver des parents adoptifs. Renren, qui a dix ans, figure parmi ces enfants. Elle bénéficie à présent de tout l’amour et de tous les soins dont elle rêvait auparavant. « Avant, je n’avais pas de foyer, personne ne s’occupait de moi », a-t-elle dit. « Aujourd’hui, j’ai un foyer, une mère et un père qui m’aiment et je peux même aller à l’école. »

L’UNICEF et le gouvernement travaillent à l’extension, de Zhengzhou au reste de la Chine, du programme relatif aux enfants des rues – de telle sorte que davantage d’enfants puissent avoir, à l’image de Renren, une vie meilleure et une chance de réussir dans l’avenir.


 

 

Vidéo (en anglais)

La correspondante de l’UNICEF, Kun Li, décrit des programmes qui protègent les droits des enfants des rues en Chine.
 VIDEO haut | bas

Recherche