Burkina Faso

Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon rend visite à une école au Burkina Faso

Image de l'UNICEF: Ban Ki-Moon, UNICEF, Burkina Faso
© UNICEF Burkina Faso/2008/Tarpigla
Le Secrétraire général des Nations Unies monsieur Ban Ki-moon rend visite à une classe d’école en présence d’enfants de l’école Manegda à Ouagadougou, Burkina Faso.

OUGADOUGOU, Burkina Faso, 7 mai 2008 – « Quand j’étais enfant, j’ai étudié sous des conditions plus difficiles que ce que je viens de voir aujourd’hui. Dans mon pays, les écoles avaient été détruites par la guerre. J’ai donc fait l’école sous les arbres en cherchant à me protéger de la pluie et du soleil. A l’époque, les Nations Unies et l’UNICEF en particulier ont grandement aidé mon pays ».

Ces paroles de Ban Ki Moon, Secrétaire général des Nations Unies, ont suscité l’émotion et l’admiration à l’occasion de la visite qu’il a effectuée récemment à l’école Manegda de Ouagadougou en compagnie de son épouse.

C’est Madame Odile Bonkoungou, Ministre Burkinabé de l’enseignement de base et de l’alphabétisation qui l’a accueilli sur les lieux en présence de personnalités politiques et administratives, du corps diplomatique, du Coordonnateur résident du système des Nations Unies et des chefs d’agences, et de certains partenaires techniques et financiers. Des enfants visiblement enthousiastes ont publiquement exprimé leur joie de voir le Secrétaire général des Nations Unies séjourner au Burkina Faso.

L’école Manegda présente quelques particularités qui ont sans doute milité pour cette visite: elle est située dans l’un des quartiers périphériques très pauvres et très peuplés de Ouagadougou. L’école enregistre des effectifs pléthoriques de 816 élèves pour 14 enseignants.

La visite des classes

Monsieur Ban Ki Moon a tout d’abord procédé à la visite des classes. Les visiteurs sont forcément marqués par la pléthore des effectifs (94 garçons et 114 filles dans une classe), mais aussi par l’éveil et la participation des enfants qui n’ont pas hésité à engager des entretiens directs avec lui dans une atmosphère conviviale.  En témoigne la question de cette fille de la classe de CM2 : Est-ce qu’une femme peut être Secrétaire générale des Nations Unies ? Réponse de Ban Ki- Moon : Oui,  peut-être après moi ! 

La tente d'urgence dressée par l’UNICEF pour l’accueil des enfants dans les zones ou l’effectif est pléthorique a également été visitée. Elle abrite la classe de Cours préparatoire qui accueille les tout-petits. Cette tente est d’une utilité extrême en attendant la disponibilité de six autres classes en construction pour désengorger l’école et réduire donc considérablement le nombre d’enfants par classe.

Une petite fille traduit éloquemment la joie de tous ses camarades « Monsieur le Secrétaire général, quand vous visitez un pays, nous souhaitons que vous consacriez un peu de votre temps aux enfants comme c’est le cas aujourd’hui. Nous sommes fiers de vous voir aujourd’hui. Tous les enfants du Burkina Faso vous en remercient. Que Dieu vous donne une santé de fer afin que vous puissiez accomplir votre noble mission ».

L'intérêt pour l'éducation

La Présidente de l’Association des Mères Educatrices (AME) a exprimé toute sa reconnaissance au Secrétaire général pour l’intérêt qu’il porte à l’éducation des enfants.

« Cette date restera gravée dans l’histoire de l’école Manegda », a déclaré la directrice d'école. Elle a fait mention des effectifs très élevés tout en soulignant les efforts positifs des campagnes de scolarisation des filles et de la gratuité des frais scolaires dans le primaire et mis en évidence l’impact sur les besoins en infrastructures et en enseignants.

La Ministre de l’enseignement de base et de l’alphabétisation, madame Odile Bounkoungou, a souligné les efforts déployés par le gouvernement pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) au Burkina Faso.

Progrès dans la scolarisation des filles

Le taux de scolarisation brut a augmenté de façon significative ces dernières années. C’est la conséquence directe des campagnes massives en faveur de la scolarisation des filles avec à la clé des mesures incitatives telles que la prise en charge gratuite des frais de scolarisation, la distribution gratuite de plus de 4 millions de livres et des fournitures scolaires.

Mme la Ministre a particulièrement félicité le Secrétaire général des Nations unies  pour son rôle capital en faveur de l’éducation à travers le monde et plus particulièrement en Afrique.

« Rendez vous en 2015 pour féliciter le Burkina Faso d’avoir atteint les objectifs 2 et 3 des OMD reliés à l'éducation » a conclu la ministre.

« une véritable source d’inspiration »

Le Secrétaire général a offert à l’école des ordinateurs pour permettre aux enfants de s’initier à l’informatique, domaine de plus en plus incontournable.

« Cette visite est une véritable source d’inspiration pour moi », a–t-il précisé.

Les enfants ont remis au couple Ban Ki-moon un cahier en guise de souvenir contenant des dessins d’enfants de l’école sur le thème de la Paix.

Un arbre a été planté par le Secrétaire général dans la cour de l’école. C’est « l’arbre des Nations Unies ». Le lâcher de colombes symbolisant la paix a mis fin à la cérémonie.


 

 

UNGEI

Site de l'Initiative des Nations unies pour l'éducation des filles
Recherche