UNISSONS-NOUS POUR LES ENFANTS

Les enfants et le VIH/SIDA

Alliés contre le SIDA : un podcast sur l'élimination de l'inégalité des sexes

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2002-0323/ Pirozzi
Un conseiller bénévole sur le SIDA chez Plan International pendant une séance de sensibilisation au VIH/SIDA organisée avec un groupe de garçons au Zimbabwe.

Par Pi James

NEW YORK, États-Unis, 31 août 2009  - Il faut impérativement obtenir l'engagement des hommes et des garçons de diminuer la propagation du VIH chez les femmes, selon un panel d'experts participant à un nouveau podcast de l'UNICEF qui fait partie d'une série de podcasts sur les enfants et le SIDA. Les femmes et les filles sont particulièrement vulnérables à l'infection du VIH en Afrique subsaharienne où la prévalence du VIH est la plus élevée au monde. En Afrique australe, les adolescentes risquent environ trois fois plus que les garçons d'être infectées par le virus.

Alors qu'un grand nombre d'organisations informent des filles et des femmes sur le SIDA et les façons d'empêcher la propagation du VIH, l'accent est de plus en plus mis sur le rôle primordial des jeunes hommes et des garçons dans l'élimination des inégalités homme-femme, qui constituent le moteur de l'épidémie du SIDA.

« Nous commençons à réaliser que dans notre focalisation sur les femmes et les filles, nous avions tendance à faire abstraction des garçons et des hommes, » a dit la fondatrice et ancienne directrice générale de AIDS Support Organization (Organisation d'aide contre le SIDA) en Ouganda, Noerine Kaleeba, l'un des participants au podcast.

La vulnérabilité des femmes et des filles

Gary Barker, un expert de l'implication des hommes et des garçons dans la lutte pour l'égalité des sexes, qui est conseiller principal sur la violence sexiste et les droits au Centre international de recherche sur les femmes, a participé au podcast avec Mme Kaleeba.
 
« Des conceptions sociales dangereuses de la masculinité et de la féminité sont souvent à l'origine de la vulnérabilité des filles au VIH, » a dit M. Barker, qui a observé : « On apprend aux garçons que les femmes sont plus ou moins en leur possession. »

Mme Kaleeba a mis l'accent sur la pression au sein des familles et des communautés pour que les hommes soient dans la société des agresseurs et que les filles soient soumises. « J'ai toujours vu ce qu'on exigeait et attendait des filles - nous devions être très soumises », a-t-elle dit, en se souvenant de sa jeunesse en Ouganda, où la prévalence du VIH chez les femmes est plus élevée que chez les hommes.

Des programmes axés sur la communauté

M. Barker a indiqué que des modèles sur le rôle de l'homme et la façon de vivre sa sexualité d'homme étaient dangereux pour les femmes et également pour les hommes.

Mme Kaleeba a souligné que même si les jeunes femmes couraient les plus grands risques, les jeunes hommes et les garçons ne devaient pas être exclus des efforts menés contre le VIH. « Il faut être deux pour transmettre une infection, » a-t-elle ajouté.

Les deux intervenants ont convenu que les programmes de prévention efficaces devaient être axés sur la communauté. »

« L'un des facteurs clés de réussite, » a dit M. Barker, « c'est de former un groupe d'hommes dans la communauté issus du même milieu et qui osent dire, « Attendez un instant - il y a d'autres façons d'être des hommes. »

« Jamais trop tôt pour commencer »

Mme Kaleeba a ajouté qu'il ne suffisait pas d'avoir des projets pour les hommes et les garçons ; ces projets doivent être étendus et intégrés aux programmes existants. En outre, le travail destiné à changer les comportements homme-femme doit démarrer lorsque les enfants sont jeunes.

« Il n'est jamais trop tôt pour commencer à diffuser de nouveaux messages, » a dit Mme Kaleeba, parlant en tant que mère de quatre enfants et mère adoptive de 14 enfants.

Le podcast, lancé aujourd'hui, s'intitule « Alliés contre le SIDA : le rôle des hommes et des garçons dans l'élimination des inégalités des sexes qui constituent le moteur de l'épidémie du SIDA ». Il est présenté par Amy Costello des Nations Unies et Radio UNICEF à New York. 


 

 

Audio (en anglais)

Le Modérateur Amy Costello parle à la fondatrice et  anciennedirectrice générale de AIDS Support Organization (Organisation d'aide contre le SIDA ) en Ouganda, Noerine Kaleeba,  et au conseiller technique principal sur la violence sexiste et les droits, Gary Barker, du Centre international de recherche sur les femmes.
AUDIO écouter

Campagne contre le SIDA

  Ce site est uniquement disponible en anglais.
Recherche