Tchad

Appels de fonds et interventions humanitaires

L'UNICEF requiert au plus vite 67 millions de dollars É.-U. pour satisfaire aux besoins immédiats des enfants et des femmes affectés par la crise nutritionnelle au Sahel dans la premiére motié de 2012, ceci dans le cadre de de la demande globale de l'UNICEF de 120 millions de dolars É.-U.

  • une intervention d'urgence est nécessaire pour pouvoir traiter plus d'un million de cas estimés d'enfants qui souffriront de malnutrition sévère aigüe en 2012.
  • la crise nutritionnelle au Sahel et l'intervention d'urgence de l'UNICEF couvrent entièrement les territoires du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad, ainsi que les régions nord du Cameroun, du Nigéria et du Sénégal.
  • Pour 2012, la réponse de l'UNICEF sera essentiellement consacrée à la nutrition en même temps qu'à la santé ; l'eau, l'assainissement et l'hygiène ; le VIH ; la communication pour le développement et des actions complémentaires en matière d'éducation, de protection de l'enfant, et de protection sociale.
  • UNICEFestégalement en train de revoir les traitements des enfants qui souffriront de malnutrition aiguë modérée en coordination avec le PAM. Les plans de l'UNICEF seront mis à jour, une fois que l'échelle de notre ntervention aura été déterminée.

 

Situés au bas de l'échelle du développement, les enfants du Sahel sont particulièrement exposés à une crise nutritionnelle sévère. Plus d'un million d'enfants vont souffrir d'une malnutrition sévère aigüe (MSA) en 2012, exacerbée et compliquée par des besoins accrus  en matière de santé, d'eau et d'assainissemen, de protection, sans compter des menaces sur leurs droits à l'éducation. Les besoins humanitaires concernent l'ensemble de la ceinture sahélienne, et comprennent les teritoires entiers du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie du Niger et du Tchad , ainsi que les régions nord du Cameroun, du Nigéria et du Sénégal. La majorité des décxès d'enfants au Sahel sont dus au manque de systèmes efficaces capables de répondre aux besoins en matière de nutrition, de santé et d'eau et d'assainissement des femmes et des enfants, ainsi qu'à un accès insuffisant aux services sociaux de base comme le secteur de l'éducation, qui connait des abandons scolaires liés aux mouvements de population, parmi d'autres facteurs.

 

Cette mise à jour de l'action humanitaire fournit un aperçu de la situation et des exigences pour répondre à la crise nutritionnelle au Sahel. Elle comprend également d'autres secteurs programmes complémentaires devant permettre d'avoir une réponse intégrée. les exigences totales pour l'ensemble de l'année 2012, ainsi que les besoins prioritaires présentés dans le lien ci-dessous concernent les six premiers mois des opérations humanitaires de l'UNICEF au Burkina Faso, Cameroun, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Sénégal, Tchad et du Bureau régional pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre. Tandis que les exigences totales de financement pour 2012 s'élèvent  approximativement à 120 millions de dollars É.-U., les besoins prioritaires pour la période allant de janvier à juin 2012 totalisent approximativement 67 millions de dollars É.-U. Cette mise à jour de l'action humanitaire  prend en compte les besoins actuels soulignés à la fois dans le Rapport de l'UNICEF sur l'Action humanitaire pour les enfants de 2012 (AHE) et dans l'Appel consolidé pour le Niger, et le Tchad, ainsi qu'il reflète les besoins additionnels requis pour élargir les interventions à la lumière de la détérioration actuelle de la situation dans les pays de la ceinture sahélienne.

 

Action Humanitaire - Région Sahel - Mise à jour du 6 février 2012
[pdf en anglais]


 

 

Recherche