Vaccination

Élargir la couverture vaccinale

Objectif : en 2010, s’assurer que l’immunisation de routine des enfants de moins de un an atteint 90 pour cent au plan national et au moins 80 pour cent dans chaque district ou unité administrative équivalente. Elargir les bénéfices des vaccins nouveaux et homologués aux pays en besoin et procurer deux fois par an une supplémentation en vitamine A ou un enrichissement de l’alimentation là où c’est nécessaire.

Le défi

Quand le Programme élargi de vaccination (PEV) fut lancé en 1974, moins de 5 pour cent des enfants du monde étaient immunisés durant leur première année de vie contre six maladies mortelles (polio, diphtérie, tuberculose, coqueluche, rougeole et tétanos). Aujourd’hui, près de 79 pour cent des enfants reçoivent leurs vaccinations et un nombre croissant sont aussi protégés par des vaccins nouveaux et sous utilisés, tels que celui contre l’hépatite B.

Cependant, un quart des enfants du monde- environ 26 millions de nourrissons- ne sont pas immunisés contre ces maladies mortelles. Les échéanciers pour l'élimination du tétanos natal et maternel et la certification pour l'éradication globale de la polio d'ici 2005 n'ont pas été rencontrés.

La solution

Maintenir un effort durable permettra de se rapprocher de l’immunisation complète. L’UNICEF est le partenaire principal dans l'Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI), un partenariat public/privé élargi qui a pour but d'augmenter l'accès à la vaccination aux enfants dans les pays pauvres. L'Alliance travaille pour renforcer et étendre les services d’immunisation de routine et soutenir l’introduction de vaccins nouveaux et sous utilisés, notamment ceux contre l’hépatite B et les infections à Hib. Objectif ultime : établir des programmes de vaccination qui fonctionneront sans à coups année après année, fondements de systèmes de santé primaire solides.

L’UNICEF travaille avec les gouvernements et ses partenaires incluant l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), la Banque Mondiale, la Fondation Bill et Melinda Gates, l'industrie du vaccin, les groupes de sociétés civiles ainsi que les instituts de santé techniques de recherche pour que chaque enfant soit complètement vacciné. La priorité est donnée aux 40 nations dont les taux de couverture sont les plus bas, et aux districts de ces pays où les enfants sont le moins protégés. These priority nations range from Indonesia and Sudan to India and Afghanistan.

Dans ces pays, l’UNICEF aide les administrations sanitaires locales à développer la planification et la supervision des activités d’immunisation et à assurer une fourniture régulière de vaccins, soutient la formation d’agents de santé et oeuvre avec les décideurs et médias locaux pour informer les communautés et promouvoir l’immunisation. Des efforts spéciaux sont réalisés pour maintenir l’immunisation de routine dans les régions dont les infrastructures de santé sont mauvaises ou qui sont inaccessibles ou ravagées par des conflits.

Progrès

  • La vaccination a sauvé plus de 20 millions de vie ces deux dernières décennies.
  • Plus de 100 millions de nourrissons sont immunisés chaque année, sauvant plus de 3 millions de vie chaque année.
  • La mortalité globale attribuée à la rougeole, estimée à 733 000 en 2000, a décliné de 78 pour cent passant à 164 000 en 2008.
  • La prédominance de la polio a décliné radicalement depuis 1990 : le nombre de cas de rougeole en 2009 à travers le monde était de 1606, et de seulement 612 en août 2010 (source OMS).
  • La couverture de la vaccination face au HepB et HiB est à la hausse depuis 1990 - plus de 160 pays ont inclus le HepB et HiB dans les calendriers de vaccination infantile.

 

 

Recherche