Bhoutan

L'UNICEF donne le coup d'envoi à « Des écoles pour l'Asie » afin d'améliorer l'éducation de millions d'enfants dans la région

Par Sabine Dolan

New York, États-Unis, 10 janvier 2012 – L'UNICEF donne aujourd'hui le coup d'envoi à « Des écoles pour l'Asie », un programme international de collecte de fonds destiné à améliorer l'accès à l'éducation et la qualité de l'enseignement pour les enfants défavorisés qui vivent en Asie et dans le Pacifique.

« Des écoles pour l'Asie » est parrainé par l'Ambassadrice itinérante de l'UNICEF et star de tennis, Serena Williams ; elle participe à un message d'intérêt public spécial présenté aujourd'hui.

VIDÉO (en anglais) : le reportage de l'UNICEF sur un nouveau programme de collecte de fonds, « Des écoles pour l'Asie », qui a pour but de transformer les vies des enfants grâce à l'éducation.  Regarder dans RealPlayer

 

Serena Williams a toujours porté l'éducation dans son coeur. « Quand j'étais petite, mes parents m'ont appris l'importance de l'école et j'en suis arrivée à valoriser l'éducation. Pourtant, des millions d'enfants du monde entier n'ont pas cette chance », dit-elle.

La campagne « Des écoles pour l'Asie » aidera les enfants les plus marginalisés, les plus exclus ou les plus vulnérables, y compris les filles et les enfants issus de familles pauvres et de minorités ethniques. Le principe est simple : veiller à ce que les écoles fonctionnent pour le meilleur intérêt de chaque enfant en offrant à chaque jeune élève des enseignants qualifiés ainsi qu'un environnement pédagogique sûr, protecteur et ouvert. Ces « écoles amies des enfants » s'efforcent également d'offrir davantage de ressources et des équipements de meilleure qualité dont l'eau potable et des latrines séparées pour les garçons et les filles.

Des millions d'enfants non scolarisés
Le programme sera opérationnel au Bangladesh, au Bhoutan, en Chine, en Inde, en République démocratique populaire lao, en Mongolie, au Népal, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, aux Philippines, au Timor-Leste et au Vietnam. Le but est non seulement d'offrir aux enfants des écoles de meilleure qualité et plus accessibles mais, aussi, de les maintenir dans celles-ci.
 
Parmi les 67 millions d'enfants qui, actuellement dans le monde, ne sont pas scolarisés, 26 millions vivent dans la région Asie-Pacifique.
 
« Faire aller un enfant à l'école est seulement la première étape et de nombreux pays ont du mal à maintenir les enfants dans les écoles jusqu'à ce qu'ils achèvent leur cycle d'enseignement », explique le Directeur régional de l'UNICEF pour la région Asie de l'Est-Pacifique, Dan Toole.

« Des taux élevés de redoublement et d'abandon scolaire sont souvent liés à une éducation de mauvaise qualité et à un manque de préparation dans les écoles. Nous espérons que le programme « Des écoles pour l'Asie » permettra de mieux attirer l'attention sur les défis auxquels sont confrontés les enfants de l'Asie du Sud et de l'Est », ajoute-t-il.

VIDÉO (en anglais) : l'Ambassadrice itinérante de l'UNICEF Serena Williams présente « Des écoles pour l'Asie », un programme international de collecte de fonds qui a pour but d'offrir une éducation de qualité aux enfants les plus vulnérables.  Regarder dans RealPlayer

 

Le temps un facteur primordial

« Des écoles pour l'Asie » fait suite à la campagne « Des écoles pour l'Afrique » qui, par la suite couronnée de succès, avait reçu son coup d'envoi en 2004 en tant que partenariat international de collecte de fonds entre la Fondation Nelson Mandela et la Peter  Krämer Stiftung.

En décembre 2010, plus de 5,5 millions d'enfants avaient eu accès à une meilleure éducation grâce à « Des écoles pour l'Afrique » et au soutien international des donateurs et des partenaires.

« Ces progrès n'auraient pas été possibles sans le soutien de nombreux particuliers, d'entreprises et de fondations avec qui nous avons le privilège de travailler », dit la Directrice de la collecte des fonds et des partenariats à l'UNICEF, Leila Pakkala. « Les donateurs du monde entier auront la possibilité unique de reproduire ce qui  a été un succès pour l'Asie et d'aider à donner à des millions d'enfants la chance d'avoir un meilleur avenir ».

Image de l'UNICEF
© UNICEF Bangladesh/2011/Dolan
Des élèves de l'école primaire Gima Danga, dans le district de Faridpur,au Bangladesh.

L'UNICEF opère avec une large variété de partenaires locaux, nationaux et internationaux pour réaliser les objectifs en matière d'éducation et d'égalité des sexes institués par les Objectifs du Millénaire pour le développement OMD). Mais, dans les efforts de l'UNICEF pour atteindre ces objectifs d'ici 2015, le temps est un facteur primordial.

Avec l'appui dévoué de ses partenaires, les modèles amis des enfants de « Des écoles pour l'Afrique » et « Des écoles pour l'Asie », sont en train de créer une force permettant d'aller de l'avant, cela à un moment capital.

 « Une éducation de qualité est indispensable pour le développement. Elle apporte les connaissances, les compétences et la confiance dont les enfants ont besoin pour façonner un avenir meilleur à la fois pour eux, leurs familles et leur pays », déclare Serena Williams.

Pour plus d'informations : www.supportunicef.org/schoolsforasia


 

 

Des écoles pour l'Asie

Des écoles pour l'Afrique (en anglais)

Recherche