En bref: Yémen

Une campagne nationale de vaccination tente d'enrayer une épidémie de polio au Yémen

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Cinq millions d’enfants du Yémen seront protégés contre la polio grâce à une campagne de vaccination massive menée du 30 mai au 1er juin.

Par Kun Li

SANA’A, Yémen, le 2 juin 2005 – Le Gouvernement du Yémen a organisé une campagne de vaccination nationale et cherche à atteindre 5 millions d’enfants afin d’enrayer une récente épidémie de polio.

Le Yémen est un des 16 pays qui étaient exempts de polio mais ont été réinfectés par une épidémie provenant d’Afrique occidentale. Parmi les autres facteurs qui contribuent à la propagation de cette maladie à travers le continent africain et au Yémen, on peut inclure de faibles niveaux d’immunité, les conflits et de mauvaises conditions d’hygiène. Les cas de polio sont passés au Yémen de zéro à 179 au cours des deux derniers mois.

Protéger les enfants de moins de cinq ans

Nassema, un an, fait partie des plus jeunes victimes de la récente épidémie de polio au Yémen. Ses parents sont désespérés par la maladie de leur fille. Le retour de la polio dans le pays était inattendu – Ils pensaient qu’elle avait été complètement éliminée il y a neuf ans.

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Nassema, un an, est une des victimes de la récente épidémie de polio au Yémen. Cette maladie désespère son père.

« Sa mère et moi sommes désespérés, déclare le père de Nassema, quand nous voyons des enfants comme notre fille qui sont malades nous demandons à Dieu qu’ils guérissent. »

Pendant la campagne de 3 jours, qui a commencé le 30 mai, des équipes de vaccination sont allées de porte à porte pour immuniser les enfants de moins de cinq ans. L’UNICEF a fourni 6 millions de doses de vaccins pour soutenir la campagne. Des fonctionnaires du Gouvernement du Yémen étaient aussi en nombre sur le terrain pour encourager les parents à faire vacciner leurs enfants.

Les habitants des villes et des villages de tout le Yémen ont participé activement à la campagne. Les imans ont utilisé leurs haut-parleurs pour lancer des appels à la vaccination des enfants effectuée dans les mosquées et les postes sanitaires mobiles. Avec le soutien de l’UNICEF, la télévision nationale yéménite a envoyé 21 équipes de reportage dans les districts les plus touchés afin de documenter la campagne.

La meilleure manière de contenir le virus

Les spécialistes pensent que des campagnes de vaccination à grande échelle comme celle-ci sont le seul moyen d’enrayer la propagation du virus de la polio. « Des campagnes régulières de vaccination niveaux élevés d’immunisation régulière, particulièrement dans les milieux les plus pauvres, sont la meilleure défense contre la réinfection sur un plan national, » déclare Thomas McDermott, le Directeur régional de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Un groupe d’enfants yéménites tenant les affiches utilisées pour la campagne d’immunisation contre la polio.

À la fin de la campagne de 3 jours, le Ministère de la Santé a utilisé les médias nationaux pour renouveler son appel aux parents dont les enfants avaient pu manquer leur chance d’être immunisés. Le vaccin anti-polio sera administré à ces enfants dans les centres de santé qui se mettent en place pour soutenir un programme viable d’immunisation régulière.

Si cette campagne et les campagnes d’immunisation suivantes ont de bons résultats, l’UNICEF et ses partenaires ont toute confiance que cette nouvelle épidémie peut être enrayée. Mais les fonds nécessaires à d’autres campagnes atteignent des niveaux dangereusement bas. Cinquante millions de dollars sont encore nécessaires pour soutenir les efforts d’éradication de la polio pour le reste de l’année. Tant que la polio rôde encore, tous les enfants non immunisés sont en danger.


 

 

Vidéo (en anglais)

2 juin 2005 :
Kun Li rend compte de la campagne de vaccination au Yémen

bas | haut débit
(Real player)

Journalistes:
Obtenez des vidéos de qualité professionnel chez The Newsmarket

Liens

Recherche