Bosnie-Herzégovine

En Bosnie-Herzégovine, l’esprit sportif met en valeur les capacités des enfants handicapés

Un programme en Bosnie-Herzégovine promeut une nouvelle manière de considérer le handicap.

 

Par Marissa Buckanoff

En Bosnie-Herzégovine, les Ambassadeurs de l’UNICEF Danny Glover et Edin Dzeko utilisent le sport pour montrer ce que les enfants vivant avec un handicap sont capables d’accomplir.

SARAJEVO, Bosnie-Herzégovine, 23 août 2013 - C'est une question de capacités, cet été, en Bosnie-Herzégovine. A travers une série d'événements sportifs rassemblant des enfants vivant avec et sans handicaps, l'UNICEF promeut l'esprit sportif pour surmonter les préjugés et mettre en valeur les capacités de chacun.

Dans le cadre des événements, des centaines d'enfants venus de 19 villes à travers toute la Bosnie-Herzégovine sont arrivés à Sarajevo le mardi 20 août pour disputer un match amical de balle aux prisonniers avec Danny Glover, Ambassadeur itinérant de l’UNICEF. L'objectif était de sensibiliser à la situation des enfants vulnérables, en particulier ceux vivant avec un handicap, dans le but de promouvoir leur meilleure intégration sociale.

Selon M. Glover, « Les enfants handicapés et leurs communautés bénéficient si nous nous concentrons tout sur ce que ces enfants peuvent accomplir, plutôt que sur ce qu’ils ne peuvent pas faire ».

Football, main dans la main

Plus tôt ce mois-ci, l'école de Sarajevo pour les malvoyants a accueilli un jeu de football au cours duquel des enfants vivant avec et sans handicap ont joué avec Edin Dzeko, footballer célèbre et Ambassadeur national pour l’UNICEF, et avec ses amis de l'équipe nationale de football de Bosnie-Herzégovine. Pendant le jeu, les enfants ont démontré leur capacité à rivaliser avec les meilleurs.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
C'est une question de capacités, cet été, en Bosnie-Herzégovine. A Sarajevo, l'Ambassadeur itinérant de l’UNICEF Danny Glover joue à la balle aux prisonniers avec des enfants.

Pendant une partie du jeu, les membres de l'équipe de M. Dzeko ont couvert leurs yeux de bandeaux pour comprendre la perspective des enfants malvoyants. Asmir Begovic, gardien de l’équipe nationale de football de Bosnie-Herzégovine a déclaré: «Il était intéressant de se mettre à la place de ces enfants et de voir combien il est difficile de jouer le match. J'ai apprécié cette expérience, c'était vraiment un jour spécial pour nous ».

En voyant les joueurs professionnels se débattre sur le terrain, le public a ri et applaudi en soutenant les enfants.

Des partenaires pour faire évoluer les mentalités

L'UNICEF collabore avec l'Union européenne et L'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) sur une campagne de sensibilisation qui a pour but de changer la perception du public sur les enfants handicapés afin que ces derniers soient mieux intégrés dans la société.

Renzo Daviddi, Chef adjoint de la délégation de l'Union européenne en Bosnie-Herzégovine, a dit: « Je pense que le sport est un outil très important pour rassembler les gens. C'est une activité que les enfants aiment beaucoup, et il est important de promouvoir l'inclusion à travers le sport ».

Florence Bauer, Représentante de l'UNICEF en Bosnie-Herzégovine a ajouté: «Ces enfants ont le droit d'être inclus dans la société. Mais ce n'est pas uniquement une question de droit : ces enfants peuvent apporter beaucoup à la société. Ils ont la capacité de contribuer à la vie sociale, économique et culturelle de leurs sociétés—au même titre que n’importe qui d’autre».

Une récente enquête de l'UNICEF en Bosnie-Herzégovine a révélé qu'un tiers des répondants juge inacceptable qu'un enfant ayant une déficience intellectuelle soit dans la même classe que leur enfant, et près de la moitié n'accepterait pas qu’un enfant ayant une déficience intellectuelle soit ami proche avec leur enfant. L'UNICEF et ses partenaires estiment que de mettre l'accent sur les capacités des enfants handicapés est un outil essentiel pour faire évoluer l'opinion publique et soutenir leur intégration dans tous les aspects de la société.


 

 

Partenariat UNICEF-Union européenne

Recherche