Vaccination

Réduire la mortalité imputable à la rougeole

Image de l'UNICEF
© UNICEF Liberia/2011/Scott
Wonsen, 5 ans, est vaccinée contre la rougeole pendant une campagne de vaccination soutenue par l'UNICEF au Libéria.

OBJECTIFS : atteindre l'objectif de réduction de 95 pour cent de la mortalité due à la rougeole d'ici à 2015, en comparaison de 2000. Dépasser 90 pour cent de taux de couverture vaccinale antirougeoleuse au niveau national et de 80 pour cent dans chaque district. Réduire l'incidence de la rougeole à moins de cinq cas pour un million.

Contexte de programmation mondial

Pour parvenir à ces objectifs, l'UNICEF et ses partenaires améliorent les vaccinations de routine contre la rougeole et conduisent des campagnes de vaccination dans les régions à haut risque de la maladie d'Afrique et d'Asie tous les deux et quatre ans.

La vaccination contre la rougeole est un indicateur de progrès vers la réalisation de l'Objectif 4 du millénaire pour le développement (OMD4) qui vise à réduire de deux tiers la mortalité infantile d'ici à 2015, en comparaison du niveau de 1990. Les Progrès vers l'OMD4, comprennent, par conséquent, des amélioration de la couverture vaccinale contre la rougeole.

La vaccination contre la rougeole est également l'intervention de santé la plus critique, alors que selon les Principaux engagements de l'UNICEF pour les enfants, la rougeole est l'une des  causes majeures de mortalité infantile parmi les enfants souffrant de malnutrition dans les situations d'urgence.

La maladie

La rougeole est une infection respiratoire virale qui attaque le système immunitaire. Exceptionnellement contagieuse, tout enfant non immunisé souffrira de la maladie s’il y est exposé.  Les enfants non vaccinés de moins de cinq ans sont les plus exposés. 

La plupart des gens voient la rougeole comme une cause de maladie temporaire qui oblige à s'absenter de l'école ou du travail. mais elle est potentiellement mortelle, si l'on considère que 5 cas de rougeole  sur cent chez l'enfant peuvent entrainer la mort. Les rescapés de la maladie conservent des séquelles invalidantes : cécité, surdité ou lésions cérébrales.   

« On trouve habituellement ces enfants dans les régions les plus vulnérables, les plus pauvres de la planète. La vaccination peut protéger des millions d'enfants contre cette maladie mortelle », déclare Edward Hoekstra, le Spécialiste santé du programme rougeole à l'UNICEF.

Le défi

Environ 164 000 personnes – 450 par jour – sont morts de cette maladie facilement évitable en 2008. Même si ce chiffre est loin des 2,6 millions de morts dans le monde en 1980, il demeure trop élevé. Plus de 95 pour cent des morts par rougeole se produisent dans les pays qui ont un bas revenu par tête et des infrastructures de santé faibles.

Les décès par rougeole surviennent en premier lieu en Inde qui compte pour les trois quarts des décès par rougeole dans le monde. L'introduction d'une seconde dose de vaccin contre la rougeole (MCV2) en Inde en 2010 dans le cadre de campagnes ou de services de vaccination systématique est une étape importante pour réduire la mortalité par rougeole dans le monde. La première phase des campagnes contre la rougeole, en Inde, ont soulevé des défis substantiels dans la planification et la mise en oeuvre des campagnes, comme obtenir un leadership solide de l'État, avoir formé les personnels à tous les niveaux, et une demande croissante et confiante du public dans le vaccin.

Même si certains progrès ont été accomplis ces dernières décénnies,  les enfants les plus pauvres, les plus marginalisés, particulièrement dans les zones difficiles à atteindre, ont été laissées pour compte. Pour que soit atteint l'objectif de 2015, il faut améliorer la couverture vaccinale contre la rougeole dans les pays où l'infrastructure de santé est faible, soutenir des campagnes de qualité afin d'assurer la mise en oeuvre totale de la stratégie de contrôle de la rougeole en Inde. 

La solution

Les décès par rougeole peuvent aisément être prévenue par la vaccination pour moins de 1 dollar par enfant.

La stratégie conjointe UNICEF/OMS pour la réduction de la mortalité par la rougeole comporte deux doses du vaccin antirougeoleux et comprend :

  • une première doseadministrée aux nourrissons vers l'âge de 9 mois - indicateur pour l'OMD4. 
  • Une deuxième dose lors de campagnes ou de vaccinations systématiques (quelle que soit la stratégie qui parvient à toucher le plus d'enfants).
  • Une surveillance efficace.
  • Une gestion améliorée des cas de rougeole (vitamine A, antibiotiques etc.)

Délivrer ces stratégies demande :

  • un programme de vaccination systématique.
  • Des campagnes dans les pays ayant des systèmes de santé faibles, particulièrement pour le deuxième dose. Des campagnes de bonne qualité sont plus équitables et touchent les enfants les plus pauvres qui s'ils contractent la rougeole sont plus exposés aux complications et à la mort.
  • Utiliser la vaccination contre la rougeole comme un tremplin pour délivrer d'autres interventions vitales, comme la fourniture de moustiquaires, de complément de vitamine A, des comprimés vermifuges, de doses de vaccin oral anti-polio, etc.

L’Initiative contre la rougeole

L'Initiative contre la rougeole a soutenu la vaccination de plus d'un milliard d'enfants contre la rougeole depuis 2001. Cette initiative, qui combine les actions de l’UNICEF avec celles de l’American Red Cross, de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), des US Centers for Disease Control and Prevention (CDC), la Fondation des Nations Unies s'est révélé si fructueux que l'action s'est étendu de l'Afrique à l'Asie. L'investissement des donateurs dans la réduction de la mortalité par la rougeole a permis la prévention de 4,3 millions de décès pour un coût de 184 dollars É.-U. par décès évité.

De concert avec les ministres de la Santé et les autres agences gouvernementales locales, les partenaires de l’initiative renforcent les services d’immunisation de routine et conduisent des journées d’immunisation nationales, mobilisant des communautés entières dans le but de vacciner chaque enfant. Des campagnes de bonne qualité sont particulièrement importantes pour atteindre les enfants qui n'avaient pu être vaccinés auparavant. En plus de la vaccination contre la rougeole, l'Initiative fournit d'autres interventions de santé, comme l'administration de Vitamine A, le traitement vermifuge, la vaccination contre la poliomyélite (VPO) et des moustiquaires traitées à l'insecticide pour la prévention du paludisme.

Pour sa part, l'UNICEF utilise ses moyens logistiques et ses capacités d'approvisionnement pour soutenir l'achat et la diffusion de serigues, de vaccins et d'autres fournitures aux sites de vaccination. L'UNICEF fournit également la logistique pour la chaîne du froid, pour la maintenance et pour la mobilisation sociale.

Progrès accomplis

En 2000, on comptait 733 000 décès d'enfants par année du fait de la rougeole. Plus de 95 pour cent de ces décèsse sont produits dans 47 pays. tous ces pays n'administraient qu'une seule dose de vaccin contre la rougeole. L'UNICEF en tant que principal partenaire, a mis en oeuvre l'administration d'une ddeuxième dose par le biais de campagnes dans 46 des 47 pays, avec pour résultat une réduction de 78 pour cent de la mortalité par rougeole entre 2000 et 2008 (de 733 000 à 164 000).


 

 

Communiqués de presse

The Measles Initiative vaccinates one billion children in first decade, Communiqué de presse de l'Initiative contre la rougeole ,
4 août 2011

Publications récentes

Progress in Implementing Measles Mortality Reduction Strategies --- India, 2010--2011, MMWR: September 30, 2011 / 60(38);1315-1319

S. K. Gupta et al. Introduction Strategy of a Second Dose Measles Containing Vaccine in India. Indian Pediatrics. Vol. 48, 17 May 2011

Global Measles Mortality, 2000 - 2008 MMWR: December 4, 2009 / 58(47);1321-1326

Maya M. V. X. van den Ent et al. Measles Mortality Reduction Substantially Contributes to Lower Under-Five Mortality. J Infect Dis. (2011) 204 (suppl 1): S18-S23.

Ressources provenant de l'Initiative contre la rougeole

Recherche