Angola

Le Programme d'appui à l'enseignement primaire démarre en Angola

Image de l'UNICEF
© UNICEF Angola/2009
De gauche à droite : le Représentant d'UNICEF Angola Koen Vanormelingen, le vice-ministre de l'Education le Dr Pinda Simão, le représentant de la Communauté Européenne Mauro Di Veroli.

LUANDA, Angola, 13 août 2009 – Lors d'une cérémonie officielle qui s'est déroulée la semaine dernière à Luanda, le vice-ministre de l'Éducation, le Dr Pinda Simão, a procédé au lancement du Programme d'appui à l'enseignement primaire (PAEP) aux côtés de représentants de la Communauté Européenne et de l'UNICEF.  

Le programme a été mis au point pour stimuler l'enseignement primaire dans sept provinces du sud-ouest de l'Angola.

« Grâce à ce programme, nous aurons une gestion bien mieux partagée des affaires scolaires et nous aurons un meilleur enseignement, un meilleur apprentissage, » a annoncé le Dr Pinda Simão. « Les répercussions positives de ce programme seront considérables et les enfants angolais en bénéficieront. »

Formation et décentralisation
Programme conjoint portant sur plusieurs années, le PAEP portera sur une formation élargie des enseignants et sur la décentralisation de la gestion scolaire. Ce programme s'harmonise avec le processus actuellement en cours en Angola pour pousser la gestion scolaire plus près des communautés locales. 

Les programmes scolaires de l'UNICEF intégrés aux communautés locales permettront à 400 communautés de recevoir un financement pour améliorer le cadre scolaire des enfants et les doter de matériels pédagogiques et de diverses formes de soutien.  

« Je suis certain de que ce programme contribuera à établir la responsabilité au niveau local de l'amélioration de la qualité de l'enseignement primaire, » a déclaré le Représentant de l'UNICEF en Angola, Koen Vanormelingen.

Un cadre ami des enfants
Plus de 70 000 élèves d'écoles primaires de sept provinces bénéficieront de ces programmes. 

« J'espère qu'une stimulation similaire de l'enseignement primaire se produira dans les provinces restantes de l'Angola afin que tous enfants puissent avoir une chance de tirer profit d'un enseignement de qualité dans un cadre scolaire sûr et sain, c'est-à-dire ami des enfants, » a ajouté Koen Vanormelingen. 

Le PAEP est un exemple concret de l'implication du gouvernement angolais pour soutenir le programme national « 11 engagements pour les enfants » et dont le cinquième promet directement d'améliorer l'enseignement primaire.


 

 

Partenariat UNICEF-Union européenne

Recherche