Inde

En Inde, l'UNICEF appuie l'ultime effort pour éradiquer la polio

Par Rajat Madhok

MORADABAD, Inde, 8 juin 2011 – Pour Paro, 14 ans, il s'agit d'une journée capitale. Avec fierté, elle dirige le « Bulawa Toli », un groupe d'enfants qui va d'habitation en habitation, de ruelle en ruelle, soufflant dans des sifflets et criant des slogans pour avertir de l'arrivée des vaccinateurs contre la polio dans leur communauté.

VIDÉO (en anglais) : 23 mai 2011 – le reportage de Sarah Crowe, de l'UNICEF, sur la lutte pour l'éradication de la polio en Inde.  Regarder dans RealPlayer

 

Paro et ses amis frappent aux portes, veillant à ce que chaque enfant de chaque foyer ait bien reçu ses deux gouttes de vaccin anti-polio. À chaque arrêt, davantage d'enfants se joignent à elle si bien qu'il y a bientôt toute une foule d'enfants, faisant fuser dans les rues des slogans en appelant à une communauté, un État et un pays sans polio. 

Au même moment, de l'autre côté de la ville dans une autre communauté, Sanjida, 37 ans, se met tranquillement à son travail, vaccinant des enfants avec sa collègue. Bien qu'on ne crie ici aucun slogan, l'intention est la même : débarrasser la communauté locale du virus mortel.  Sanjida connaît de première main les effets de la polio : elle a contracté le virus quand elle avait seulement deux ans.   

Image de l'UNICEF
© UNICEF India/2011/Curtis
Dans l'Uttar Pradesh, en Inde, Paro, 14 ans, et son groupe de jeunes militants vont d'habitation en habitation pour trouver les enfants qui n'ont pas encore été vaccinés contre la polio.

Contrôler chaque enfant

Paro et Sanjida font partie des milliers de personnes qui travaillent jour et nuit pour veiller à ce que l'Inde soit  débarrassée de la polio, un virus qui peut avoir des conséquences fatales pour les enfants. Rien que dans l'Uttar Pradesh, un des États indiens les plus pauvres, plus de 250 000 vaccinateurs travaillent à tous les niveaux pour que l'État s’affranchisse de la polio.  

Une démarche nouvelle adoptée par Sanjida et ses collègues est de dispenser des conseils aux membres des familles sur des sujets qui vont au-delà de la vaccination contre la polio. Elles leurs parlent de bonne hygiène et d'assainissement. Elles disent aussi aux mères d'alimenter leurs nouveau-nés avec du colostrum et de continuer à allaiter exclusivement au sein leurs enfants pendant un minimum de six mois. « Tout ceci leur donne la force de lutter contre la polio », dit Sanjida, dont le mari a également été victime de la polio.  

Des messages d'intérêt public et la participation des chefs religieux qui parlent de l'éradication de la polio au cours des prières quotidiennes ont grandement changé les choses. À présent, davantage de personnes vont au-devant des vaccinateurs et demandent à ce que leurs enfants soient vaccinés, un retournement significatif par rapport à avant, lorsque certaines communautés résistaient avec force aux campagnes de vaccination.  

Image de l'UNICEF
© UNICEF India/2011/Curtis
Sanjida, un agent sanitaire de 37 ans, a contracté la polio alors qu'elle était toute jeune.

Lutter contre la stigmatisation

Qari Mohammad Umar, 48 ans, l'imam principal d'une mosquée de Moradabad, est l'un des nombreux chefs de communautés qui défendent avec force l'éradication de la polio.

« Au départ, nous étions confrontés à un grand nombre de problèmes, les gens se disputaient avec nous quand ils voyaient les vaccinateurs », dit Qari Mohammad Umar dont le neveu a survécu à la polio. « Ils envoyaient leurs enfants chez des membres de leurs familles dans des villes différentes ou les cachaient, craignant que cela rendrait leurs enfants impuissants ».

Il ajoute : « Nous avons réussi à ce que les médecins et les anciens des villages leur parlent et les convainquent que le vaccin est une chose positive pour leurs enfants et pour notre pays ».

Bien que le virus semble être bien contenu au sein des communautés avec aucun cas signalé dans l'Uttar Pradesh depuis plus d'un an, la principale préoccupation concerne à présent les populations migrantes qui mènent une vie nomade. Contenir et surveiller le virus parmi ces communautés représente un défi. L'UNICEF et ses partenaires opèrent constamment dans les bidonvilles de nomades et les lieux de transit comme les gares ferroviaires et routières où un grand nombre d'enfants peuvent être potentiellement porteurs du virus. Chaque jour, des centaines d'enfants sont vaccinés dans de tels endroits et les opérations se poursuivent. 

Image de l'UNICEF
© UNICEF India/2011/Curtis
Un agent sanitaire bénévole pour la lutte contre la polio à la recherche d'enfants à l'intérieur d'un train à la station ferroviaire de Moradabad dans l'État indien de l'Uttar Pradesh et vaccine autant de jeunes enfants qu'elle peut trouver.

Jusqu'à présent, seulement un cas de polio a été rapporté cette année en Inde : une fille de 18 ans de Howrah, à proximité de Kolkata. Il s'agit d'une nette diminution par rapport aux 42 cas de polio de 2010 et aux 741 autres rapportés l'année précédente.  

 Mais, bien qu'enthousiasmé par le fait que l'Inde soit proche de l'éradication de la polio, Rod Curtis, Chargé de la communication pour le développement à l'UNICEF, est préoccupé par ces communautés migrantes. La jeune fille atteinte cette année par la polio n'a pas contracté le virus localement : il a été amené de Delhi.   

Le défi des populations migrantes

« Nous le savons grâce à un échantillonnage environnemental que nous effectuons et il prouve que quelqu'un est monté dans un train, a voyagé de Delhi sur plus de 1000 km vers Kolkata et a transmis le virus dans la région », explique-t-il. « Et il s'agit pour nous du parfait exemple de la menace que nous posent à ce stade les populations migratrices alors que nous sommes très prêts de parvenir à l'éradication dans le pays ».

De nouveau à Bhramapuri, Paro a eu une journée satisfaisante avec près de 300 enfants vaccinés dans son secteur. La jeune militante pour les problèmes de santé se prépare pour la prochaine journée de vaccination quand elle et son groupe d'amis iront de nouveau d'habitation en habitation pour chercher un enfant qui est passé à travers la vaccination. Son combat contre le virus mortel se poursuivra jusqu'à son éradication totale.


 

 

Recherche