Timor-Leste

Au Timor-Leste, le Parlement des jeunes entre en activité

Image de l'UNICEF
© UNICEF/Timor-Leste/2010/jvas
Les 130 membres du Parlement des jeunes du Timor-Leste participent à leur première séance, une rencontre historique.

Par Jairus Ligoo

DILI, Timor-Leste, 15 décembre 2010 – « Ceci est une journée historique », a déclaré le représentant de l'UNICEF au Timor-Leste, Jun Kukita, dans son discours d'introduction lors de la première session du Parlement des jeunes du Timor-Leste.

Quelque 130 jeunes délégués se sont réunis pour leur première session au Palace de Nobre qui surplombe la capitale, Dili. « D'un âge moyen de seulement 14 ans, vous êtes les plus jeunes parlementaires de la région », a observé Fernando Araujo Lasama, président du parlement national du Timor-Leste qui était également présent à cette séance.

Appelant les parlementaires à saisir leur chance pour représenter la voix des jeunes du Timor-Leste, Fernando Araujo Lasama, les a aussi invités à participer aux prochains débats sur le budget du Timor-Leste.

Les jeunes font part de leurs préoccupations

« Je suis heureux et fier d'avoir été choisi comme président de cette première séance », a dit Lizeiro da Silva, 15 ans, qui servait de modérateur pour les débats et s'occupait des votes de ses homologues.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/Timor-Leste/2010/jvas
Jonia Colho Soares, 16 ans, a évoqué la situation de jeunes qui ne peuvent pas poursuivre des études supérieures en raison de l'absence d'écoles secondaires à proximité de leurs domiciles. Jonia fait partie des 130 parlementaires pour la jeunesse du Timor-Leste.

Ce processus a débouché sur une ébauche par le Parlement des jeunes de son premier ensemble de recommandations sur les problèmes qui touchent la jeunesse du Timor-Leste. Parmi les préoccupations importantes pour les délégués figuraient l'éducation, la santé, l'emploi et les loisirs.

« J'ai pu faire part des préoccupations des jeunes concernant l'éducation en partageant avec eux la situation de l'éducation dans mon district natal. J'ai pu aussi apprendre à m'exprimer en public », a dit Jonia Colho Soares, 16 ans.

A la fin de la séance, les recommandations ont été officiellement présentées au parlement national et au secrétariat d'État à la jeunesse et aux sports. Elles seront utilisées pour le suivi du dialogue par les jeunes parlementaires durant l'année prochaine.

Représentation de leurs communautés locales

Les députés du Parlement du Timor-Leste, les partis politiques, divers organismes de l'ONU et les partenaires pour le développement ont également participé au Parlement des jeunes qui s'appuie sur une résolution du conseil des ministres de 2009 qui a entériné sa mise en place. Le Parlement des jeunes est une plateforme officielle unique en son genre en faveur de la participation des jeunes dans un pays où la jeunesse représente une majorité de la population.

Les jeunes parlementaires ont été choisis à partir d'un rigoureux processus local de sélection dans tout le pays et représenteront leurs circonscriptions pendant une période de deux ans. Pendant ce temps, ils apprendront aussi à développer leurs capacités à diriger et participeront au dialogue national sur les problèmes qui les préoccupent. Le Parlement des jeunes du Timor-Leste est appuyé par l'UNICEF et le secrétariat d' État à la jeunesse et aux sports.


 

 

La voix des jeunes

Recherche