Cambodge

En commençant l’école tôt, les élèves cambodgiens progressent plus facilement

Image de l'UNICEF: l'initiative « Ecole amie des enfants » au Cambodge
© UNICEF Cambodia/2006/Bierman
L’initiative de l’UNICEF « Ecole amie des enfants » au Cambodge a pour objectif de scolariser tous les enfants dès l’âge de six ans et d’améliorer la qualité de l’éducation dans tout le pays.

Par Steve Nettleton
 
KAMPONG SPEU, Cambodge, 12 juillet 2006 – Au point du jour, les activités de la journée démarrent à l’école de Trapaing Chhouk, à plusieurs kilomètres de la ville la plus proche, par une piste en terre.

Avant 6 h du matin, le flot des élèves s’écoule déjà par le portail principal. Certains viennent à pied, d’autres à bicyclette. Un bon nombre de ces élèves apportent des branches ou de grands morceaux d’écorce qui serviront de bois de feu.

Ils sont venus de bonne heure pour prendre leur petit déjeuner. Des élèves bénévoles servent de grandes quantités de riz, de lentilles et de légumes verts dans des bols, que les enfants portent dehors ou dans leur salle de classe. C’est un repas simple mais il joue un rôle primordial dans cette région rurale, où de nombreuses familles ont des problèmes à trouver de quoi se nourrir toutes seules.

Image de l'UNICEF: l'initiative « Ecole amie des enfants » au Cambodge
© UNICEF video
L’UNICEF espère que, au-delà d’une simple augmentation du nombre d’inscriptions, de meilleures écoles vont offrir de nouvelles possibilités à la prochaine génération cambodgienne.

De nouvelles possibilités pour les enfants

C’est un partenariat entre l’UNICEF et le Programme alimentaire mondial qui a rendu possible ce repas du matin à Trapaing Chhouk. Ceci constitue également un volet clé de l’initiative « Ecole amie des enfants », qui a pour objectif de scolariser tous les enfants dès l’âge de six ans et d’améliorer la qualité de l’éducation dans tout le pays.

Une école qui se soucie activement des enfants identifie les enfants exclus, les incite à aller à l’école et se préoccupe de la « totalité » des intérêts de l’enfant – y compris sa santé, sa nutrition et son bien-être global.

Au-delà d’une simple augmentation du nombre d’inscriptions, l’UNICEF espère que de meilleures écoles vont offrir de nouvelles possibilités à la prochaine génération cambodgienne. Dans un pays où moins de 20 pour cent des filles sont inscrites dans une école secondaire, la réalisation de tels objectifs est une tâche ambitieuse qui nécessite la coopération de nombreuses organisations.

« Pour faire augmenter le nombre d’enfants à l’école, il est très important que nous disposions du soutien non seulement du Programme alimentaire mondial et de l’UNICEF mais de toute l’équipe des Nations Unies au Cambodge », a déclaré le Représentant de l’UNICEF au Cambodge, Rodney Hatfield. « À mon avis, ce sont les Nations Unies à pied d’œuvre ».

Image de l'UNICEF: l'initiative « Ecole amie des enfants » au Cambodge
© UNICEF video
Avant 6 h du matin, le flot des élèves s’écoule déjà par le portail principal de l’école Trapaing Chhouk, certains sont à pied, d’autres à bicyclette.

« J’ai à présent de l’énergie »

Pech Phary, 12 ans, s’attend à être de ceux qui arriveront à terminer leurs études. Elle se trouve en cinquième année, et rentrera en secondaire l’année prochaine.

Phary dit qu’il n’est pas facile de continuer à aller à l’école. Elle habite dans un village des environs, et elle doit trouver un équilibre entre son travail scolaire et les travaux pour la ferme de sa famille et pour le bétail. Avant que l’école ne commence à servir un petit déjeuner, il fallait à Phary davantage d’efforts et de motivation pour qu’elle aille à l’école.

« Auparavant, j’étais toujours fatiguée », raconte-t-elle. « Mais à présent, j’ai de l’énergie et je suis heureuse en classe ».

Et le petit déjeuner n’est qu’un commencement. L’initiative « Ecole amie des enfants » encourage également des environnements propres et sains pour les salles de classe, ainsi qu’une meilleure formation des enseignants. Elle s’efforce également de faire participer la communauté locale à la planification et au développement scolaires.

Avec l’aide de l’UNICEF, le programme a été introduit dans plus de 500 écoles dans les six provinces du Cambodge. D’ici à 2010, l’UNICEF et ses partenaires déclarent qu’ils aimeraient arriver à plus que doubler ce chiffre.


 

 

Vidéo (en anglais)

11 juillet 2006 :
le correspondant de l’UNICEF, Steve Nettleton, décrit l’initiative « Ecole amie des enfants », conçue pour renforcer les chances d’éducation des enfants du Cambodge.
 VIDEO haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche