Darfour (Soudan/Tchad) - Région en crise

 

Le comité des jeunes ouvre de nouvelles perspectives aux adolescents du camp de Kalma

Image de l'UNICEF
© UNICEF Sudan /2005/El Tigani
Dans le camp de Kalma, au Sud-Darfour, une équipe de football célèbre sa victoire dans la rencontre décisive. Le nouveau comité des jeunes a contribué à l’organisation du match.

Par Eman El Tigani

CAMP DE KALMA, Sud-Darfour, Soudan, 1er novembre 2005 – Kalma est le plus grand des camps qui accueillent les populations du Darfour forcées de fuir leurs villages par le conflit. Il compte plus de 150 000 personnes déplacées appartenant à différentes ethnies aux langues et aux cultures variées.

Les Nations Unies et des organisations non gouvernementales offrent des services sociaux de base aux habitants des camps. Ils comprennent des centres d’aide aux femmes et aux enfants, des dispensaires et des écoles primaires. Mais jusqu’à tout récemment, une partie importante de cette population avait été négligée.

Les adolescents, qui représentent 35 pour cent de la population du camp, bénéficiaient de très peu de services ou d’activités qui leur étaient spécifiquement destinés. Ils ont quitté leurs villages d’origine, un grand nombre d’entre eux ne vont pas à l’école et ne trouvent pas grand-chose à faire pour s’occuper. Une émeute qui a éclaté en mai, et à laquelle de nombreux adolescents ont participé, a mis le problème en lumière.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Sudan /2005/El Tigani
Un supporter encourage les joueurs lors d’un match de football du comité des jeunes. Le comité organise des activités pour les adolescents du camp et leur offre la possibilité de s’y impliquer.

Encourager la participation des jeunes

La situation des adolescents de Kalma est en train de changer. L’UNICEF et le Comité populaire soudanais pour l’assistance et la réinsertion (SPCR - Sudanese Popular Committee for Relief and Rehabilitation) ont travaillé de concert à améliorer la qualité de vie des jeunes qui vivent dans le camp en les encourageant à participer à des activités utiles et productives par l’intermédiaire du nouveau comité des jeunes.

Le comité des jeunes de Kalma invite toute la jeunesse du camp à le rejoindre. Ses dirigeants comprennent seize adolescents et adolescentes qui coordonnent les activités organisées dans tout le camp.

« Nous avons des réunions régulières pour discuter des préoccupations des jeunes, » dit Mohammed, seize ans, un membre du comité. « Nous avons par exemple mobilisé tous les jeunes pour la campagne d’hygiène du camp, afin d’aider à s’occuper des latrines collectives qui débordaient après les fortes pluies tombées récemment. Nous avons couvert toutes les latrines creusées dans le camp. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF Sudan /2005/El Tigani
Au cours de la rencontre, des groupes de femmes chantent et jouent du tam-tam.

Football et festivités

Le comité des jeunes a aussi aidé à organiser un tournoi de football d’un mois pour tout le camp, tournoi couronné par une rencontre au sommet entre les deux meilleures équipes. Ce tournoi a apporté quelques moments de joie à de nombreux résidents – non parce qu’ils sont tous fanatiques de foot, mais parce que c’était la première occasion pour la population du camp de s’unir pour des festivités en dépit des évidentes difficultés de la vie quotidienne dans le camp.

La finale a été une occasion pour des adolescents enthousiastes comme Mohammed, 18 ans (un autre Mohammed), de faire preuve de ses dons de footballeur et de s’amuser. Mohammed est arrivé dans le camp en juin dernier. « Je fréquentais une école secondaire de Khartoum, raconte-t-il, j’étais en visite dans le Sud-Darfour, dans le village de Yasseem, pour voir ma famille, quand le conflit a éclaté. »

« Pour échapper à la violence, ma famille et moi avons fui à Nyala. Nous ne savions pas où aller, ensuite nous sommes entrés au camp de Kalma. Nous sommes restés longtemps sans rien avoir à faire. J’ai commencé à m’ennuyer assez rapidement. »

Mohammed dit que le comité des jeunes lui a donné une nouvelle détermination et un nouveau sens des responsabilités « Depuis la mise sur pied des comités de jeunes, je suis devenu représentant du secteur sept du camp. Aujourd’hui, je suis venu jouer au nom de ce secteur. Je souhaite que mon équipe ait un grand succès. »

Sabine Dolan a contribué à ce reportage depuis New York.


 

 

Recherche