Chili

L’UNICEF renforce sa coopération avec les organisations travaillant avec les enfants chiliens

Image de l'UNICEF
© UNICEF Chili

SANTIAGO, Chili, 8 mars 2010 – L’UNICEF renforce sa coopération avec différents organismes publics et privés, collaborant généralement avec elle au Chili, et s’efforce d’aider à atténuer les effets du tremblement de terre d’une amplitude de 8,8 qui a frappé le pays le 27 février.

Outre l’assistance technique permanente qu’il apporte aux organisations travaillant directement avec les enfants, l’UNICEF au Chili collabore activement à la fourniture d’une réponse rapide aux besoins de base apparus dans cette situation d’urgence.

Une aide concrète
Le travail conjoint avec le National Board of Day-Care Centres – JUNJI (Comité national des centres de garde d’enfants) constitue l’une des priorités de l’aide actuelle de l’UNICEF au Chili, qui soutient la JUNJI dans ses efforts pour ouvrir à nouveau rapidement les garderies et les jardins d’enfants dans les régions affectées par le séisme.  L’aide prend une forme concrète, par exemple l’approvisionnement en couches jetables des centres de garde d’enfants de la JUNJI, dans les zones les plus touchées.

Par ailleurs, l’UNICEF travaille avec le ministère de la Santé à la préparation et à la distribution de matériel éducatif à la population affectée, dans des domaines comprenant l’hygiène et le soutien psychologique.

Normaliser le retour en classe

En coopération avec le ministère de la Justice et le National Service for Children – SENAME (Service national pour les enfants), l’UNICEF apporte une réponse aux besoins, à la suite du sinistre, des adolescents se trouvant dans des centres de détention des zones les plus touchées. L’organisation coordonne et assure la livraison, en particulier de nourriture et d’articles d’hygiène personnelle, dans des centres intégrés dans le système du SENAME. Ceci concerne les régions de Maule, Bío Bío et Araucanía. 

La même aide est fournie également dans les foyers pour enfants des zones touchées.

Afin de venir en aide à la population la plus vulnérable du Chili, l’UNICEF, en collaboration avec le Solidarity and Social Investment Fund – FOSIS (Fonds de solidarité et d’investissement social) national, va apporter une assistance technique en vue de normaliser rapidement le retour en classe des enfants des zones dévastées.

Par le biais du « Programme de transition » géré par le FOSIS, destiné aux familles les plus pauvres du pays, l’UNICEF va distribuer des sacs à dos avec des fournitures scolaires. L’organisation va également offrir une assistance technique pour le composant « appuis à la famille » du programme en assurant une formation dans les domaines du soutien émotionnel et psychologique à ceux qui souffrent d’un traumatisme suite à la catastrophe.

Évaluations et soutien supplémentaires

L’UNICEF aide également le ministère de l’Éducation à réunir des informations sur les besoins prioritaires de toutes les écoles des régions de Maule et de Bío Bío.  Ces informations concernent notamment les enseignants dont on dispose ; l’accès, au transport scolaire, les ressources et les capacités en matière de transport scolaire ; et le manque d’équipement et de matériel pédagogique.

L’UNICEF collabore également à l’orientation du choix des matériels destiné aux enseignants pour la transition en matière d’éducation (la préparation des communautés scolaires à retourner en classe après une catastrophe naturelle de cette amplitude).


 

 

Recherche