Vaccination

Sécuriser l’approvisionnement en vaccins et en vitamine A

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-1454/Nesbitt
Dans l'Unité de Santé de l'enfant au ministère de la Santé à Lusaka en Zambie, présentation de vaccins contre la rougeole pour une campagne de vaccination à l'intérieur d'une « glacière » qui maintient les vaccins à une température basse constante afin de maintenir leur efficacité.

OBJECTIF : L’UNICEF veillera à la fourniture mondiale en vaccins et en vitamine A. Spécifiquement, l’UNICEF soutiendra l’approvisionnement ininterrompu et à long terme aux pays à faible revenus par des prévisions sûres et des financements garantis et stables.

Le défi

Pendant plus de 50 ans, l’UNICEF a fourni des vaccins aux enfants du monde dans le cadre de ses efforts pour l’immunisation mondiale et de ses campagnes de contrôle de maladies, en commençant par le BCG pour la tuberculose infantile à la fin des années 1940. En 2009, la Division des approvisionnements de l’UNICEF a fourni 2.99 milliards de doses de vaccins à près de 82 pays en développement pour protéger les enfants contre une poignée de maladies mortelles, notamment polio, rougeole, tétanos, diphtérie, coqueluche et tuberculose.

L’UNICEF est un des principaux fournisseurs de vaccins des campagnes d’éradication de la polio, d’élimination du tétanos maternel et néonatal et du contrôle de la rougeole. L’UNICEF a acheté également les vaccins pour l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI), qui cherche à mettre des vaccins nouveaux et pas assez utilisés à la disposition des pays les plus pauvres. :

La Division des approvisionnements de l’UNICEF a procuré :

  • 2,99 milliards de doses provenant de 82 pays
  • 574,7 millons de capsules de vitamine A dans 74 pays 
  • 345,7 millions de seringues auto-bloquantes
  • 43 millions de moustiquaires imprégnées d'insecticide longue durée dans 49 pays.
  • 260 millions de comprimés vermifuge
  • 18 millions de dollars d'équipements pour la chaîne du froid

Depuis quelque temps, l’UNICEF éprouve de plus en plus de difficultés à répondre à la demande en vaccins – à la fois en ce qui concerne les quantités et les délais – et les pénuries de vaccins mettent en danger les programmes d’immunisation. Les changements du marché – fusions de grandes compagnies pharmaceutiques, divergence d’usage des vaccins entre pays industrialisés et pays en développement- ont réduit le nombre de fabricants produisant les vaccins habituels. Beaucoup ont arrêté, ou considérablement réduit, la production des vaccins les plus anciens et les moins onéreux en vue d’en fabriquer de nouveaux, sources de plus gros profits pour l’industrie pharmaceutique.

La solution

Produire un vaccin demande en général un an ou deux. Pour garantir une fourniture régulière de vaccins, il est indispensable que les fabricants disposent des commandes suffisamment à l’avance et de l’assurance que la demande existe bien. L’UNICEF n’a pas pu s’engager dans la durée avec les fabricants par le passé car le financement des pays se fait une année après l’autre. Sans de tels engagements, les fabricants ne peuvent garantir que leurs chaînes de production pour les vaccins d’enfants peu onéreux resteront disponibles.

En tant qu’acheteur de vaccins no.1 pour les pays les plus pauvres, l’UNICEF a pris des mesures pour éviter une crise et assurer la fiabilité de l’approvisionnement. D’abord, l’UNICEF tente de parvenir à des acquisitions garanties avec les fournisseurs principaux pour qu’ils puissent planifier à l’avance, assurés que l’UNICEF achètera leurs produits. Ensuite, l’UNICEF fait appel aux donateurs pour obtenir des engagements financiers à long terme sur des périodes pluriannuelles. Enfin, l’UNICEF travaille avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour améliorer la planification, la prévision et l’utilisation des vaccins une fois parvenus à destination.

Progrès

  • Le nombre total des doses de vaccins procurées par l'UNICEF est passé de 2,6 milliards de doses dans plus de 80 pays pour une valeur de plus de 633 millions de dollars É.-U. en 2008, à 2,99 milliards de doses dans 82 pays pour une valeur de plus de 806 millions en 2009.
  • Dans le cadre du Programme élargi de vaccination (PEV), les expéditions de vaccins polio oral (VPO) de l'UNICEF sot passées de 1,82 million de doses en 2008 à 2,28 millions de doses en 2009. L'UNICEF a aussi expédié 106,9 millions de doses de vaccins  DTP- HépB-Hib en 2009 comparé aux 71,7 millions de doses en 2008.
  • Parmi les interventions de santé hors PEV, les expéditions de l'UNICEF en vaccins contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (MMR) sont passées de 1,1 million de doses en 2008 à 4 millions de doses en 2009; les suppléments en vitamine A de 541,5 millions de comprimés en 2008 à 574,7 millions en 2009; et les expéditions de moustiquaires imprégnées d'insecticide longue durée sont passées de 1,91 millions dans 47 pays à 4,3 millions dans plus de 48 pays pour la même période.

Pour plus de détails, rendez-vous sur le site Web des approvisionnements et achats de l'UNICEF.
 


 

 

Recherche