Campagnes en faveur de l'éducation des filles

Histoires vécues

Un concert du chanteur français Yves Duteil finance la construction d’une école

Image de l'UNICEF
© UNICEF Guinea/2004
Yves Duteil chanteur français avec le Représentant de l'UNICEF en Guinée Marcel Rudasingwa.

Yves Duteil, un chanteur-compositeur français de renommée internationale,  a donné un concert à Conakry le 24 mars au bénéfice des enfants désavantagés de Guinée. La recette de ce concert sera utilisée pour financer la construction d’une école de 300 élèves à Guéckédou, un district du sud de la Guinée qui a été ravagé par les conflits qui ont débordé les frontières avec le Libéria et la Sierra Leone en 2000.

Le concert a pu se faire grâce à un partenariat sans précédent entre la Banque Internationale pour le Commerce et l’Industrie en Guinée, Air France, Novotel et le Centre culturel franco-guinéen.

A Guéckédou, comme dans d’autres régions du pays, moins de 50 pour cent des enfants en âge d’aller à l’école primaire reçoivent une éducation. En 2002, 33 % seulement des filles guinéennes ont été scolarisées. Le tiers de ces filles abandonnent avant la fin de l’école primaire. Les filles qui voudraient recevoir une éducation de base en Guinée se heurtent à de nombreux obstacles, sans même parler des graves pénuries d’enseignants, de locaux et de matériel pédagogique.

Les filles accomplissent une grande partie des corvées de la maison et leur absence s’y ferait sentir. On n’attend guère des filles et pour elles, rares sont les exemples à suivre. La pauvreté, la malnutrition sapent leur volonté de surmonter les obstacles, de même que celle de leurs parents. Dans quelques écoles, des actes de violence éclatent et des bandes de voyous intimident les filles. Il n’y a pas beaucoup d’écoles où les filles disposent de latrines séparées.

Les programmes d’enseignement font la part belle aux garçons. Les vieux manuels renforcent les stéréotypes négatifs. Une fois que les filles sont sorties du système national d’éducation, il y a peu de chances qu’on les autorise à y retourner.

Le concert d’Yves Duteil profitera aux filles comme aux garçons de Guéckédou. Les 12 500 dollars recueillis seront donnés à l’UNICEF le 22 avril et serviront à financer une école qui, d’après le Représentant de l'UNICEF en Guinée, « jouera un rôle important dans l’avenir de ces enfants et leur offrira un environnement protecteur où ils acquérront des connaissances et des compétences à la vie quotidienne. »


 

 

Recherche