Éradiquer la polio

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ06-0553/Shehzad Noorani
Des enfants jouent à l'extérieur de l'école primaire de Khadiga Plié Khiualid dans la ville de Kadugli située dans l'État du Sud Kordofan au Sud Soudan.

La poliomyélite est une maladie virale très contagieuse qui attaque le système nerveux. Elle touche surtout les enfants de moins de cinq ans qui sont les plus vulnérables, mais une vaccination préventive au cours de leur première année de vie peut éviter l’infection. Environ un enfant infecté sur deux cents à quatre cents souffre de paralysies irréversibles, pouvant même entraîner la mort. En 1998, l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite (GPEI), un partenariat mené par l'OMS, l'UNICEF, le Rotary International et le US Center for Diseases Control and Prevention, a été le fer de lance d'une campagne de soutient aux gouvernements des pays affectés par la polio pour les aider à vacciner chaque enfant contre la polio, afin d’en stopper la propagation et d'offrir un monde sans poliomyélite pour tous les enfants.

Depuis le lancement mémorable de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite, environ cinq millions d’enfants qui, sans vaccin auraient été paralysés ou handicapés par la poliomyélite, marchent, sont bien-portants et ne présentent aucun symptôme de la maladie. Le nombre de cas de poliomyélite signalés chaque année a diminué de plus de 99 pour cent – passant de 350 000 cas en 1988 à 1625 en 2008. Ces progrès rapides ont été rendus possibles par une campagne mondiale de vaccination des enfants à travers des campagnes de vaccination de masse, connues sous le nom de Journées nationales de vaccination (JNV).

Mais le travail n’est pas encore achevé. La Polio demeure active dans quatre pays d’endémie et plusieurs pays où l’infection est réapparue. En 2008, les quatre derniers pays d’endémie (Nigeria, Afghanistan, Pakistan et Inde) représentaient environ 91 pour cent des nouveaux cas de poliomyélite (1488 cas sur un total de 1625 cas dans le monde). Les réservoirs endémiques de poliomyélite dans les quatre pays d’endémie ont été circonscrits à des zones géographiques particulières et à des populations limitées. L’étude des données épidémiologiques et des rapports de couverture de vaccination à permis aux spécialistes de déterminer les raisons de la persistance de la transmission du poliovirus sauvage dans ces quatre pays et de développer des stratégies appropriées pour améliorer la couverture vaccinale.

L’UNICEF avec ses partenaires et les gouvernements des pays encore touchés par le virus, s’efforcent de lever les derniers obstacles avant l’éradication de la maladie. Chacun de ces pays présente un ensemble de problèmes unique qui exige des solutions par pays. Parmi les défis à relever figurent la circulation intense du virus au nord de l'Inde, les problèmes d'insécurité en Afghanistan et au Nord Pakistan, et une couverture insuffisante au nord du Nigeria.  Les défis opérationnels sont plus grands dans les régions difficiles d'accès, aux populations nomades et où la sécurité est faible.

L'UNICEF, au  sein du GPEI, continue de concentrer ses efforts sur la livraison de vaccins aux programmes de pays par sa Division des approvisionnements à Copenhague,  de développer des stratégies de communication essentielles pour convaincre les populations locales d’accepter le vaccin, et aussi de se doter de moyen pour répondre rapidement répondre aux éruptions de polio dans les pays re-infectés.

Image de l'UNICEF
Image de l'UNICEF

 

 

Español Français

Fiches d’information

La polio

La certification mondiale

Partenariats contre la polio

L'Initiative mondiale pour l'éradication de la Polio ?

Le Programme élargi de vaccination (PEV)

Vidéo (en anglais)

L'Afrique de l'Ouest combat la Polio

Le Niger et sept autres pays se preparent pour une campagne de vaccination synchronisée.

 VIDÉO  haut | bas

Communication sur la Polio

Principaux partenaires