Afghanistan

De l’eau pour un million d'écoliers en Afghanistan

Des installations améliorées d’eau et d'assainissement, et des leçons sur l'hygiène créent un meilleur environnement d'apprentissage pour les écoliers afghans.  Télécharger cette vidéo

 

Par Alessandro Pavone

En Afghanistan, un million d'écoliers ont maintenant accès à de l'eau propre et fraîche, des nouvelles toilettes et des leçons sur le lavage des mains.

Herat, Afghanistan, le 30 octobre 2013 - Lorsque vous entrez dans l’école de filles Tajrabavi à Herat, vos yeux sont attirés par les tuyaux vert pastel qui bordent le nouvel évier, et par l'éclat des gouttelettes d'eau alors que les enfants boivent de l'eau propre et se lavent les mains et le visage.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
Une enseignante parle à sa classe du lavage des mains dans une école de Herat. L'amélioration des installations et les leçons d'hygiène ont augmenté la fréquentation scolaire et réduit les maladies chez les écoliers.

 « Notre école est l'une des meilleures en Afghanistan, dit Samira, une écolière. Nous avons de bonnes installations, une bibliothèque, et nous étudions dans un environnement sain. »

« Nous sommes très chanceuses parce que nous avons de très bons enseignants, ajoute-elle. Ils nous apprennent pourquoi il est très important de se laver les mains et comment prendre soin de notre hygiène personnelle. »

L'eau et l'hygiène, à l'école et à la maison

Samira et ses camarades peuvent désormais se servir des six robinets de l'école pour boire et se laver les mains. Ces nouveaux robinets ont été construits dans le cadre d'un programme de l'UNICEF qui vise à améliorer l'accès à l'eau potable et à l'assainissement dans les écoles à travers le pays.

L'UNICEF a soutenu la construction d’installations sanitaires dans plus de 1.300 écoles en Afghanistan. L’organisation a construit des toilettes séparées pour les garçons et les filles, ainsi que des incinérateurs sanitaires - une amélioration qui s'est avérée clé pour maintenir les filles à l'école.

Dans une salle de classe, Afsana Sayeedi, une jeune enseignante, apprend aux écoliers l'importance de l'hygiène et du lavage des mains. « L'année dernière, je suis tombée malade après avoir bu de l'eau sale, explique Mme Sayeedi. Tout le monde devrait boire de l'eau propre pour ne pas tomber malade. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF Video
Une jeune fille se lave les mains avec de l'eau et du savon. Les enfants relaient les leçons qu’ils apprennent sur l'hygiène à leurs familles et communautés.

« Nous apprenons beaucoup de choses sur l'hygiène personnelle, comme quand se laver les mains et qu’il ne faut ne pas manger de fruits qui n'ont pas été lavés avec de l'eau propre, poursuit-elle. Maintenant, je peux également conseiller ma famille. » Mme Sayeedi a de l'eau propre et du savon dans sa maison, une nouveauté pour beaucoup dans cette  région.

L’assainissement pour garder les enfants à l'école

Bien que des progrès certains ont été accomplis dans la mise à disposition et l'accès à l'eau potable et à l’assainissement en Afghanistan, il reste au pays a un long chemin à parcourir.

Selon une enquête à grappes à indicateurs multiples effectuée en 2010-2011, 43 pour cent de la population de l'Afghanistan n'a toujours pas accès à l'eau potable, et 71,5 pour cent n'a pas accès à un assainissement amélioré.

Moins de la moitié de toutes les écoles du pays disposent d’installations d'eau et de sanitaires de base, avec de graves conséquences pour la santé des enfants. Les maladies diarrhéiques liées au manque de lavage des mains et à des pratiques d'hygiène et d'assainissement inadéquates peuvent entraîner la mort.

L'UNICEF travaille avec le gouvernement pour résoudre les problèmes d'hygiène dans les écoles.

« Si une école ne dispose pas d'installations sanitaires de base, les élèves tombent malades et ne peuvent pas assister aux cours, explique Moayed, Directeur du Département de la Santé pour l'éducation à Herat. Les installations de lavage ont contribué à fournir un environnement d'apprentissage amélioré. Les élèves fréquentent maintenant l'école régulièrement, et le nombre de cas de maladies a chuté. »


 

 

Photographie : Eau, assainissement et hygiène

Recherche