Vaccination

Mobiliser les communautés

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2007-0470/Nesbitt
Un chef traditionnel, dont le soutien est indispensable au succès des tours de vaccination au Nigeria, l'un des quatres pays encore endémiques dans le monde.

L'UNICEF encourage les gouvernements, les Organisations non gouvernementales et le secteur privé à soutenir la vaccination et à motiver et mobiliser les communautés afin qu'elles soutiennent les parents et les éducateurs pour faire vacciner leurs enfants à temps et en totalité.

L'UNICEF cherche à s'assurer que la vaccination soit reconnue universellement comme l'un des moyens essentiels de protéger la santé de nos enfants. Dans ce dessein, l'UNICEF travaille avec les ministères de la santé et une série de partenaires des médias et de la société civile afin de donner aux communautés des informations précises, éprouvées et fiables sur la sécurité et l'efficacité de vaccins.

Les agents de santé sont souvent la première source d'information sur la vaccination pour les parents et les éducateurs. Aussi l'UNICEF encourage les agents de santé à maintenir une approche favorable aux enfants qui considère tous les parents ou éducateurs avec respect, explique la vaccination et comment se soucier de l'enfant après la vaccination, et les informe quand ils doivent revenir pour la visite de rappel de vaccination.

Prévenir la pneumonie et la diarrhée grâce à l'engagement communautaire

L'UNICEF a provoqué une consultation les  8-9 décembre 2009 pour renforcer les capacités de communication nationales et l'engagement des individus et des communautés dans le combat contre les principales maladies tueuses d'enfants - la pneumonie et la diarrhée.

La disponibilité de nouveaux vaccins contre le pneumocoque et le rotavirus, les causes primordiales de la lutte contre la pneumonie et la diarrhée, apportent un nouvel espoir de sauver des vies d'enfants. Cependant, les nouveaux vaccins ne protègeront pas les enfants contre toutes les causes de pneumonie et de diarrhée, aussi combiner la vaccination avec d'autres interventions comme la nutrition, l'hygiène et l'assainissement permettra de maximiser leur impact.

La communication est essentielle pour s'assurer le soutien des individus et des communautés non seulement à la vaccination contre ces maladies, mais également à l'adoption de pratiques saines indispensables comme  la présence aux vaccinations de routine, l'allaitement exclusif et dès la naissance, le lavage des mains avec du savon, la fourniture de soins appropriés à domicile, et la recherche rapide des soins en cas de « signes de danger ». 

Pour plus d'informations sur la consultation, merci de lire le rapport (PDF en anglais).


 

 

Dernières publications

« Diarrhée : pourquoi des enfants continuent d'en mourir et ce que l'on peut faire »
Le rapport conjoint UNICEF/OMS sur la prévention et le traitement du deuxième facteur de mortalité infantile, 14 octobre 2009.

Global Action Plan for Prevention and Control of Pneumonia (GAPP), OMS/UNICEF novembre 2009
(Plan d'actin mondial pour la prévention et le contrôle de la pneumonie)

Recherche