Bénin

Angélique Kidjo sensibilise son Bénin natal à la question des droits de l'enfant

Image de l'UNICEF: Benin, Anjelique Kidjo
© UNICEF/HQ07-1287/Asselin
Durant sa visite au Bénin, l'Ambassadrice itinérante de l'UNICEF, Angélique Kidjo tient une ardoise où il est écrit “Papa et Maman, je veux aller à l'école”.

Par Anwulika Okafor

SÔ-AVA, Bénin, 13 septembre 2007 –  Chanteuse de renommée mondiale et Ambassadrice itinérante de l'UNICEF, Angélique Kidjo a visité son Bénin natal pour sensibiliser le pays à la question des droits de l’enfant.

Dans le cadre de sa visite de quatre jours, elle se rendra dans des villages un peu partout dans le pays et rencontrera des dirigeants et des parents pour leur parler de l'intérêt de l'éducation pour tous - pour les filles en particulier.

Angélique Kidjo a déjà pris part à diverses manifestations dans le cadre de la campagne « Toutes les filles à l'école », l’organisation par exemple d’une virée en moto avec des centaines de moto taxis, appelés « zémidjans ». A cette occasion, la chanteuse et son chauffeur portaient tous les deux une veste aux couleurs vives avec le nom de la campagne pour emblème. Des foules se sont rassemblées pour en savoir plus et écouter l'Ambassadrice de l’UNICEF.

Image de l'UNICEF: Benin, Anjelique Kidjo
© UNICEF Video
Un chauffeur « zémidjan » porte une veste qui promeut la campagne au Bénin « Toutes les filles à l'école ».

Dans le cadre du lancement officiel de la campagne, la chanteuse s’est rendue dans le village de Sô-Ava, pour y retrouver la nouvelle Ambassadrice itinérante de l'UNICEF, la chanteuse Zeynab, et célébrer avec elle la diminution de l'écart entre le nombre de garçons et de filles qui sont scolarisés dans le pays.

Ensemble, les deux ambassadrices ont demandé à chacun de jouer son rôle pour s'assurer que tous les enfants puissent avoir accès à l'éducation.

Retombées positives de l'éducation à long terme

Plus loin, Mlle Kidjo s'est arrêtée dans une école maternelle où les tout-petits reçoivent une éducation, ce qui donne aux mères le temps de faire leur propre travail.

Ces femmes, se servant d’un financement micro-crédit mis en place avec le soutien de l'UNICEF, génèrent un revenu leur permettant non seulement de payer l'éducation de leurs plus jeunes enfants, mais aussi celle des aînés. 

Image de l'UNICEF: Benin, Anjelique Kidjo
© UNICEF/HQ07-1291/Asselin
Angélique Kidjo salue un bébé et d'autres habitants durant sa visite au village d'Alandohou au Bénin.

« Pour améliorer l'économie de nos pays en Afrique, il faut qu’il y ait plus d’enfants qui aillent à l’école. Pour faire baisser la mortalité infantile, il faut que les enfants aillent à l'école. Pour enrayer la pandémie du VIH/SIDA, il faut que nos enfants aillent à l’école », a martelé Angélique Kidjo.

Au cours du reste de sa visite, la chanteuse s'est rendue dans d'autres écoles et a rencontré des groupes de femmes et d'enfants victimes de la traite d’êtres humains.


 

 

Vidéo

12 septembre 2007 :
Carolina Ramirez, correspondante de l'UNICEF, présente le voyage de l'Ambassadrice itinérante de l'UNICEF Angélique Kidjo au Bénin.

 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche