Angola

Protection pour les enfants pendant la Coupe d'Afrique des Nations en Angola

Image de l'UNICEF
© Red card campaign
Alors que les joueurs de football et les supporters se réunissent en Angola pour la Coupe d'Afrique des Nations, l'UNICEF appuie une campagne médiatique qui encourage les Angolais et les visiteurs à « donner un carton rouge » à la traite, à l'exploitation et aux rapports sexuels non protégés.

LUANDA, Angola, 8 janvier 2010 —  L'Angola se prépare à accueillir de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN 2010) dans le courant du mois et l'UNICEF est à pied d'œuvre avec ses partenaires pour veiller à ce que les enfants ne soient pas exploités ou exposés à des risques à l'approche de cet événement.

Les équipes de 16 pays d'Afrique s'affronteront au cours de cet événement qui se déroule du 10 au 31 janvier. Des stades ont été construits dans quatre de villes principales et le Palanquinha, la mascotte du foot angolais, est exposée partout.

« L'occasion de s'amuser »

Alors qu'on s'attend à la visite de milliers de supporters pendant le championnat, l'UNICEF participe à une action conjointe avec le gouvernement angolais pour protéger les enfants de la traite, de l'exploitation sexuelle et du VIH/SIDA. 

Image de l'UNICEF
© Red card campaign
L'UNICEF collabore avec le Gouvernement angolais pour protéger les enfants pendant la Coupe d'Afrique des nations.

« Pour l'Angola, la Coupe d'Afrique des Nations est l’occasion de s'amuser mais c'est aussi une période durant laquelle nous devons être très vigilants et épauler nos partenaires nationaux dans leurs efforts de protection des enfants, » a déclaré le représentant de l'UNICEF en Angola, Koenraad Vanormelingen.

En Angola, les hôtels et les restaurants se sont mis d'accord sur un code de conduite concernant l'exploitation sexuelle et les habitants sont encouragés à utiliser le numéro d'appel d'urgence de la police pour signaler les cas de prostitution impliquant des mineurs. Le ministère du Tourisme a mis en place ce code avec l'appui de l'UNICEF et a formé plus de 4000 employés de l'hôtellerie pour qu'ils puissent repérer les signes de mauvais traitement.
 
Les douaniers, qui a été formés pour identifier les enfants victimes de la traite, pourront utiliser le même numéro d'appel pour signaler des irrégularités.

Faire passer le message

Plus de 5000 bénévoles de la CAN 2010 ont été formés au conseil psychosocial pour les problèmes liés au VIH et une campagne de communication - qui encourage les Angolais et les visiteurs à « donner un carton rouge » à la traite, à l'exploitation et aux rapports sexuels non protégés - est en train de faire passer le message auprès d'un large public.

« Cette préparation de la CAN 2010 est encourageante. Nous avons réussi à faire des enfants et des jeunes une préoccupation majeure pendant le championnat et il y a eu une bonne collaboration entre toutes les parties concernées. Les enfants doivent rester une priorité absolue pendant la CAN, » a déclaré le vice-ministre de la Jeunesse et des Sports, Albino da Conceição.

L'UNICEF appuie  ces efforts depuis le début en signant un protocole d'accord avec le comité national d'organisation qui se trouve derrière la CAN 2010. Largement axé sur les droits des enfants, l'UNICEF a utilisé l'accord comme base de dialogue et de soutien pour l'action du gouvernement qui a pour but d'assurer la sécurité des enfants pendant la Coupe d'Afrique des Nations. 


 

 

Recherche