Afghanistan

Des enseignantes aident à reconstruire le système éducatif de l’Afghanistan

Image de l'UNICEF
© UNICEF Afghanistan/2007
Cérémonie de présentation d’enseignantes nouvellement recrutées dans la province de Herat (Afghanistan). Au total, 391 enseignantes ont suivi une formation de 13 jours.

Par Mohammad Rafi

KABOUL, Afghanistan, 8 juin 2007 – Lorsque les Taliban étaient au pouvoir en Afghanistan, il était interdit à la plupart des enseignantes de travailler et de nombreuses filles n’étaient pas autorisées à aller à l’école. Mais la situation a beaucoup changé.

La chute des Taliban à la fin 2001 fut un moment historique, qui a ouvert la porte à de nombreux changements – notamment des initiatives en faveur de l’éducation soutenues par l’UNICEF dans les communautés de tout le pays. Et le succès de ces initiatives a entraîné une demande croissante d’enseignants.

« Quand j’ai commencé mon travail, je ne savais rien de la profession », se rappelle Toorpaikai Roshangar, une enseignante de deuxième année à l’école de filles Lamia-i-Shaheed à Kaboul, la capitale du pays. Au cours des cinq dernières années, Mme Roshangar a suivi cinq stages d’une formation soutenue par l’UNICEF et le Ministère de l’éducation. Les stages étaient axés sur le travail avec des manuels, le développement de l’enfant, les techniques de gestion d’une classe et la pédagogie.

« J’étais simplement allée à l’école jusqu’en 12e année, et je ne connaissais rien de la pédagogie, dit Mme Roshangar, ce sont ces stages qui m’ont donne la formation technique nécessaire et appris les méthodes d’enseignement. Maintenant, j’entre dans la classe avec confiance ».

L’éducation de plus en plus souvent demandée

En 2002, suite à l’ouverture de nouvelles écoles et une campagne pour le retour à l’école, de nombreux enfants – des filles en particulier – ont pu aller en classe pour la première fois depuis longtemps. Cette progression de la scolarisation a mis à jour une soif d’éducation sans précédent dans l’histoire de l’Afghanistan.

Le programme d’éducation avait pour objectif initial d’amener à l’école environ 1,5 million d’enfants en 2002. A la fin de cette année-là, ce chiffre était passé à 3 millions, dont 30 pour cent de filles.

Cette année, plus de 4,5 millions d’enfants afghans vont à l’école, ce qui grève les maigres ressources existantes.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Afghanistan/2007
Des étudiants de deuxième année à l’école de filles Lamia-i-Shaheed, à Kaboul (Afghanistan).

Améliorer la qualité des enseignants

Il y a cinq ans, 15 pour cent seulement des enseignants de l’Afghanistan avaient obtenu un diplôme d’un établissement spécialisé dans la formation des enseignants. Au début, l’UNICEF a aidé le Ministère de l’éducation à offrir une formation à 5 000 enseignants d’école primaire par le biais d’une mise à jour en matière de langues, pédagogie et sensibilisation au danger des mines.

Depuis, l’UNICEF soutient la formation des enseignants pour les écoles de type classique mais aussi pour les écoles communautaires du pays entier.

L’UNICEF et ses partenaires aident également le Gouvernement de l’Afghanistan à mettre sur pied un système global de formation des enseignants pour l’éducation primaire, et à développer des stratégies pour augmenter le nombre d’enseignantes. On sait que plus il y a d’enseignantes dans un système éducatif, plus les filles sont scolarisées.

« Les efforts déployés pour améliorer la qualité des enseignants sont également un moyen de s’assurer que les filles continuent de retourner dans à l’école, et de diminuer le risque que les enfants déjà inscrits ne laissent tomber l’école », dit la Représentante de l’UNICEF en Afghanistan Catherine Mbengue.

L’avenir d’une génération

Pour répondre aux besoins de formation des maîtres, le Ministère de l’éducation et l’UNICEF envisagent de créer des établissements de formation des maîtres dans chacune des 34 provinces du pays. Ces établissements font partie d’importants investissements pour améliorer la qualité de l’enseignement, au même titre que la mise au point de nouveaux programmes, la création d’un certificat d’enseignant et la mise à disposition de manuels scolaires pour les élèves de l’école primaire.

L’UNICEF apporte son appui en participant aux travaux de construction, en achetant du mobilier de bibliothèque, des articles de papeterie et équipements informatiques pour neuf établissements de formation des maîtres.

En 2007, l’UNICEF cherchera à former 30 000 enseignants à de nouveaux programmes et manuels sur un enseignement axé sur l’enfant et tenant compte des différences entre sexes. On prévoit également un cours d’alphabétisation pour 62 500 femmes et la formation de plus de 180 000 enseignantes qui viennent d’être recrutées.

En axant ses efforts sur la formation d’enseignantes en Afghanistan et sur la scolarisation des filles, l’UNICEF contribue à améliorer les perspectives en matière d’éducation de toute une génération.


 

 

UNGEI

Site de l'Initiative des Nations unies pour l'éducation des filles
Recherche